Le message fort de la femme leader Georgine Dibua

“(...) Aujourd’hui, les femmes ont parfois tendance à oublier le rôle, la place, qu’elles ont, qu’elles peuvent occuper ou qu’elles sont appelées à occuper”

Dans le cadre de la journée internationale de la Femme Africaine, célébrée le 31 Juillet dernier, Georgine Dibua, femme leader africaine, originaire de RDC, a laissé ce message aux femmes du continent.

 

A côté du 8 Mars, qui marque la célébration de “la Journée internationale de la Femme”, il est de notoriété que le 31 juillet est désormais décrété par les Nations Unies comme étant la «Journée Internationale de la femme africaine».

En prélude à la célébration de cette date dédiée aux femmes du continent, voici le message fort qu’a prononcé la femme leader congolaise, Georgine Dibua, coordinatrice de BAKUSHINTA, une association qui promeut les cultures de la RDC. Elle dit ce que cette journée représente pour elle: “Pour moi, c’est une journée très importante parce qu’il faut savoir que les femmes africaines se réunissaient à cette date pour créer le comité des femmes africaines. Et elles se réunissaient ainsi, au-delà de toutes les tendances, au-delà de toutes les langues qu’elles pouvaient parler…En plus, il faut tenir compte que ce n’était déjà pas la première fois, puisque les femmes de l’Afrique de l’Ouest s’étaient déjà, elles réunies, en 1960. En août 1960 donc au lendemain même des indépendances de 1960 pour discuter autour d’un Congrès, qui s’intitulait la Femme africaine trace son avenir. donc elles allaient, discutaient de la place, du positionnement qu’elles allaient occuper dans cette Afrique qui sortait de l’époque coloniale…La colonisation les avait fait régresser et qu’elles devaient reprendre le positionnement qu’elles avaient eu avant l’époque coloniale, où la femme occupait des postes. On a eu des guerrières qui ont combattu la colonisation. Il a existé des femmes Reines dans plusieurs pays. Il y avait des frontières,donc elles ont occupé des postes. Elles s’étaient déjà mises en positionnement et il est important que cela soit célébré et que cela soit dit parce qu’aujourd’hui, les femmes, parfois, ont tendance à oublier le rôle, la place, qu’elles ont, qu’elles peuvent occuper ou qu’elles sont appelées à occuper”, a signifié la femme leader congolaise qui fait le bilan de la situation des femmes africaines du côté de la Belgique:“Le bilan, je peux dire qu’il est quand même positif. Lorsqu’on regarde au niveau politique, on trouve des femmes qui occupent des postes politiques. La dernière en lice, c’est la nouvelle Ministre des Affaires étrangères qui vient d’être nommée, elle vient d’Algérie.On dit que lorsqu’elles se sont retrouvées, on n’avait pas fait de distinction entre l’Afrique du nord et le reste de l’Afrique”, a dit Georgine Dibua qui a terminé ses propos par cette citation de la présidente du Libéra, première Femme africaine à être élue au suffrage universel en 2005 «La taille de vos rêves doit dépasser la capacité de les réaliser. Si vos rêves ne vous font pas peur, c’est qu’en réalité, ils ne sont pas grands”.

 

Par Enzo

 



Je suis Inza Diabagaté, dit Enzo (Nom de plume),journaliste-redacteur sur LIFE RADIO.CI et contributeur People et Société chez ELLE Côte d’Ivoire. Ce qu’il faut savoir sur moi, c’est que je fais de l’actualité d’ici et d’ailleurs, un pur régal pour votre quotidien.