Radji Bissiriou : L’illusionniste et fondateur de Snap s’en est allé.

« Chaque homme est pour accomplir de grandes choses ! » - Radji Bissiriou.

Une annonce brutale pour la rédaction. C’est avec beaucoup de tristesse et d’émotion que nous partageons la nouvelle. Des suites d’une maladie, Bissiriou est décédé dans la soirée du 20 Octobre 2021. A l’âge de 28 ans, il était l’étoile montante de la communauté de création de contenu en Côte d’Ivoire. CEO de Studio Bazar, Fondateur et Directeur Général du média SNAP, créateur du jeu SNAP game. Grand passionné de Technologie, il est le lauréat du prix du meilleur influenceur Tech aux ADICOMS Awards 2019. Artiste, à l’initiative de String Art CI, une structure d’artisanat spécialisée dans le String Art. Ce n’est pas tout, il était également magicien, mentaliste et hypnotiseur à l’appui.

 

Des vidéos de lui, encore présentes sur la toile dans lesquelles il décrypte et teste les appareils (smartphone, enceinte, casque) et des logiciels. Il partageait sa passion sur les réseaux sociaux où il révélait quelques tips à ses followers. Son studio créatif Studio Bazar dédié à la conception de vidéos et l’écriture de scénario sur mesure pour des marques, des institutions, des influenceurs et des particuliers. A l’heure du digital 2.0 où la vidéo s’impose comme un nouveau mode de narration et inonde les réseaux sociaux, Bissiriou Radji et son équipe ont choisi de lancer en parallèle le projet SNAP. SNAP est un média jeune, engagé, ouvert et surtout social qu’on retrouve facilement sur les réseaux sociaux (we_snap_together ). Il a aussi investi son génie dans le jeu SNAP GAME CARDS afin d’ambiancer les soirées des jeunes ivoiriens. A l’origine du String Art qui n’est nul autre que l’art de réaliser des tableaux à l’aide de laine et clous. Une lampe nuage en matériaux recyclés qui permet de créer des ambiances, réalisée par ses soins, en est une parfaite illustration.

 

Se définissant comme étant un mix de Elon Musk et de Buddha, le prodige ivoirien connaît un franc succès avec sa page en totalisant plus de 5000 abonnées principalement en Côte d’Ivoire et en France, mais aussi au Sénégal aux États-Unis et au Maroc.

 

Ce grand homme avait une vision : celle de voir la jeunesse ivoirienne autonome à travers la création d’ateliers ludiques dans le but de développer leur esprit créatif, même dès leur plus jeune âge. Au-delà de toutes ses fonctions, sa maestria, ses qualités humaines telles que son humilité flagrante nous font encore plus le regretter. C’est une grosse perte pour la Côte d’Ivoire, l’Afrique, le Monde, la planète, toutefois, Radji Bissiriou aura à tout jamais marqué son temps.

 

 

 

 

 

.

 

Littéraire dans l'âme, mordue des mots, je crois pouvoir me définir comme une africaine moderne attachée à sa culture. Plus qu'un élan créatif, ma plume cosmopolite empreint d'un brin d'humour est mon outil d'expression. Polyvalente, je m’épanouis sur divers sujets qui touchent à l'Art. Un œil d'esthète, je suis (très) sensible à la beauté... Ah oui, je suis aussi une grande passionnée d'émojis.