6 ambassadrices africaines du body positive

///

Les injonctions sur la beauté frustrent et complexent nombre de femmes. Voici les points que vous devez savoir sur nos 6 Ambassadrices made in Africa.

Venu des Etats-Unis en 1960 et popularisé par des anonymes devenus ambassadrices du mouvement, le body positive promeut l’acceptation de sa silhouette et de son corps s’implante dans le monde, notamment sous nos cieux en Afrique.

Trop grosses, trop maigres, un teint pas assez claire, des vergetures, trop de boutons, pas assez grande, trop petite, les femmes ne sont jamais comme il faut.

Retour sur les 6 ambassadrices

1) Jessamyn Stanlet (USA) 

@mynameisjessamyn est une professeure de yoga et une autrice afro américaine. Elle s’implique dans le mouvement d’acceptation de tous les corps, dit body positive. Elle s’est fait connaître grâce à des photos d’elle-même faisant du yoga postées sur instagram.

– Elle a écrit le livre Every Body Yoga: Let Go of Fear, Get On the Mat, Love Your Body. Dans son livre, elle y relate quelques épisodes de sa vie pour inspirer les femmes

– Elle a une approche personnelle du yoga où elle démontre que la pratique du yoga n’est pas réservée à une élite mince et blanche (skinny white girls).

– Elle encourage les pratiquants à se demander : «Comment je me sens ? » plutôt que « De quoi j’ai l’air ?»

 

2) Winnie Harlow (canadienne d’origine jamaïquaine) – Chantelle Brown-Young

– La force de @Winie Harlow est son mantra : « Beaucoup de gens ont une histoire. La mienne est peinte sur mon corps ». Votre différence un atout.

– Atteinte de vitiligo, une dépigmentation de la peau, a longtemps été la cible de moqueries. – Aujourd’hui elle est mannequin et ne perd jamais l’occasion de réaffirmer qui elle est, en incitant les femmes du monde entier à apprendre à s’aimer.

– En 2011 elle brise le tabou du vitiligo, en prenant la parole pour la première fois dans une vidéo. « Nous n’avons rien de différent. C’est juste la peau. Des gens ont la peau noire, d’autres la peau marron, moi j’ai les deux »

 

3) Laetitia Ky (Côte d’ivoire)

Laetitia Ky est une jeune artiste ivoirienne qui sculpte ses cheveux pour défendre le féminisme et l’acceptation de soi; une nouvelle forme de militantisme qui mêle art capillaire et affirmation de soi.

– Elle puise son inspiration au cœur de la société actuelle. D’un revers de main et deux trois coups de brosse elle met à plat sujets tabous et préjugés.

– Sur son feed instagram, elle dénonce avec objectivité le body shaming entre autres, en invitant à la reflexion.

– Elle mentionne les injustices faites envers les femmes en renversant les diktats de la société.

 

4) Gaelle Prudencio (France-Sénégal-Bénin)

– Juriste de formation, Gaelle Prudencio est Écrivaine, Fashion Designer, blogueuse

– Son corps est son combat…la mode son arme

– Elle lance le hashtag #frenchcurves sur les réseaux sociaux afin de montrer que la mode n’est pas une affaire de poids tout en encourageant les femmes à s’accepter telle qu’elles sont

– Mantra : je veux aider les femmes à vivre en paix dans leur corps

– Elle créa la première ligne de mode grande taille en wax Les personnes en surpoids sont souvent invisibilisées. L’idée est de pouvoir dire ‘je m’habille, je suis là, je suis présente. Vous ne pouvez pas me rater.

 

5) Paule Marie Assandre (Côte d’Ivoire)

Paule Marie Assandre est une Entrepreneure créative et sociale.

– Cette idée est née avant tout d’une volonté personnelle de répondre à un besoin personnel de s’affirmer et de pouvoir répondre à d’autres personnes. Le cœur de ses actions réside en une certaine créativité dont le sens est de pouvoir redonner plus de valeur et de l’impact à la société.

– Avenante et altruiste, elle a créé le mouvement The Body acceptance, un rdv pour les femmes mais surtout un programme de développement et d’acceptation de soi par l’expression corporelle

But : Aller rencontrer d’autres femmes pour leur raconter mon histoire et pour entendre aussi la leur, pour qu’on se reconstruise ensemble.

 

6) Déborah Mutund (Congo)

Déborah est une Entrepreneure congolaise, animatrice TV, communicante et modèle grande taille.

– Originaire du Congo, elle a grandi en Côte d’Ivoire avant de s’installer en Afrique du Sud où elle entame sa carrière de mannequin grande taille

– But : Militante de l’image de la femme, elle influence les standards de la beauté en encourageant l’amour de soi, la confiance en soi et une attitude positive

– Avec sa sœur, elle pousse l’exercice jusqu’à créer des produits cosmétiques de qualité fièrement « made in congo »

– En 2019, elle lance sa ligne de vêtements

Ivoirienne et Française, j’embrasse ma double culture comme une richesse.
Inconditionnelle optimiste, j’accompagne les femmes à magnétiser leur influence grâce au pouvoir du storytelling et de leur marque personnelle...en d’autres termes en optimisant leur personal branding.
Je me définie comme une Communicante et une Storyteller. Survivante du cancer d’un sein agressif, je prône également l’urgence de lâcher prise et le besoin d’embrasser notre féminité.