5 artistes chanteuses qui ont marqué la musique Africaine

Les divas Africaines

La musique africaine a toujours eu une place centrale dans la culture , les mœurs  et l’histoire des africains. Les sons, les rythmes et paroles ont des fonctions particulières liées à la vie en générale. Aujourd’hui, on ne peut parler de musique africaine sans mentionner ces divas qui ont bercé l’Afrique et le monde par leur voix angélique. A l’occasion de la fête de la musique, la rédaction fait un focus sur 5 artistes chanteuses qui ont marqué l’histoire de la musique africaine. 

Angélique Kidjo 

Angélique est née à Ouidah au Bénin en 1960. Elle rêvait d’être avocate mais elle a fini musicienne internationale. Sa musique a fait le tour du monde. Elle est l’une des rares à avoir dans son excellent palmarès 5 Grammy Awards. Un angelique cocktail de pop et de culture afro, c’est ainsi que l’on définirait la musique de cette grande artiste.

Miriam Makeba 

Miriam, de son vrai nom Zenzile Makeba Qgwashu Nguvama, est née en 1932 à Johannesburg. Sa plus célèbre chanson Pata-Pata enregistrée en 1956 la fit connaître au monde entier.  Une vie trépidante,  partagée entre engagement politique et musique. Engagée contre l’apartheid en Afrique du Sud, elle fut contrainte de vivre en exil pendant une trentaine d’années. Néanmoins, cela ne lui a pas empêché d’évoluer et de marquer son temps.

Parmi ces titres à succès on retrouve : Malaika, Mbube et Soweto Blues. Miriam mit fin à sa carrière musicale en 2005 et décéda 3 ans plus tard à l’âge de 76 ans des suites d’un malaise.

Cesária Évora

Cesária Évora , née le 27 août 1941 à Mindelo sur l’île de São Vicente au Cap-Vert, est une chanteuse capverdienne. Cesaria Evora a commencé sa carrière de chanteuse à Mindelo, il y a plus de quarante-cinq ans. Dès l’âge de 20 ans elle chantait déjà les plus belles et tristes histoires d’amour des îles du Cap-Vert. En 2003, elle remporte le Grammy Award du Meilleur album world music contemporain pour l’album Voz d’amor . La chanteuse capverdienne s’est éteinte le 17 décembre 2011 à l’âge de 70 ans. Sa vie et sa voix ont permis de rendre populaire dans le monde entier un genre musical mélancolique propre au Cap Vert : la morna.

 Aïcha Koné

La seule artiste ivoirienne à avoir reçu deux disques d’or, chanteuse de mandingo (musique mandingue). Un début de carrière difficile à cause d’un père strict , elle réussit quand même à s’imposer sur la scène musicale africaine. Sa carrière musicale est comparable en pays mandingue à une vie de griot. Celle que l’on surnomme l’impératrice de la chanson ivoirienne, commence véritablement sa carrière musicale au sein de l’Orchestre de la Radio Télévision Ivoirienne (ORTI) où elle est engagée comme choriste sous la direction de Boncana Maïga. Elle sortit plusieurs morceaux dont le classique « Baya », qui a séduit le monde entier.

Oumou Sangaré

La musique, et Oumou c’est une longue histoire d’amour. Déjà à 5 ans, l’artiste donnait déjà des petits concerts. Elle est née à Bamako d’une mère chanteuse, ce qui explique sa précocité dans le monde musical. A 18 ans, elle sortit son premier album Moussoulou qui connaît rapidement un succès international. Aujourd’hui Oumou Sangaré ne se produit que sur des grandes scènes et grands festivals internationaux. A travers ses chansons, la diva malienne a séduit plus d’un aussi bien qu’en Afrique qu’en Occident. D’ailleurs,  elle compte parmi ses fans Beyoncé (qui a utilisé sa voix pour un de ses morceaux) Alicia Keys ou encore Aya Nakamura. 

 

Hello, C'est Daphnée ! Je suis passionnée de communication, d'art, de littérature et de création de contenu .Je me définie comme un esprit créatif et libre aimant apprendre des autres, enthousiaste et pleine de vie .