Le culte de la coiffure dans l’histoire du football

/

#affairage

Les femmes ont une relation émotionnelle avec leurs cheveux.
D’ailleurs si l’on demandait à une femme un bout de leur histoire, elle commencerait forcément par un bout de cheveux.

Et bien l’histoire nous montre que d’autres ont fait de leur cheveux, leur coiffure même, une culture identitaire : LES FOOTBALLERS.
Le dégradé à blanc, skinfade, tresses, couleur, cheveux défrisés et gominés, franges,…des coupes qui demandent beaucoup de sérieux, qui signe des , et une fréquence de coupe régulière. Certains footballeurs se feraient coiffer avant les matches, afin d’être toujours (très) frais.
Et ça ne date pas d’hier, les joueurs de football ont changé de coiffure encore et encore au fil des décennies.

Déjà dans les années 60, tout a commencé avec l’alopécie de certains joueurs
Ensuite dans les années 80, les cheveux devaient matché avec les moustaches comme on peut le voir avec Gullit (le joueur métisse nééerlandais)
Dans les années 90, le nigerian,Taribo West avait également sa coiffure qui n’est pas du tout passée inaperçue, avec ses tresses vertes;


Ensuite on a pu voir la mytique coiffure de Ronaldo, suivi de Vagner Love ou encore de Didier Drogba.
L’article Loi 4 du football : équipement des joueurs énonce la loi 4 du football et présente diverses considérations relatives à cette loi. La loi 4 se rapporte à l’équipement des joueurs.
Dans une interview de l’express le 10 juin 2016, sur le pourquoi les joueurs de foot prennent autant soin de leur cheveux, de leur coiffure :
1. Imposer leur style sur le terrain, se démarquer et attirer l’attention du public.
2. Pour Pogba, c’est une marque de fabrique qui en fait le 2eme sportif le plus « bankable » au monde


3. En France, c’est Djibril Cissé qui lance le phénomène des coupes extravagantes au début des années 2000. Il se fait connaitre du grand public par se crêtes et ses coupes décolorées. En 2007, alors que Djibril joue à Marseille, il veut une coupe tape à l’œil.


4. Les supporters s’identifient à leur joueur préféré en reproduisant les coupes de cheveux, au même titre qu’ils achètent les maillots
5. La crête : c’est la coupe référence des footballers. Selon Gérard Lerandy elle offre aux joueurs un sentiment de puissance sur le terrain.

Directrice Éditoriale ELLE Côte d'Ivoire
En vrai couteau suisse créatif, je déborde de passion et d’énergie. Speaker, Storyteller et Artiste, j’œuvre pour mon sujet favori : LA FEMME
#cancersurvivor , je suis une résiliente amoureuse des mots...ceux que l’on écrit mais aussi ceux que l’on chuchote aux creux de votre âme.
J’ai l’honneur d’avoir la responsabilité éditoriale et créative au côté d'une équipe créative, accessible, pas suiveuse et qui ont de l’humour….
Méfiez vous de mon air à la fois espiègle et sérieux, je suis un pitre!