Education : Mon enfant est mauvais perdant

/

Des conseils pour aider un enfant qui est mauvais perdant.

Mon enfant est mauvais perdant by Planète j'aime lire

« Je ne joue plus ! », « C’est nul, ce jeu ! », « C’est de la triche ! », Quel parent n’a jamais entendu ces phrases ? Voici quelques pistes, par Planète J’aime Lire, pour aider un enfant qui est mauvais perdant.

Qui perd gagne

Tout d’abord, il ne convient pas de coller l’étiquette “mauvais perdant” à un enfant. Les enfants se construisent dans le reflet que leur renvoient les adultes. Alors, si l’on qualifie un enfant de “mauvais perdant”, il aura tendance à se définir lui-même comme mauvais perdant et construira son identité autour de cette particularité. Ce à quoi vous devez faire attention, ce sont les émotions de l’enfant. Les émotions qui foisonnent tout autour d’une situation d’échec ne sont pas évidentes à contenir chez les enfants. Pour ce faire, il faut expliquer à votre enfant que l’important, ce n’est pas de gagner mais bien de participer. Faites-lui comprendre que chaque partie est différente et qu’on apprend de ses erreurs.

Valorisez ses progrès et ses succès

Durant la partie de jeu, passez des commentaires positifs, valorisants sur certains tours faits par chacun des enfants. Ce sera des expressions telles que : « Bravo ! », « Bien joue mon/ma champion(ne) ! », « C’est génial comme action ! » … Bref, encouragez votre enfant durant le jeu et même s’il le termine en perdant, rappelez-lui ces moments d’actions fortes. Montrez-lui que vous êtes fier(ère) de lui et que ce n’est que partie remise. Aussi, encouragez votre enfant en insistant sur le fait que plus on joue, plus on s’améliore.

Dédramatisez

Vous devez l’aider à dédramatiser : non, perdre ce n’est pas la fin du monde ! Pour vous aider, citez-lui le nom de star de foot, tennis, basket… qui dans le passé ont eu à perdre mais, à force de perdre, ont relevé leurs points faibles, ont travaillé dur jusqu’à être les stars qu’ils sont aujourd’hui. Vous pouvez même parler de votre expérience personnelle et de la façon dont vous êtes arrivé(e) à comprendre que le plus important, c’est de passer un bon moment.

Quels mots employer ?

Il faut faire preuve d’empathie. Vous pouvez commencer par lui dire : « Je te comprends, c’est dur de perdre » ou « Je comprends que tu sois déçu… ». Ensuite, vous pouvez lui rappeler l’objectif principal : « Nous jouons pour nous amuser, nous détendre, passer un bon moment ensemble, pas pour gagner ! ».

Sensibiliser à la gestion des émotions

L’un des moyens de passer des leçons de vie à votre enfant est de le sensibiliser à travers des livres. Il existe des livres adaptés à différentes thématiques. Pour aider votre enfant à apaiser ses émotions et surmonter ses peurs, vous pouvez lui offrir les livres La couleur des émotions de Anna LIENAS et Aidez votre enfant à maîtriser ses peurs de Stéphanie COUTURIER. À travers ses deux livres, votre enfant sera capable de reconnaître ses émotions et pourra ensuite mieux les exprimer voire les gérer.

Article par Planète