Projet de loi sur la Polygamie: Des organisations de femmes s’insurgent et mettent en garde

«Trop c’est trop! Ce projet de loi est une provocation aux droits des femmes »

La proposition de loi sur la polygamie en Côte d’Ivoire, initiée par l’honorable Yacouba Sangaré, député de Koumassi, fait l’objet de vives critiques par la Ligue Ivoirienne des Droits des Femmes, qui dénoncent et prévient. 

Le sujet alimente les conversations en ce moment. Le projet de loi portant sur la légalisation de la polygamie introduit par Sangaré Yacouba, député élu de la Circonscription électorale de Koumassi, fait débat actuellement et suscite des grincements de dents actuellement, notamment du côté de la gent féminine. Dans un point de presse tenu en début de semaine, la Ligue Ivoirienne des Droits des Femmes, par la voix de sa Présidente, Constance Yai, a vivement critiqué le projet. La ligue des droits des femmes a, en effet, tenu à exprimer son indignation vis-à -vis du projet de loi introduit par l’honorable Yacouba Sangaré. 

Se faisant le porte voix des femmes, Constance Yai s’est élevée contre cette proposition de loi qu’elle a même qualifié de “provocation”, «Trop c’est trop! Ce projet de loi est une provocation aux droits des femmes », a t-elle martelé avant de poursuivre, «À moins qu’il ne s’agisse de plaisanterie de fort mauvais goût, ou d’un ballon d’essai, l’on est en droit de se demander si les propos entendus de la bouche du parlementaire ont juste pour objets de diviser la Côte d’Ivoire, de fragiliser la communauté nationale ou tout simplement de faire régresser notre arsenal juridique et les droits des femmes?», indique-t-elle. 

L’ancienne Ministre de la Femme a tenu à mettre en garde: “Adopter une loi portant sur la légalisation de la polygamie en Côte d’ivoire, serait contradictoire à nos nombreux engagements pour la protection des droits des femmes ivoirienne et de la légalité des sexes…La Ligue met en garde contre une telle démarche. En cas d’adoption d’une telle loi, nous allons poursuivre l’Etat pour le non respect des engagements”, a t-elle prévenu ,avant de porter cette interrogation: “La polygamie masculine n’étant pas la seule forme d’union, sommes nous capables d’assumer la polygamie féminine dans un principe d’égalité de droits femmes-hommes? ».

Par Enzo

 

Je suis Inza Diabagaté, dit Enzo (Nom de plume),journaliste-redacteur sur LIFE RADIO.CI et contributeur People et Société chez ELLE Côte d’Ivoire. Ce qu’il faut savoir sur moi, c’est que je fais de l’actualité d’ici et d’ailleurs, un pur régal pour votre quotidien.