Cancer du sein : un sujet qui touche aussi les hommes.

#OCTOBREROSE

Généralement considéré comme exclusivement féminin, bien que très rare, le cancer du sein atteint aussi la gente masculine. Quelques centaines d’hommes sont également concernés par la maladie. Possédant également des seins qui sont, certes, moins développés que ceux des femmes, le cancer du sein chez l’homme existe bel et bien. Difficile à croire mais au moins 1 % de tous les cancers du sein affectent les hommes.

Il est donc primordial que ces derniers sachent qu’ils peuvent le contracter. Hommes et femmes, nous nous devons tous d’être concernés par ce cancer, notamment afin de ne pas négliger les symptômes. Les facteurs de risque étant multiples, certains peuvent accroître la possibilité qu’un homme soit un jour atteint d’un cancer du sein. On vous explique tout !

L’Âge

Le risque de développer un cancer du sein pour un homme augmente avec l’âge. Le cancer du sein est plus fréquemment diagnostiqué chez les hommes de plus de 60 ans.

Les antécédents familiaux de cancer du sein

Les hommes dont un parent proche, tant homme que femme, a eu un cancer du sein risquent davantage d’être atteints de cette maladie. Le risque augmente en fonction du nombre de parents proches concernés par ce cancer.

La prédisposition génétique

Environ 15% des cancers du sein chez l’homme sont liés à une mutation héritée du gène BRCA2.

Le syndrome de Klinefelter

Le syndrome de klinefelter est un trouble génétique héréditaire très rare. Chez l’homme atteint de ce syndrome, le taux d’androgènes est bas et le taux d’œstrogènes est élevé : ils sont tous deux liés à un risque accru de cancer du sein.

L’exposition aux rayonnements UV

Une exposition antérieure aux rayonnements, en particulier du thorax, accroît le risque de cancer du sein chez l’homme.

La cirrhose du foie

La cirrhose du foie est une maladie chronique du foie caractérisée par une désorganisation de l’architecture du foie. En d’autres termes, le foie devient dur car rempli de fibres qui causent une inflammation chronique du foie. Un foie endommagé par la cirrhose fait augmenter le taux d’œstrogènes et baisser le taux d’androgènes, qui sont tous deux liés à un risque accru de cancer du sein.

Un certain lien a été établi entre les facteurs qui suivent et le cancer du sein chez l’homme. Le manque d’études au sujet de ces facteurs ne permet cependant pas de dire qu’ils sont des facteurs de risque connus. Les symptômes, l’évolution de la maladie et la prise en charge d’un diagnostic, du traitement, du suivi sont sensiblement identiques chez l’homme et chez la femme.

S’ils bénéficient des progrès de la recherche clinique menée auprès des femmes, les hommes touchés par un cancer du sein doivent aussi faire face à certaines conséquences de la rareté.

 

Littéraire dans l'âme, mordue des mots, je crois pouvoir me définir comme une africaine moderne attachée à sa culture. Plus qu'un élan créatif, ma plume cosmopolite empreint d'un brin d'humour est mon outil d'expression. Polyvalente, je m’épanouis sur divers sujets qui touchent à l'Art. Un œil d'esthète, je suis (très) sensible à la beauté... Ah oui, je suis aussi une grande passionnée d'émojis.