5 choses à savoir sur le Baya, outil de séduction – Cultur’ELLE.CI

//

Dans toutes les civilisations, la séduction a toujours existé.

Le Larousse définie “séduire” comme le fait d’attirer fortement quelqu’un, le tenir sous un charme, s’imposer à lui par telle ou telle qualité…la beauté par exemple.

En effet, la femme africaine est certainement la plus imaginative et créative dans l’art de séduire son partenaire et cela va bien au-delà de la lingerie fine ou encore du maquillage.

L’art de la séduction en Afrique a toujours fait partie intégrante de notre mode de vie.

Les femmes ivoiriennes ont développé tout un savoir-faire dans le domaine de la séduction et cela passe par : leur façon de s’habiller, de se parfumer ou encore le talent de bonnes cuisinières etc…
Depuis le Mali, la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Nigéria, le Ghana, le bijou de corps nommé Baya ou Bin Bin (au Sénégal) a toujours fait parlé de lui.

A la rédaction du ELLE Côte d’ivoire, nous avons décider d’en savoir plus sur ce secret de séduction africaine qui est le BAYA et découvrir à quoi sert cet assemblage de perles ?

Dans notre chronique “CULTUR’ELLE.CI” de l’émission Life Week End sur Life TV, nous avons décidé de nous rendre au marché d’Anono pour voir ces personnes qui vendent ce précieux atout de séduction.

Ces accessoires sont vues comme de la lingerie féminine pour retenir l’attention et éveiller l’appétit des hommes.

Aujourd’hui nous souhaitons vous livrer les 5 choses qu’il faut savoir sur cet outil de séduction :

1- Le BAYA est une parure de séduction extrême et privée

Le BAYA est un accessoire de séduction extrême et privé. Seule la personne qui partage l’intimité de la femme est habilitée à le découvrir. Bien que sa description lui donne un visage aphrodisiaque et érotique, il ne s’agit pas de titiller le plaisir de n’importe qui mais seulement celui qui vous appartient. Dans ce sens ce collier est autant à la femme qu’à son partenaire.

2- Mise en condition psychologique

Le BAYA est une invitation délicate car il s’illumine la chambre conjugale. Imaginez vous être dans la pénombre avec votre partenaire, ces colliers lumineux indiquera sans nul doute cette zone bien précise. Vous obtiendrez toute l’attention et l’éveil des sens de votre partenaire avec la lumière et le son…comme un appas.

3- Un moment sans complexe : Les courbes prononcées ou non

Le BAYA souligne notre corps, la beauté et la sensualité de la femme. Il suggère subtilement ses courbes. Ronde, svelte, musclée, le BAYA permet à la femme de miroiter une belle silhouette et de célébrer notre féminité.

4- Un objet culturel de mère en fille

Dès l’enfance, certaines mères mettent le Baya aux nourrissons afin de façonner la forme de l’enfant et créer ainsi, dès leur plus jeune âges, des rondeurs parfaites et harmonieuses : une #vraiefemmeafricaine

Vous le retrouverez sous de multiples appellations :

  • AFFÉMA en Akan
  • BAYA en Malinké
  • ou encore DJADJAL ou BIN BIN au Sénégal

Ce bijou perle/lingerie protège des secrets que les mères transmettent à leurs filles pour l’équilibre de leur jeune ménage, la première nuit de noce, ou encore garder proche leur homme.

5- Le BAYA et son caractère curatif et de protection pour les spirituels

Si cette parure revêt un caractère aphrodisiaque, le côté curatif et protecteur ne doit pas être exclu.

Le BAYA protègerait des esprits maléfiques en mettant à l’abri de tout danger, mauvaises langues, jalousie…

Le BAYA est un moyen curatif pour venir à bout de certains maux de leurs progénitures.

Il est mis au rein du nouveau-né pour calmer des douleurs dues à la poussée dentaire.

Il sert aussi à guérir des maux de reins d’où son port au rein.

 

Nous ne pouvons que vous conseiller de l’expérimenter et rendre vos ébats plus “spicy”. N’hésitez à vous rendre sur instagram et facebook pour nous raconter vos histoires de Baya.

Directrice Éditoriale ELLE Côte d'Ivoire
En vrai couteau suisse créatif, je déborde de passion et d’énergie. Coach, Speaker et Artiste, j’œuvre pour mon sujet favori : LA FEMME
#cancersurvivor , je suis une résiliente amoureuse des mots...ceux que l’on écrit mais aussi ceux que l’on chuchote.
J’ai l’honneur d’avoir la responsabilité éditoriale et créative au côté d'une équipe créative, accessible, pas suiveuse et qui ont de l’humour….
Méfiez vous de mon air à la fois espiègle et sérieux, je suis un pitre!