Zoom sur les grandes tendances mode repérées lors de la Lagos Fashion Week

Quelles étaient les grandes tendances de cette Fashion Week Naija  qui domineront la saison ? Une nouvelle idée de l’élégance à l’Africaine, les designers qui y ont présentés leurs collections, ont livré des narrations créatives uniques et inspirées.

 

 A l’heure du « Global Warming », un regard inquisiteur se tournait sur l’avenir de la mode sur le continent.  C’était le moment de défendre une mode totalement éthique et durable.  En exemple on citera Studio 189 et Larry Jay pour la valorisation des textiles obtenus à partir de procédés typiquement traditionnels et naturels comme le Batik et les tissus teintés. 

 

Le Batik 

Cette étoffe que l’on retrouve dans les pays tels que la Côte d’Ivoire, le Togo et le Burkina Faso a été mise à l’honneur. Awa Miete et Larry Jay ont opté pour une approche stylistique plus traditionnelle, quand Ili donnait plus de swag avec ses imprimés. 

 

 

 

 

Le Drapé 

 

 

 

Le drapé était omniprésent chez Style Temple, coquin et sexy chez Ejiro Amos Tafiri, très classe et moderne chez Fruché. On retrouve ici un drapé qui s’exprime sur d’autres pièces que l’éternelle robe longue. 

 

Les imprimés à carreaux 

 

 

Si vous n’avez pas encore succombé à cette tendance, Mai Atafo et Studio189 vont vous faire changer d’avis. En robe blazer ou en jupe sirènes, toutes les pièces pointues du moment seront parées d’un imprimé carreaux. Qu’il vienne d’écosse, en petit ou grand format, multicolore ou subtil.

 

Frangé 

Mode gladiateur activé, la tendance des robes frangées est de retour dans l’arène. Les franges ajoutées aux robes garantissent du volume et attirent l’attention. Aperçu chez Fruché, Selly Raby Kane et Style Temple. 

 

Le tie & die 

 

 

Les tissus teintés certifiés « Made in Africa », ont reconquis en quelques mois la sphère mode et s’imposent comme une tendance phare  de 2019. 

 

Rédactrice et Content Manager ELLE Côte d'Ivoire
Pourquoi je suis venue au journalisme ? Ma soif de vérité et ma curiosité. Plus jeune, je voulais changer le monde en mettant fin à l’injustice et à la famine en Afrique. Je savais me servir de ma plume, écrire, raconter des histoires. J’ai pu voir comment par mes bouts d’histoires, je touchais, je dénonçais, je suscitais de l’émotion. Sur ELLE.ci, j'engage ma plume, pour être la voix des sans voix.