C’est mon histoire : J’étais amoureuse d’un pervers narcissique

Mon histoire avec Julien le pervers narcissique

J’ai vécu un an de ma vie avec celui qu’on va appeler Julien. L’histoire a commencé comme une histoire normale. Personne n’aurait jamais cru qu’on aurait fini ensemble, mais encore moins que j’allais subir l’histoire la plus triste de ma vie . 

Il venait d’arriver à Abidjan. On s’est rencontré par des amis . C’était un homme à femme et moi une go qui cherchait l’amour (j’étais célibataire qu’on on s’est rencontré) . On se voyait souvent sans vraiment se parler quand un jour une tape sur les fesses nous a rapproché . C’est rigolo, mais bon une amitié est née. On parlait de tout et de rien. On se voyait en dehors de nos amis. Il a mis trois ans à me draguer. Pendant ce temps, je me suis mise en couple . 

J’ai commencé à développer des sentiments pour lui et une chose à entraîner une autre, nous avons commencé à coucher ensemble. C’était le début des problèmes . J’ai laissé celui avec qui j’étais pour lui . Monsieur qui ne voulait pas de relation sérieuse a commencé à devenir jaloux . Je ne devais pas parler de mes exs . Je ne devais plus voir personne d’autre que lui . 

Je découvrais son vrai visage de manipulateur et pervers narcissique

Quand il m’appelait que j’étais occupée à autre chose, il pétait les plombs . Au début, je devais lui dire exactement où j’étais avec qui j’étais . Personne ne devait m’approcher. Et ensuite, je n’avais plus le droit de sortir . C’était toujours des crises . Je ne voyais plus mes amies , ni ma famille . Je ne devais plus recevoir de cœur de qui que ce soit ni être proche d’une personne . Il devait être mon monde et rien d’autre . Tout ce que je faisais n’était jamais assez bien . Il arrivait des fois ou il pleurait même car d’après lui il souffrait ( très familier peux-tu reformuler)

Lire aussi > C’est mon histoire : j’étais le deuxième bureau de mon “cousin”

Je devais rendre compte de tout et gare à moi si j’oubliais une chose. Je vivais dans la peur constante de le perdre parce que je n’étais pas assez bien . J’ai plusieurs fois essayé de rompre, mais il trouvait le moyen de me faire culpabiliser et de revenir à lui . Je passais tout mon temps libre avec lui, mais lui était toujours occupé ou trouvait toujours une excuse pour passer le moins de temps possible avec moi. En un an de relation je ne connaissais aucun membre de sa famille , aucun ami , encore moins la route de chez lui . On se voyait toujours dans une maison que sa grand-mère mettait à louer me disait-il. J’étais amoureuse et je n’écoutais plus aucun conseil . 

Un pervers narcissique ne change pas la manière de se comporter…

Tout a commencé à se gâter quand un jour j’ai décidé de fouiller dans son téléphone .Ce que je craignais le plus venait d’arriver . Il me trompait . J’ai cru ce jour-là que j’allais mourir . A quel moment pouvait-il me tromper ? On était tout le temps au téléphone et il me disait toujours qu’il était au boulot. Je n’avais aucune amie à qui parler, car toutes en avaient eu marre et m’avaient laissé parce que je n’avais plus le temps pour elles . Ma famille ? Personne ne voulait entendre parler de lui . J’ai donc pleuré ce soir-là en silence . 

Il a essayé d’arranger les choses et m’a promis qu’il allait changer . Et comme une conne je l’ai cru. Je suis tombée enceinte et il m’a demandé d’avorter car il n’en voulait pas . C’était la décision la plus dure. Je l’ai fait et je n’en suis pas fière . Notre vie sexuelle qui était super torride avait pris un coup . On se voyait que quand il avait envie de moi , mais je l’aimais . J’étais à fond dans mon monde avec lui et contre tout le monde . Un soir j’ai décidé finalement de sortir sans sa permission c’était ma descente aux enfer . Jai reçu toutes les injures qu’une femme ne devait pas entendre . La situation se dégradait au fur et à mesure que les jours passaient jusqu’au jour où il m’a finalement dit merde en ces termes « Je pense que tu mérites mieux que moi » . Mon monde s’effondrait . Je n’avais plus mon homme, plus mes amies .  Juste ce pervers narcissique qui me pourrissait la vie.

Je n’imaginais pas qu’il soit aussi manipulateur

J’ai fait une grosse dépression de 3 mois . Je ne mangeais plus , je sortais plus . Et finalement mon copain que j’avais jeté est revenu me supplier de revenir . Il m’a redonné le sourire et tout allait bien . Je prenais des couleurs j’étais épanouie. C’est là que mon pervers narcissique décide de revenir avec ses belles paroles et ses attentions . Je n’ai pas eu le courage de lui dire que j’étais de nouveau en couple . Il a ramé jusqu’à ce qu’on recommence à se voir sans que personne ne sache . Il était différent . Tout allait pour le mieux . J’ai donc décidé de me consacrer qu’à lui . Mais les sales habitudes reprirent. Crise de jalousie , indisponibilité jusqu’à ce qu’un jour il arrête de m’appeler . Je lui écrivais, je l’appelais sans réponse . Des jours après il me répondit en me disant qu’il était en mission et n’avait pas le temps . J’ai compris qu’il se foutait de moi et j’ai donc abandonné tout espoir avec lui. 

J’ai refait ma vie après lui . Même si j’ai eu plusieurs échecs, je suis bien contente d’être loin de lui . 

Je lui ai pardonné, on est de nouveau amis . Il ne s’est jamais excusé, mais en vrai je m’en fous . Je suis mieux sans lui et je suis heureuse qu’il voit que je l’ai oublié…

Rédacteur Mode et People ELLE Côte d'Ivoire
J'aime le papier glacé des magazines de mode, la Diversité avec un grand D, le Made in Africa et le partage Mode et People au sein du Digital. J’entretiens depuis peu un rapport particulier avec les vêtements de designers africains. S’il vous plaît, ne me parlez pas de jogging pants.