Qui sont les candidates à l’élection Miss Côte d’ivoire 2020 ?

Découvrez les reines de beauté ivoiriennes 

MISS CÖTE D’IVOIRE – A chaque année, un nouveau couronnement, la Côte d’Ivoire choisira le 03 Octobre prochain sa nouvelle reine de beauté suprême. Tour d’horizon sur les prétendantes au titre.

Lire aussi > Miss Côte d’Ivoire 2020 : Comment les miss se préparent pour la finale ?
Candidate 1 : Kouakou Irma

Mlle Kouakou Irma, 23 ans, représentera la région du Bas-Sassandra le 3 octobre 2020. Etudiante en licence 2 droit à l’université Nord Sud d’Abidjan, elle a été élue Première dauphine San Pedro. Elle se définit comme une jeune femme dynamique, ambitieuse, brillante, respectueuse. Après le baccalauréat, elle rêvait devenir une hôtesse de l’air à la suite d’un diplôme en Travel Voyage. Elle s’est finalement orientée dans les sciences juridiques. Elle officie également en tant que stagiaire community management dans une agence de voyage. Si elle est élue Miss Côte d’Ivoire 2020, elle compte orienter son combat pour le bien-être de l’enfant et de la femme, notamment les violences basées sur le genre. Cadette de 4 sœurs et 1 frère, Miss Irma Kouakou adore la lecture, les voyages, le sport et le cinéma. A la finale nationale, elle arborera le brassard 1. Vous l’aimez ? Envoyez Miss1 au 98000. 

 

Candidate 2 :  DJE MURIELLE 

Mlle DJE MURIELLE, 22 ans, représentera la région du Gbêke le 3 octobre 2020. Etudiante en licence 1 droit, elle a été élue Première dauphine Bouaké. Elle se définit comme une jeune femme dynamique et ambitieuse. Si elle est élue Miss Côte d’Ivoire 2020, elle compte créer une Organisation Non Gouvernementale et ouvrir un cabinet d’avocat afin de venir en aide aux personnes vulnérables et se battre pour les droits de l’Homme. Issue d’une fratrie de 6 enfants dont 4 filles et 2 garçons, Miss DJE MURIELLE est une amoureuse de la lecture. A la finale nationale, elle arborera le brassard 2 

 

 Candidate 3 : BEAUMAIS Marion 

 

Couronnée reine du Iffou le jeudi 17 septembre dernier, Mlle BEAUMAIS Marion, représentera la ville de Daoukro le 3 octobre 2020. Récemment hôtesse de l’air pendant l’été 2018, Miss Marion est diplômée en marketing international business dans la prestigieuse école (EDHEC Business School de Lille) et titulaire d’un bachelor en business administration. Elle parle couramment le français, l’anglais et allemand avec un niveau moyen en arabe et turc. Alliant beauté physique et intellectuelle, Mlle Marion est actuellement entrepreneur pour un projet de lutte contre le diabète. Ses proches la qualifient comme une jeune femme généreuse, soucieuse des autres et déterminée dans ce qu’elle entreprend. Dans la continuité de son activité professionnelle, si elle devient la prochaine Miss Côte d’Ivoire, elle aimerait développer la prise en charge des maladies métaboliques, notamment le Diabète. Tout en insistant sur le volet prévention. Benjamine d’une fratrie de 3 enfants, dont deux grands frères, Mlle Marion adore la découverte du monde, ses paysages et ses cultures.  

 

CANDIDATE 4 :  KONE BENITA 

Parmi les 20 jeunes femmes que vous allez découvrir, il y a la ravissante Koné Bénita, qui enfile l’écharpe de Miss Bondoukou. Etudiante de 20 ans en deuxième année BTS RH Com à l’Institut Universitaire Polytechnique d’Abidjan, elle se définit comme une jeune femme autonome et qui sait s’adapter. La promotion des jeunes filles sorties du système dites « déscolarisées » sera au centre de son mandat. Membre d’une fratrie de 3 enfants, elle dit vouloir “transmettre la valeur de l’altruisme”. La cuisine, l’art et la lecture sont les passions de cette candidate ambitieuse.

 

Candidate 5 : ASSERY EMMANUELLA 

Mlle ASSERY Emmanuela, 22 ans, représentera la capitale de l’Indénié le 3 octobre 2020. Titulaire d’un BTS Gestion commerciale et assistance dans une entreprise de la place, elle porte la couronne d’Abengourou. Elle se définit comme une jeune femme courageuse et aimable. Si elle succède à Mlle Tara Gueye au soir du 3 octobre prochain, elle entend lutter contre le phénomène des enfants de la rue. Car, selon elle, le taux d’enfant de la rue s’accroît de nos jours. Elle entend donc créer des centres d’accueil pour ces enfants afin de les scolariser ou leur apprendre un métier. Issue d’une famille de 3 belles jeunes filles, Miss Assey Emmanuella adore la lecture, la musique et les voyages. A la finale nationale, elle arborera le brassard 5.

 

 Candidate N°6 : KOFFI HERMINE 

Le samedi 29 août dernier, Mlle Koffi Hermine, 23 ans, remportait la couronne du Haut Sassandra dans la cité des antilopes. Etudiante en licence 3 de transit à l’école supérieur de gestion et commerce (ESK), la gentillesse, la politesse, la détermination et l’humilité sont les maîtres-mots qui la caractérisent. Ayant eu une expérience très douloureuse après le décès de son père, la charmante Hermine rêve accorder une attention sur les enfants orphelins. Passionnée de voyages, découvertes, elle est issue d’une famille de 5 enfants.

 

Candidate 7 : SANGARE ROXANE 

A l’issue d’une soirée exceptionnelle dans la cité de l’Indénié, Mlle Sangaré Roxane, a été sacrée première dauphine Abengourou. Très fière de représenter l’Indénié à la finale du 3 octobre prochain, elle se dit déterminée et garde le moral haut. A 20 ans, Roxane est étudiante en licence de droit à l’université internationale privée d’Abidjan. Souriante, elle se définit comme une jeune femme sociable et attentive. Comme projet, Mlle Roxane Ouattara entend s’occuper des personnes en situation de handicap afin de leur donner une place prioritaire et faciliter leur réinsertion dans la société. A côté du français, elle s’exprime très bien en baoulé. Ses passions sont la lecture, la musique et les voyages. Elle est issue d’une famille de 3 enfants dont 1 garçon et 2 filles. A la finale nationale, elle arborera le brassard 7. 

 

 Candidate 8 : CISSE FATIMA 

Cissé Fatim représentera les couleurs du Sud Comoé. Première dauphine Aboisso, Mlle Fatim veut suivre les traces de N’Cho Laéticia ou Aïssata Dia. A 21 ans, elle est étudiante en licence 3 Marketing communication à l’université méthodiste de Cocody. Ses proches l’a définissent comme une personne affable et intègre. Si elle devient Miss Côte d’Ivoire 2020, elle compte sensibiliser la jeunesse et les étudiants en particulier sur l’importance de l’ entrepreneuriat, mais aussi contribuer à l’amélioration des conditions de vie des étudiants. Issue d’une fratrie de 4 enfants dont 3 filles et 1 garçon, elle adore la musique et le sport. A la finale nationale, elle arborera le brassard 8. 

 

 Candidate 9 :  TRE EVA SAMIRA 

Elle est étudiante en 1ère année de Sciences économique et gestion des affaires aux facultés universitaire Privé d’Abidjan (FUPA). A 20 ans, elle brandira les couleurs de la région du Bas-Sassandra à la grande finale du 3 octobre prochain. Notre Miss San Pedro 2020 se décrit comme une femme généreuse, dynamique, sociable et bienveillante. Son ambition désormais, du titre auquel elle concourt, est de mettre en place une plate-forme visant à la promotion du ‘’made in Côte d’Ivoire’’, en facilitant l’accessibilité et la vente de nos produits. Elle est déterminée à mettre en place une bonne vitrine dans la sous-région pour valoriser nos jeunes artistes et créateurs. Cette férue de lecture, de découverte et de sport parle le français, l’anglais ainsi que son patois « le bété ». Cadette d’une famille de 3 enfants, elle arborera le brassard 9 à la finale nationale.

 

 Candidate N°10 : POTEY MARIE – LOUISE

Elle avait été élue première dauphine lors de la présélection du Gontougo. Mlle POTEY Marie-Louise, 18 ans, portera les couleurs de Bondoukou à la finale nationale du 3 octobre prochain. Étudiante en licence 2 droit à l’université Nord Sud de Bonoumin, elle se décrit comme une jeune femme sociable, extravertie. Donc polyvalente, car elle s’adapte facilement au milieu où elle se trouve. Au cas où elle succède à Mlle Tara Gueye, elle compte venir en aide aux orphelins, aux veuves et aux personnes vulnérables. Elle parle couramment le français, avec un niveau moyen en anglais. Benjamine d’une fratrie de 5 membres, Miss Marie Louise adore la musique, la lecture et est une grande passionnée de l’esthétique. 

 

Candidate 11 : DOUKOURE FATIM

Sacrée première dauphine à l’issue de la présélection du Gôh, Mlle Doukouré Fatim est une candidate sérieuse à la course à la succession de Tara Gueye. Etudiante en licence 2 de droit, elle tâche de devenir une grande juriste. Ambitieuse, la candidate 11 apprécie lire et voyager. Son réel but de vouloir prendre part à la compétition de Miss Côte d’Ivoire, est de défendre la situation des personnes atteintes d’un handicap, notamment leur insertion professionnelle. A côté de cela, elle pense être l’ambassadrice de la beauté ivoirienne afin de porter haut le drapeau de la Côte d’Ivoire à l’échelle internationale. 

 

 Candidate 12 :  SAKHO KHADIATOU

Elle représente la région du Bélier dite “Terre des Miss. A 20, la première dauphine de Yamoussoukro Mlle SAKHO Khadiatou espère succéder à Tara Gueye au soir du 3 octobre prochain. Elle pense avoir toutes les chances de son côté pour remporter le diadème tant convoité et porter haut le drapeau de la Côte d’Ivoire à l’échelle internationale. Passionnée de gastronomie, elle se définit comme une jeune femme aimable, sociable, bilingue et très pacifique. Étudiante en master 1 de Sciences politiques, son projet si elle devient miss Côte d’Ivoire, sera de se consacrer à la scolarisation de la jeune fille et à la lutte contre les violences faites aux femmes. 

 

Candidate 13 :  BROWN EUNICE

Va-t-elle rééditer l’exploit de Léticia N’Cho ou encore Aïssata Dia dans la région du Sud Comoé? En tout cas, Mlle BROWN Eunice sera la porte flambeau de la merveilleuse ville d’Aboisso à la finale nationale du 3 octobre prochain. Élégante avec un style particulier dans sa démarche, Mlle Eunice croit en ses capacités. Ses proches la décrivent comme une jeune femme engagée, loyale avec un brin d’altruisme. A 20 ans, la splendide Miss est étudiante en licence 2 management des entreprises au groupe HEC d’Abidjan. Celle qui s’était imposée à Aboisso avec 145 points/ 180, veut améliorer les conditions de vie des enfants nés en milieu carcéral. Fille unique de ses parents, Mlle BROWN Eunice adore la cuisine, la natation et la mode.

 

Candidate 14 :  KOUADIO MARILYNE 

Âgée de 18 ans, Mlle Kouadio Marilyne, Miss Yamoussoukro 2020 est étudiante en première année BTS tourisme. Curieuse et debrouillarde, elle est de nature altruiste. Son projet est de scolariser les jeunes filles issues de familles démunies. La prise en charge de ces dernières est son cheval de bataille. Fille unique de ses parents, Mlle Marilyne aime cuisiner et passe assez de temps dans la cuisine auprès de maman. 

 

Candidate 15 :  DIOMANDÉ GUENEBA 

Mlle Gueneba Diomandé, a raflé l’écharpe de première dauphine Daloa dans le haut Sassandra. Candidate sérieuse à la succession de Tara Gueye, elle se dit déterminée et confiante. A 21 ans, elle est étudiante en deuxième année de communication. A côté du français, elle comprend l’anglais et l’Espagnol. Ses proches la trouvent dynamique et spontanée. Si Elle devient Miss Côte d’Ivoire 2020, elle souhaite mettre en place une politique d’emploi des jeunes femmes en difficulté. Elle est passionnée de dessin et d’athlétisme. 

 

Candidate 16:  OUATRARA SYNTYCHE

Mlle Ouattara Eve SYNTYCHE va porter l’espoir du peuple de Bouake à la grande finale nationale. La Miss de la region du Gbeke à 24 ans et est etudiante en licence 3 marketing 

Management. En stage en tant que conseiller client dans une structure de la place, elle se décrit comme une jeune femme intelligente, respectueuse, gentille et affectueuse. A travers son attitude à développer les relations interhumaines, elle entend être la vitrine de son pays et faire des oeuvres caritatives au profil des plus démunis. Membre d’une fratrie de 7 enfants dont 4 belles filles et 4 garçons, Mlle SYNTYCHE se dit prête.

 

Candidate 17:  AGBEMADON ELVIRE

Dans la nuit du 22 au 23 février 2020, la splendide AGBEMADON Elvire était sacrée première dauphine à Dimbokro, dans la région du N’Zi. A 19 ans, cette jeune étudiante en première année de communication est la seule fille d’une famille de 3 enfants dont 2 garçons. Comme projet si elle remporte le diadème national, elle va créer une ONG d’aide aux financements de projets destinés aux jeunes démunis et sans emploi, afin de les accompagner à se prendre en charge. Optimiste, ses proches la trouvent solidaire et sociable. Comme passion, elle adore faire des shoots, danser, lire et cuisiner.

 

Candidate 18:  Gbadi Michelle 

Depuis la rude compétition lors de la présélection du 12 septembre à Gagnoa, Mlle Gbadi Michelle, est devenue la reine Bahouonon (désignation de la plus belle fille de la région). A 19 ans, cette fleur est éleve en classe de terminale A. Benjamine d’une famille de 5 enfants dont 4 garçons, elle se caractérise comme une personne dynamique, sociable et spontanée. Son cheval de bataille au cas où elle remporte la couronne nationale, sera de combattre l’illettrisme. Elle veut permettre à tous d’avoir accès à l’école. ” Il est fondamental de savoir lire et écrire dans notre société actuelle”, mentionne-elle. 

 

Candidate 19: ALLOH NAIKA 

La Miss Dimbokro 2020, Mlle Alloh Naïka est étudiante en licence 3 de marketing à l’Institut Supérieur Technique saint Jacques. Candidate sérieuse pour la course à la succession de Tara Gueye, elle est déterminée à aller jusqu’au bout. Ses proches la trouvent dynamique, serviable et altruiste. Si elle décroche la couronne, elle entend finaliser son projet de lutte contre le cancer en partenariat avec quelques associations. Et plutard, créer une association dont le seul but sera de bouter cette maladie qui a laissé un souvenir amer à la Miss, notamment la disparition de sa défunte mère. Le mois d’octobre dit ” octobre rose” ou encore mois du cancer va-t-il sourire à Mlle Alloh Naïka?

 

 Candidate 20:  GUESSENND MAFFELI 

La jeune étudiante de 22 ans en licence 2 droit veut donner un éclat à la finale nationale du 3 octobre prochain. Elue première dauphine lors de la présélection de Daoukro dans le Iffou, elle est la benjamine d’une fratrie de 4 filles. Passionnée de mode, art et de déco, elle se décrit comme une personne aimable et serviable. Son projet de société au cas elle devient miss Côte d’Ivoire 2020, sera de lutter pour deux causes. Notamment la préservation de l’environnement et en tant que féministe, lutter pour le droit de la femme. Pour cela, elle a besoin du soutien de tous pour réussir cette étape. 

 

Rédacteur Mode et People ELLE Côte d'Ivoire
J'aime le papier glacé des magazines de mode, la Diversité avec un grand D, le Made in Africa et le partage Mode et People au sein du Digital. J’entretiens depuis peu un rapport particulier avec les vêtements de designers africains. S’il vous plaît, ne me parlez pas de jogging pants.