Les plus belles des citations de Félix Houphouët-Boigny

/

Les mots d’un sage pour un peuple…

« C’est l’homme qui honore le titre et non le titre qui honore l’homme. » a dit Nanan Houphouët à Adzopé, le 24 septembre 1959.

Il est impossible de le dissocier de l’histoire de notre pays… Indépendance de la Côte d’Ivoire rime avec Houphouët-Boigny ! Premier président de la Côte d’Ivoire, surnommé le « Sage », il était la voix du discernement. Un grand Homme ayant la capacité d’unir les forces autour d’un idéal commun. Ses mots incitent à la paix et à l’enracinement. Nanan Boigny croyait au pouvoir du dialogue. Et son ouverture d’esprit, nous a valu de magnifiques phrases imbibées de sagesse. D’où cette fameuse phrase provenant d’un de ses discours: « La paix, ce n’est pas un vain mot, c’est un comportement. » dont les ivoiriens se réfèrent régulièrement et avec fierté.

Une parole, une pensée, une formule, un dicton de Félix Houphouët-Boigny issus de romans, d’extraits courts de livres, essais, discours ou entretiens de l’auteur. Voici une sélection des plus belles citations du père de l’indépendance de la Côte d’Ivoire.

Stade Géo André (aujourd’hui Stade Félix Houphouët-Boigny), le 7 septembre 1958 :

« Hier, l’on disait : Je préférerais être le premier dans mon village plutôt que le second à Rome. Aujourd’hui, je vous dis : il vaut mieux être le millionième d’un ensemble solide, puissant, riche, écouté dans le monde, respecté dans le monde, seul capable d’assurer par ses moyens puissants le développement harmonieux de l’homme, seul capable d’élever la condition humaine, que d’être le premier dans un état miséreux. »

A Man, 25 janvier 1960 :

« J’ai la haine de la haine et je désapprouve toute violence dans les rapports entre les hommes. »

Message de Nouvel An, le 31 décembre 1966 à Abidjan :

« Nous voulons aller de l’avant, assurément, mais sans, pour autant, renier notre passé, sans tourner le dos à celles de nos formes de civilisation qui constituent notre originalité et dont le monde a grand besoin, nous le savons. »

Discours prononcé au congrès du PDCI devant le Corps diplomatique, le 30 octobre 1970 :

« Le dialogue est l’arme des forts et non des faibles, c’est l’arme de ceux qui font passer leurs problèmes généraux avant les problèmes particuliers, avant les questions d’amour-propre.»

« Dans la recherche de la paix, de la vraie paix, de la paix juste et durable, on ne doit pas hésiter un seul instant, à recourir, avec obstination au dialogue. »

Pose de la Première Pierre de la Cité Riviéra, le 7 septembre 1970 :

« Ce que veut l’Ivoirien, c’est le partage de la richesse et non de la misère. Et pour ce faire, il doit, avant tout, contribuer à créer ces richesses. »

Conférence de presse sur le dialogue Abidjan, le 28 avril 1971 :

« Un miracle, comme un pari, cela se prépare, cela se conditionne, cela se mesure, cela se décide et cela se réalise à force de volonté et de persévérance. »

« Nous sommes tous solidaires du même destin, du destin de l’Afrique et si nous pouvons mener de front la lutte pour la paix à l’intérieur de nos pays, la paix entre nos pays, la paix entre nos pays et le reste du monde, alors nous aurons servi l’Afrique. »

Fête nationale ivoirienne à Odienné, 7 décembre 1972 :

« Il ne faut pas que nous ayons, nous aussi, en Côte d’Ivoire, notre tiers-monde et nos nantis, car l’injustice et l’égoïsme des autres n’effaceront pas et ne justifieront pas nos injustices et nos égoïsmes propres. »

Séminaire du Bureau Politique Yamoussoukro, 12 juin 1973 :

« Nous n’avons qu’un objet de haine : la guerre, qu’une seule obsession : la paix, la paix des cœurs, la paix sociale, la paix entre les Nations. »

Plus qu’un héritage, les paroles de Félix Houphouët-Boigny étaient un état d’esprit. L’essence même du lifestyle à l’ivoirienne. Tâchons de toujours s’en souvenir…

 

Littéraire dans l'âme, mordue des mots, je crois pouvoir me définir comme une africaine moderne attachée à sa culture. Plus qu'un élan créatif, ma plume cosmopolite empreint d'un brin d'humour est mon outil d'expression. Polyvalente, je m’épanouis sur divers sujets qui touchent à l'Art. Un œil d'esthète, je suis (très) sensible à la beauté... Ah oui, je suis aussi une grande passionnée d'émojis.