Enfants et écrans : attention à la surexposition

/

Nous sommes dans cette ère où les enfants sont très habiles lorsqu’il s’agit de manier des écrans tactiles et ce, dès leur plus jeune âge. Les nouveaux parents se disent souvent qu’ils sauront imposer des limites ou que le pouvoir addictif des médias numériques n’affectera pas leurs bambins. Ensuite tout va vite, le côté ‘’canaliseur d’énergie’’ séduit les jeunes parents fatigués par leurs longues journées de travail et le temps maximum autorisé se prolonge doucement mais surement. Ce qui à la base devait être occasionnel devient une habitude et son emprise sur les enfants représente aujourd’hui une source réelle de préoccupation pour les parents. 

 

Voici 8 recommandations à suivre pour s’assurer de ne pas surexposer les enfants aux écrans:

 

  1. Maintenir des périodes sans écran, comme lors des repas et du temps passé en famille.
  2. Se doter d’un plan familial qui prévoit les moments, la manière et les lieux ou l’écran peut être utilisé.
  3. Éviter les écrans au moins 1 heure avant le coucher en raison de leurs effets sur la suppression de la mélatonine qui aide à l’endormissement.
  4. Connaître le contenu, consommer et accorder la priorité aux émissions éducatives et adaptées à l’âge de l’enfant. Être présent lors de l’utilisation de l’écran et regarder le contenu avec l’enfant afin de s’assurer de sa pertinence.
  5. Enseigner à son enfant des manières de garder son calme sans avoir recours aux écrans. Il n’est pas recommandé d’utiliser l’écran pour calmer et distraire les enfants, surtout les plus jeunes.
  6. Éviter de punir l’enfant en diminuant le temps d’écran.
  7. En tant que parents, donner l’exemple d’une saine utilisation des écrans. Remplacer le temps d’écran par des activités saines comme la lecture, les jeux à l’extérieur et les activités créatives. Éteindre les appareils à la maison pendant les périodes passées en famille.
  8. Mettre les écrans dans les pièces communes et éviter de les placer dans la chambre de l’enfant. Un téléviseur dans la chambre peut nuire au sommeil, augmenter les risques d’obésité, affecter les performances scolaires et diminuer les échanges familiaux.

 

Rédactrice sur les thématiques de parentalité
Mariée, Maman 2.0 de 2 bouts de choux de 6 et 3 ans je suis entrepreneure dans la parentalité : Fondatrice de Babimams Magazine et rédactrice en chef d'une émission de parentalité sur TV5 Monde, Les Maternelles d’Afrique, et aujourd'hui je dirige une crèche/centre d’activités pour les enfants à partir de 6 mois, Babilou.
Je suis Chroniqueuse et Présentatrice pour le talk-show le Chœur des Femmes sur Canal+Elles et rédactrice pour Klorane Bébé dont je suis égérie Afrique avec ma fille.