Jay Z dans le monde des paris sportifs ?

Le rappeur businessman

Le papa de Blue Ivy et des jumeaux Sir et Rumi aurait entamé des procédures pour obtenir des licences pour pouvoir investir dans le monde des paris sportifs. 

Pour info, les paris sportifs auraient généré environ 1,55 milliard de dollars aux Etats Unis l’année dernière. Jay Z a tâté le terrain de cette industrie lucrative dans le passé et a déjà détenu des licences de jeu dans le Nevada et le New Jersey, à l’époque où ses clubs 40/40 étaient ouverts à Las Vegas et Atlantic City.

On connaît déjà le nom que portera la société : Fanatics Sportsbook – Jay Z lui-même aurait commencé à constituer le personnel du groupe. Après un tour de table de 325 millions de dollars organisé au début du mois.

En plus d’être un musicien talentueux, Monsieur Carter, l’homme à Beyoncé est également  un homme d’affaires avisé. À 49 ans, l’artiste connaît un immense succès pour sa carrière musicale, mais il a bâti sa fortune en diversifiant ses investissements dans de nombreux domaines.

Selon Forbes, son capital inclut :

  • Armand de Brignac Champagne (en 2014, il rachète la marque, aujourd’hui estimée à 310 millions de dollars)
  • des parts chez Uber (220 millions de dollars)
  • des parts chez D’Ussé Cognac (100 millions de dollars)
  • des parts chez Tidal, une plateforme de streaming musical (100 millions de dollars)
  • des parts chez Roc Nation, une marque de vêtements (75 millions de dollars)
  • son catalogue musical (estimé à 75 millions de dollars)
  • une collection d’œuvres d’art (70 millions de dollars)
  • de l’immobilier (50 millions de dollars).

De quoi mettre sa petite famille à l’abri pendant longtemps !

 

Rédacteur Mode et People ELLE Côte d'Ivoire
J'aime le papier glacé des magazines de mode, la Diversité avec un grand D, le Made in Africa et le partage Mode et People au sein du Digital. J’entretiens depuis peu un rapport particulier avec les vêtements de designers africains. S’il vous plaît, ne me parlez pas de jogging pants.