Les inondations par ruissellement à Abidjan : Pourquoi ?

ELLE GREEN

Avant toute explication, il faut insister sur le fait qu’aujourd’hui, nous sommes dans un contexte de réchauffement planétaire. Ce réchauffement est dû à la dégradation de la couche d’ozone du fait de l’augmentation de la production de gaz à effets de serre sur Terre par les Hommes. Une couche d’ozone dégradée équivaut à des émissions plus intenses des rayons du soleil vers la Terre ce qui entraîne des dérèglements du climat. Ceux-ci se manifestent entre autres par l’apparition de phénomènes extrêmes intenses à forte occurrence comme les sécheresses, les inondations, les tsunamis, les éruptions volcaniques… 

Du coup, du fait du réchauffement climatique, les pluies deviennent plus intenses à certaines périodes de l’année et sur certaines régions de la Terre de manière « naturelle ». Mais, les inondations qui surviennent à Abidjan n’ont pas pour seule origine le réchauffement climatique malheureusement. Le non-respect du plan d’urbanisme illustré par les constructions anarchiques et celles en zones non constructibles ou inondables, la gestion médiocre des ouvrages hydrauliques de pluie, l’incivisme de certains ivoiriens, la mauvaise gestion des déchets qui se retrouvent entre-autres dans les caniveaux et l’urbanisation croissante sont les principales causes des inondations d’Abidjan.

Plan d’urbanisme d’Abidjan (1985) – La délimitation rouge nous montre les quartiers de la Riviera Palmeraie (Rue Ministre, Rond-Point de la Palmeraie, Carrefour Guiraud, etc…) situés en zone inconstructible.

La capitale a un plan d’urbanisme bien défini depuis des années. Cependant, pour diverses raisons connues ou méconnues, celui-ci n’a pas été entièrement respecté. On a permis de construire à la place des espaces verts de quartiers ou encore sur des terrains qui ont à l’origine la fonction de faire évacuer l’eau de pluie. On a construit des immeubles à x étages dans des quartiers ou les canalisations ont été dimensionnées sur la base de constructions de maisons basses. Du fait de l’urbanisation galopante et des constructions de toute sortes qui en découlent, on a imperméabilisé les sols ce qui favorise extrêmement le ruissellement des eaux lorsqu’il pleut. 

Le sol est un élément très important dans le processus complexe qui favorise les inondations par ruissellement en ville urbaine.  Un « sol naturel » est composé de matière organique (terre noire) non compacte : cela favorise l’infiltration de l’eau dans celui-ci. Un « sol naturel » abrite toutes sortes de plantes et d’arbres dont leurs racines ont des profondeurs variables : cela favorise la création de canaux » par les racines afin de faciliter l’infiltration de l’eau dans le sol lorsqu’il pleut. Un « sol urbain » est en général dépourvu de la moitié de ces éléments. À la place on aura un sol tassé nu ou goudronné ou pavé, et dans ces cas précis, tout élément liquide qui y tombera ne s’infiltrera pas mais ruissellera soit par les canalisations soit via un chemin qu’il aura créé par la force des choses… 

Maintenant vous avez une petite idée, réponse du « pourquoi mon quartier est inondé pendant la saison des pluies » !

 

 

Je suis fascinée par la nature et ses interactions avec l'Homme et les animaux. Ce qui m'a conduit à faire des études supérieures scientifiques et politiques dans les domaines de l'eau et de l'environnement. En parallèle à cela je suis mannequin "atypique" et j'aime la mode, les cultures afro-descendantes et j'aspire à toujours mettre en exergue les liens possibles entre mode, environnement et cultures précoloniales africaines.