Interview Habib Bamba, Directeur de la Fondation Orange

/

Un ambassadeur de l'inclusion digitale et de l'empowerment des femmes

1) Présentez-vous.

Je suis Habib Bamba, Directeur de la Fondation Orange Côte d’Ivoire et Directeur de la Transformation, du Digital et des Médias à Orange Côte d’ivoire.

 

2) Pouvez-vous nous parler des actions de Orange Côte d’Ivoire pour l’Empowerment des femmes ?

Orange Côte d’Ivoire, c’est 1450 collaborateurs dont 40 % de femmes, avec une politique RH axée sur la mixité, notamment un focus sur l’égalité salariale entre les hommes et les femmes, l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle et l’accès des femmes aux métiers techniques et aux positions de Leadership avec plus de 35 % de femmes dans son Top Management. Les actions conscientes déployées ont values à Orange Côte d’Ivoire la Certification Top employeur Africa pour la huitième année consécutive.

Nous venons également de lancer le programme « Woman in action » by Orange Fab ; un programme dédié à l’entreprenariat féminin, structuré pour les femmes par les femmes et porté par notre Directrice Générale Adjointe Mme NAFY COULIBALY.

 

3) La Fondation Orange Côte d’Ivoire en quelques mots.

La Fondation Orange Côte d’Ivoire accompagne depuis maintenant 15 ans les populations ivoiriennes, ainsi que nos cibles prioritaires notamment les femmes et les jeunes sur des sujets tels que la santé, l’éducation, la culture et de plus en plus de sujets liés à l’inclusion numérique. Ces projets incluent notamment les créations et réhabilitations d’écoles et de centres de santé autour d’axes prioritaires comme l’autisme et les maladies cardiovasculaires … On note à ce jour plus de 500 projets pour un budget de plus de 13 milliards.

 

4) Quels sont les engagements de la Fondation Orange Côte d’Ivoire envers les femmes ?

Nous avons un projet phare : les « Maisons Digitales » qui favorisent l’inclusion numérique.

Ce projet a été initié il y a cinq ans, avec à ce jour 15 maisons digitales réparties dans toute la Côte d’Ivoire, …ce qui nous a permis d’accompagner 5000 femmes.

Ce sont des centres d’alphabétisation, de formations et d’éducation permettant l’inclusion financière et numérique des femmes, en partenariat avec le Ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, avec les Institutions de Formation et d’Éducation Féminine (les IFEF). Nous avons ainsi des programmes de formation sur une dizaine de mois dédiés aux femmes en leur apprenant à monter un business, utiliser des outils numériques et enfin à être autonomes.

 

5) Ce qui vous a le plus impressionné dans votre prise de fonction 

Je pense que, ce qui m’a le plus impressionné dans la prise de fonction de ce poste, ce sont les besoins et les attentes des populations vis-à-vis d’Orange Côte d’Ivoire et de sa Fondation en particulier. A ma nomination, j’ai eu une déferlante de contacts, de messages venant d’associations de femmes et de jeunes. Cela m’a fait réaliser vraiment l’ampleur des besoins de notre société, les attentes et l’importance d’avoir un vrai impact, un impact beaucoup plus important sur ces besoins qui sont réels. Cela a également fait naitre un sentiment de fierté à l’idée de pouvoir humblement y contribuer.

 

6) Voyez-vous le verre à moitié vide ou à moitié plein ?

Je suis une personne assez positive, en conséquence, je peux dire que je vois le verre à moitié plein. Je préfère me concentrer sur mes réalisations et mon impact sur la société que de me prêter à de la négativité en me reposant sur mes lauriers.

 

7) Quel est votre plus grand échec ?

Je ne sais pas si c’est un échec mais je dirais plus de la frustration. J’ai consacré beaucoup de temps à mettre l’accent sur le développement et la mise à disposition d’outils technologiques et digitaux pour faciliter la vie de tous, et j’ai réalisé plus tard qu’il fallait mettre plus d’accent sur l’humain et notamment sur la culture.

Pour moi l’enjeu aujourd’hui c’est vraiment l’adoption des outils par les utilisateurs et mettre l’accent sur la culture digitale qui est un vrai sujet  qu’on sous-estime parfois. On se dit que l’on a tous un téléphone portable et que les gens sont presque tous sur les réseaux sociaux et donc vont s’adapter, mais non, changer les manières de faire en interne et en externe c’est un vrai travail sur lequel je mise beaucoup plus aujourd’hui. Mettre à dispositions des solutions ne suffit plus, il faut s’assurer qu’elles soient utilisées par le plus grand nombre et que tous en tirent pleinement profit.

 

8) Quel est votre plus grand succès ? 

Les succès qui me tiennent à cœur sont ceux qui touchent directement les populations et notamment les jeunes et les femmes. Je citerai donc l’ouverture d’Orange Digital Center. Ainsi, Orange Digitale Center permet d’accompagner des milliers de jeunes et de femmes dans la formation, l’entreprenariat et l’inclusion numérique en regroupant en un seul lieu une école du code (Orange Digital Academy), un Fab Lab solidaire et un accélérateur de startup (Orange Fab). L’impact positif que nous pouvons avoir sur la vie de tous ces jeunes et sur la société ivoirienne en général est énorme.

 

9) Quel est votre plus grand rêve ?

Depuis le début de ma carrière mon plus grand rêve ou ambition est de pouvoir impacter le maximum de gens via le numérique. A la Fondation, nous misons inéluctablement sur l’inclusion numérique et à travers l’écosystème que nous créons avec les Maisons Digitales, les Ecoles Numérique, le projet Génération Orange et l’Orange Digital Center, nous espérons que les choses bougeront et que nous pourrons améliorer la vie de milliers de femmes et d’hommes et c’est vraiment mon souhait et mon ambition.

 

10) Quelles femmes vous inspirent dans ce monde ?

Toutes les femmes m’inspirent ! Notamment les femmes africaines qui arrivent à réaliser des choses extraordinaires avec beaucoup plus de contraintes que les hommes, dans cette société très patriarcale et qui arrivent à combiner vie professionnelle et vie privée. Arriver à s’épanouir dans ce contexte pour moi c’est quelque chose d’impressionnant.

 

11) Quel est votre super pouvoir ?

De ma fenêtre je dirais que c’est ma capacité à fédérer et accompagner des personnes dans l’atteinte d’un objectif commun et impactant. J’ai la ferme conviction qu’on ne peut rien réaliser sans un travail d’équipe et c’est ce qui, je pense, me permet de réaliser un maximum de choses. Arriver à partager ma vision, ma motivation et finalement à fédérer et capitaliser sur les talents et savoir-faire de chacun.

Directrice Éditoriale ELLE Côte d'Ivoire
Inconditionnelle optimiste, Artiste & Ambassadrice de l’Empowerment de la femme, je suis une Slasheuse aguerrie.
#cancersurvivor , je suis une résiliente amoureuse des mots...ceux que l’on écrit mais aussi ceux que l’on chuchote aux creux de votre âme.
J’ai l’honneur d’avoir la responsabilité éditoriale et créative au côté d'une équipe créative, accessible, pas suiveuse et qui ont de l’humour…. Méfiez vous de mon air à la fois espiègle et sérieux, je suis un pitre!