Sidiki Diabaté accusé de violences conjugales

Impliqué dans une affaire de violences conjugales, le chanteur malien a été mis aux arrêts Lundi dernier. 

Au centre d’un énorme scandale qui enflamme les réseaux sociaux depuis plusieurs  jours.  l’artiste est accusé de violences conjugales sur son ex  compagne, Mamacita Saw.

Des photos du corps de la jeune femme recouvert de bleus et de tuméfications ont fait le tour de la toile. Et seraient recevables à titre de preuves…

La victime témoigne d’ailleurs : ”C’est réellement moi sur les photos mais ces photos datent d’un an… J’ai subi plusieurs violences. J’ai subi plus que ça … Il me frappait avec des rallonges … J’ai été séquestrée pendant presque deux mois. J’étais enfermée dans la maison. Il y a un gars qui me surveillait … ‘’.

Depuis le chanteur a été éjecté de la liste artistes nominés pour les Afrimma. Il a aussi été exclu du Prix international des musiques urbaines et du Couper-décaler ( Primud 2020 ). L’information a été rendue publique dans un communiqué publié sur la toile.

”Le comité d’organisation des PRIMUD 2020 a constaté ce jour (lundi) que l’artiste malien Sidiki Diabaté a été entendu par la Brigade des investigations judiciaires (Bij) concernant les faits de violences et en a pris acte ….Le comité d’organisation des Primud 2020 décide ce jour 21 septembre 2020 à 18 heures 21 de la suspension de l’artiste Sidiki Diabaté pour les PRIMUD 2020”, mentionne ledit communiqué.

 

Rédacteur Mode et People ELLE Côte d'Ivoire
J'aime le papier glacé des magazines de mode, la Diversité avec un grand D, le Made in Africa et le partage Mode et People au sein du Digital. J’entretiens depuis peu un rapport particulier avec les vêtements de designers africains. S’il vous plaît, ne me parlez pas de jogging pants.