Stop au « mom shaming » !

Aujourd’hui je vais vous parler du phénomène du « mom shaming » en français c’est la “culpabilisation des mères”, le fait de critiquer/juger les actes des parents sur leur façon d’éduquer leurs enfants, leur façon de gérer la parentalité. On le voit beaucoup dans la vraie vie de la part de la famille, de connaissance, d’inconnus au supermarché mais également sur les réseaux sociaux : Je vous donne un exemple la femme de John Legend s’est fait critiquer parce qu’elle était allée dîner avec son mari peu de temps après avoir donné naissance à son dernier fils ! Moi-même pendant mes dernières vacances en solo (sans enfants sans mari) on m’a demandé où étaient mes enfants, comment je pouvais les laisser une semaine avec mon mari et la nounou !!

Bien que moi ça me passe au-dessus, pour d’autres ce n’est pas le cas et cela peut engendrer d’autres choses : Remise en question, culpabilité, perte de confiance, sentiment de colère, de honte, de nullité… Le « mom shaming » désarme par ce qu’il touche à l’intime !

Alors j’aimerais en quelques ligne rassurer les parents victimes de « mom shaming » et expliquer pourquoi cette tendance doit s’arrêter !

 

Premièrement : Il ne faut pas juger sans savoir

Un exemple : À l’école, mon fils refuse de mettre ces chaussures il fait une crise je hausse le ton, il y aura toujours quelqu’un pour juger ces 5 mn de ta vie ! Parfois ce sont même d’autres parents qui jugent ton éducation. Certains n’hésitent pas à qualifier les parents en cause de « mauvaise maman » ou de « mauvais papa ». Mais, ces personnes jugent sur un instant T et n’ont souvent aucune idée de la façon dont on se comportent avec nos enfants dans d’autres situations. Cette maman qui crie sur son enfant ce n’est pas représentatif de ce qu’ils valent en tant que parents. Vous n’êtes pas là le reste du temps. Vous ne connaissez pas leur vie !!Ont-ils dormi la nuit dernière ? est-ce la énième crise de la journée, vous vous n’êtes juste PAS à leur place !

 

Deuxièmement on a tous droit à l’erreur 

Bien sûr certains parents sont nocifs pour leurs enfants ou juste…médiocres. Et il faut être vigilant. Mais il faut aussi accepter qu’on apprend à être parent tous les jours depuis leur naissance ! Au fil d’une même journée, on peut être un super parent, mais aussi un parent qui craque et qui crie. Moi si vous me croisez plusieurs fois dans la journée, vous verrez plusieurs modèle de maman Delali!!

Troisièmement, on fait ce qu’on peut !

« Personne n’est parfait », dit l’adage. Et il s’applique aussi aux parents, qui font souvent tout ce qu’ils peuvent. On fait bien souvent avec ce qu’on a sous la main, nos ressources, notre énergie et les soutiens qu’on trouve, ou non sur notre chemin. 

Alors, les critiques ou les parents « parfaits », un peu d’indulgence et de bienveillance SVP!! Et vous Chers victimes du “mom shaming” ne perdez pas confiance dans votre rôle de parent, tant que vous avez des enfants heureux, épanouis et en bonne santé c’est le plus important !!

 

Rédactrice sur les thématiques de parentalité
Mariée, Maman 2.0 de 2 bouts de choux de 6 et 3 ans je suis entrepreneure dans la parentalité : Fondatrice de Babimams Magazine et rédactrice en chef d'une émission de parentalité sur TV5 Monde, Les Maternelles d’Afrique, et aujourd'hui je dirige une crèche/centre d’activités pour les enfants à partir de 6 mois, Babilou.
Je suis Chroniqueuse et Présentatrice pour le talk-show le Chœur des Femmes sur Canal+Elles et rédactrice pour Klorane Bébé dont je suis égérie Afrique avec ma fille.