Cinq lieux atypiques et insolites à visiter en Côte d’Ivoire

Visitez la Côte d'Ivoire.

Le Palais de la Monin Bia

Oubliez les endroits extravagants et beaux d’Assinie ou même d’Abidjan, l’intérieur de la Côte d’Ivoire regorge d’innombrables endroits dont beauté et histoire redonne au pays son luxe datant. Des lieux historiques et sensationnels qui font la beauté de cette terre d’Eburnie. Ne manquez pas de les visiter lorsque vous arriverez en Côte d’Ivoire pour du tourisme.

Découvrez ou redécouvrez 5 lieux atypiques et insolites à visiter en Côte d’Ivoire.

LE CIMETIÈRE DES AVIONS

Lieu situé sur la route de Dabou, à 2 km du pont de Jacqueville précisément à Songon-Dagbé dans le centre de formation « Ivoire Académie », le Cimetière des avions, est un lieu insolite et atypique qui comme son nom l’indique abrite des avions inutilisés depuis des années qui étaient stationnés à Port-Bouët, à l’aéroport. Ces avions ont donc été achetés et déplacés depuis l’aéroport Félix-Houphouët Boigny par M. ALIBAHI AZIZ, propriétaire du domaine qui s’étend sur 30 hectares. Ce lieu est un passage obligé pour tous les amoureux de tourisme et d’endroits atypiques en Côte d’Ivoire. Un guide est disponible pour une visite à partir de 2500 F et 3000 F selon les tranches d’âges (enfants et adultes). Des chambres d’hôtes sont également disponibles pour les passages de longues durée.

Cimetière des avions Cote d'Ivoire
Cimetière des avions en Cote d’Ivoire

 

LE PARC ARCHÉOLOGIQUE D’AHOUAKRO

C’est un parc archéologique situé au nord de Tiassalé à 145 kilomètres d’Abidjan. C’est un joyau archéologique qui contient plusieurs pierres de formes insolites mais également une végétation bien particulière. C’est un endroit plein de mystère mais pour tous les comprendre, il faut se laisser conduire par Raymond, le guide attitré qui est originaire du village d’Ahouakro. Il saura vous mener là où il faut pour découvrir de belles choses et comprendre l’histoire derrière ces rochers insolites. En 2006, le site a été inscrit sur la liste des patrimoines de l’UNESCO.

Parc archéologique d'Ahouakro
Le Parc archéologique d’Ahouakro

LA PALAIS DE LA MONIN BIA A AYAME

Ce palais assez discret et peu connu de la population ivoirienne appartenait à Kangah Dominique, un avocat international aujourd’hui décédé. Le Palais de la Monin Bia se localise dans la ville d’Ayamé à quelques kilomètres d’Aboisso. C’est l’un des châteaux les plus grands et luxueux en Côte d’Ivoire. Le palais est construit non loin de la Bia, un fleuve situé à l’ouest de l’Afrique qui traverse le Ghana et la Côte d’Ivoire en passant par Ayamé. Le château a été construit par l’architecte sénégalais Abdoulaye Dieng. Ce joyau architectural de 4 niveau comporte sept (7) chambres et une (1) suite présidentielle ainsi qu’un jardin à la française. Il possède également un théâtre, une chapelle et un hall de réception surmonté d’un dôme culminant à 21 mètres de hauteur. Sans oublier le jardin à la française. La visite du palais est gratuite. Si vous êtes tenté de vous y rendre, sachez qu’Ayamé est situé à environ 2h30 d’Abidjan en prenant en compte les bouchons sur le trajet. 

Palais de la Monin Bia
Le Palais de la Monin Bia, Ayamé

 

N’ZI RIVER LODGES

C’est la nouvelle destination privilégiée des amoureux de safari et d’activités atypiques en Côte d’Ivoire. Situé à 45 kilomètres Nord-est de la ville de Bouaké, le N’ZI RIVER LODGES est une réserve naturelle de 41000 hectares qui possède une diversité de faune et de flore. C’est un complexe hôtelier et touristique dont la particularité est de fonctionner au naturel. Les chambres sont construites en bois avec des panneaux solaires comme seule source d’énergie. C’est le seul endroit du pays où l’on peut faire du safari et voir les animaux se mouvoir en toute liberté. Et, petite particularité, la région est riche d’une diversité de végétation et possède le seul Rhinocéros Blanc d’Afrique. Une espèce protégée.

N'ZI RIVER LODGES
LE N’ZI RIVER LODGES

LA ROUTE DES ESCLAVES

Située à Tiassalé, la route des esclaves est un projet de l’UNESCO qui vise à honorer la mémoire des esclaves déportés d’Afrique. Le village de Kanga Nianzé était une dernière étape de la Route des Esclaves en Côte d’Ivoire à l’instar de Gorée au Sénégal et Cap Coast au Ghana. Les esclaves poursuivaient ensuite leur route jusqu’à Grand-Lahou d’où ils embarquaient pour l’Amérique.

La stèle commémorative qui a été mise sur pied à la mémoires des esclaves a été inaugurée en 2018 et mesure 5,2 m de hauteur et 1,9 m de largeur sur une superficie de 255 m² avec des chaines qui symbolisent l’esclavage. Le site dédié à la stèle est de six hectares. L’œuvre manuelle de ce projet a été faite par des jeunes ivoiriens. La stèle se trouve à proximité de la rivière Bodo, une rivière qui était utilisée pour purifier les esclaves avant leur départ. Une histoire raconte que cette rivière fait oublier le passé, raison pour laquelle c’était le passage obligé des esclaves.

La route des esclaves Tiassalé
Stèle à la mémoire des esclaves sur La route des esclaves à Tiassalé, Cote d’Ivoire.

Rédacteur Culture ELLE Côte d'Ivoire
Blogueur et amoureux du 7ème art, je suis une personne atypique qui aime voir le monde en couleur...une âme d'artiste dont tous les domaines de l'art me fascine. Je vous fais découvrir mes coups-de-cœur, les actualités culturelles et cinématographiques mais également de la beauté et de la bonté et c'est ce qui rend extraordinaire votre passage sur elle.ci.