Sha’Carri Richardson a été suspendue et n’ira pas aux JO

Elle a été testée positive au test anti-drogue...

La sprinteuse Sha’Carri Richardson a été suspendue  suite à son contrôle positif à la marijuana peu après sa qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo 2021. Cette nouvelle tombe après qu’elle ait annoncé le décès de sa mère biologique. Le 19 juin, la native de Dallas a remporté la course du 100 mètres féminin lors des essais olympiques d’athlétisme des États-Unis à Eugene, dans l’Oregon, avec un temps de 10,86 secondes.

Lire aussi >>>> Le drapeau ivoirien sera porté par Marie-José Ta Lou à la cérémonie d’ouverture des JO de Tokyo

Selon une source olympique américaine, Richardson a échoué au test après sa victoire, testée positive au THC. Alors que la star de l’athlétisme de 21 ans a été placée sous une suspension d’un mois comme conséquence de l’échec du test de dépistage de drogues, Richardson s’est finalement exprimée à la télévision américaine, histoire de clarifier les choses. 

“Je veux assumer la responsabilité de mes actions”, a-t-elle déclaré. “Je sais ce que j’ai fait, je sais ce que je suis censée faire et j’ai quand même pris cette décision”.

“Je ne suis pas en train de trouver une excuse ou de chercher une quelconque empathie dans mon cas, mais, cependant, être dans cette position dans ma vie, découvrir quelque chose comme ça, quelque chose qui, je dirais, est probablement l’une des plus grandes choses qui m’ont impacté ; c’était définitivement un sujet très lourd pour moi.”

“Les règles sont claires, mais cette affaire est déchirante à bien des égards ; nous espérons que son acceptation de la responsabilité et ses excuses seront un exemple important pour nous tous que nous pouvons réussir à surmonter nos décisions regrettables, malgré les conséquences coûteuses de celle-ci pour elle”, a déclaré Travis T. Tygart, PDG de l’USADA, (la fédération d’athlétisme américaine) dans une déclaration à la presse. 

Richardson a officiellement accepté vendredi sa suspension d’un mois par l’Agence américaine antidopage pour violation des règles antidopage.

“Je m’excuse. Autant je suis déçue, autant je sais que lorsque je monte sur la piste, je ne me représente pas moi-même. Je représente une communauté qui m’a montré un grand soutien, un grand amour, et je vous ai tous laissé tomber. Donc je m’excuse de n’avoir pas su contrôler mes émotions ou gérer mes émotions. Je m’excuse grandement si je vous ai laissé tomber, et c’est le cas.”

Richardson a conclu : “Ne me jugez pas parce que je suis humain. Je suis comme vous, il se trouve juste que je cours un peu plus vite.”

 

Rédacteur Mode et People ELLE Côte d'Ivoire
J'aime le papier glacé des magazines de mode, la Diversité avec un grand D, le Made in Africa et le partage Mode et People au sein du Digital. J’entretiens depuis peu un rapport particulier avec les vêtements de designers africains. S’il vous plaît, ne me parlez pas de jogging pants.