Khaira Thiam : « L’avenir sera féminin c’est inéluctable, je suis féministe… »

/

Elle combat pour l'émancipation des femmes.

Khaira Thiam, Psychologue Clinicienne Sénégalaise, féministe radicale, spécialisée en pathologie psychiatrique et en criminologie clinique, revendique fièrement son appartenance au Walo, qui a vu en 1819, ses femmes s’immoler par le feu, preuve de résistance face à l’esclavage. Le Walo, royaume qui a une histoire contant les faits héroïques de femmes résistantes, dont toutes les Sénégalaises et africaines se doivent d’être fières. C’est à cette femme et à d’autres, militantes, activistes, féministes présentes, dans toutes les luttes féministes ces dernières années au Sénégal, que nous avons posé nos questions et préoccupations autour du féminisme.

ELLE CI : Qu’est le féminisme d’après vous ?

Khaira Thiam  : « Le féminisme est une idéologie qui prône l’égalité entre les femmes et les hommes. »

ELLE CI :  Pensez-vous que toutes celles qui se réclament comme étant des féministes le sont réellement ou sont-elles dans un effet de mode ?

Khaira Thiam  : « Je ne peux parler que pour moi-même. Les autres sont responsables de ce qu’elles disent et font » 

 

ELLE CI :  Peut-on être une féministe radicale ? 

Khaira Thiam : « Oui, on peut être féministe et radicale. Et d’ailleurs toutes celles qui parlent du patriarcat comme d’un système le sont. Qu’elles le sachent ou pas, c’est encore une autre question. Il ne s’agit pas de radicalisme mais de radicalité, qui étymologiquement renvoie à la racine. Le féminisme radical est le premier à avoir dit que la racine des inégalités entre les femmes et les hommes est le système patriarcal dans lequel, il y a un dominant : l’homme et des dominées : les femmes. C’est aussi le premier à avoir dit qu’il fallait renverser ce système pour avoir des sociétés plus justes et égalitaires. »

ELLE CI : Quel est l’avenir du mouvement féministe africain ?

Khaira Thiam :  « L’avenir sera féminin, c’est inéluctable. Aussi, je pense que le mouvement féministe a de beaux jours devant lui, car des combats à mener ou des batailles à gagner, ne manqueront pas pour réaliser cette avancée qui fera sans doute du bien à toute l’humanité. »

 

Journaliste Spécialisée en genre et développement droits des femmes et des enfants VBG (santé de la reproduction) et sur les questions de paix et de sécurité. Je suis présentatrice Radio et Télé et j'exerce depuis 20 ans.