Ayite Maureen, Coup-de-cœur solidaire de la Rédaction ELLE.ci

//

Cette semaine, les inondations ont créé une succession d’évènements tristes.

Des personnes y ont perdu la vie, leur toit, leurs biens et bien d’autres…

Un sentiment national de détresse qui planait sur la Côte d’Ivoire.

Au milieu de ce brouillard, la Rédaction de ELLE d’Ivoire a vu des élans de solidarité de la part de plusieurs personnes, notamment l’action de l’entrepreneure et Designer Ayite Maureen, Fondatrice NanaWax. Un vrai coup-de-cœur face à ce K.O.

Nous sommes donc allés lui demander le récit sur les actions inspirantes et solidaires qu’elle a mené avec le cœur.

 

  • Quel a été l’impulsion de votre initiative ?

Tout s’est passé intuitivement…lorsque j’ai vu cette vidéo.

Je voyais sur les réseaux sociaux que les gens avaient perdu leurs toits, leurs familles, leurs biens, je me suis dit que j’avais trois appartements vides et donc libres. J’avais donc une capacité d’accueil pour les victimes…je pouvais certainement faire quelque chose pour eux.

J’ai mis le message sur les réseaux sociaux et il y a des familles qui sont venus à moi.

Ce qui m’avait marqué, c’était cette vidéo qui circulait où il y avait une maison qui s’est effondrée entièrement et suite à cela la mère est morte et la petite fille de 8 mois seulement était juste un peu blessée…heureusement.

Le Père n’étant pas à la maison, c’est que lorsqu’il est arrivé qu’il a pu emmener la petite fille à l’hôpital, faire des examens et des soins.

J’ai demandé sur internet si quelqu’un les connaissait et une dame m’a dit qu’il habitait dans le même quartier et c’est donc comme cela que je les ai retrouvé. Samiratou, la petite, était bloquée à l’hôpital car ils ne pouvaient pas régler la facture de l’hôpital. Je leur ai fait parvenir de l’argent et ils ont pu payer et sortir. Je compte les revoir pour prendre des nouvelles. J’ai proposé également de les loger mais ils disent qu’ils n’ont pas eu besoin de logement.

 

  • Comment vous êtes-vous organisée ?

J’ai juste mis un message sur les réseaux sociaux en disant que si quelqu’un a vécu ce sinistre et a besoin d’un toit, qu’il n’hésite pas à me contacter sur instagram et c’est donc comme ça qu’ils sont revenus vers moi directement ou par information de leurs proches.

C’est ainsi que j’ai pu les loger et je les nourris aussi.

Dans l’une des familles recueillies, il y a une mère et sa fille de trois ans et son fils de un an seulement. La petite a été emportée par les eaux sur des centaines de mètres et a été bienheureusement sauvée par un homme qui est descendu d’un bâtiment pour la repêcher quand elle a été bloquée par des morceaux de bois, débris d’un immeuble en chantier. Elle est blessée et doit donc faire des soins tous les jours mais elle va mieux à ce jour. Elle a peur lorsqu’il pleut, elle dit “Maman danger, danger!!”

 

  • Comment la Rédaction de ELLE Côte d’Ivoire peut vous accompagner ou contribuer dans la continuité de cette démarche altruiste, bienveillante et solidaire ?

“Honnêtement je n’ai pas besoin de grand-chose. J’arrive à les loger car les appartements sont à moi et à les nourrir aussi.

Peut être que vous devriez partager l’information juste pour que, peut-être, cette histoire inspire quelques personnes comme ça ils auront l’occasion s’ils le peuvent aussi, d’aider des gens, à côté, « en réel » sans attendre quoi que ce soit ; ce serait top.

J’ai refusé d’ailleurs les propositions de cagnotte car on peut toujours aider son cercle proche. Il y a tellement de personnes, non loin de chez vous, qui ont besoin de vêtements propres, de nourriture, de couches etc… vous n’avez pas besoin d’une cagnotte pour les aider, vous pouvez le faire directement, au quotidien.

Aidez votre entourage directement…que ce soit les inondations ou autre chose…si nous le pouvons bien sur.”

 

Ces actions ont déjà inspiré quelques personnes de l’univers de la mode. Lafalaise Dion, la Reine des cauries ou encore Méwe Design ont apporté leurs contributions aux actions de Maureen en lui déposant des vivres ou encore des vêtements.

La solidarité est une magie que la Rédaction du ELLE Côte d’ivoire ne cessera jamais de saluer.

Directrice Éditoriale ELLE Côte d'Ivoire
En vrai couteau suisse créatif, je déborde de passion et d’énergie. Coach, Speaker et Artiste, j’œuvre pour mon sujet favori : LA FEMME
#cancersurvivor , je suis une résiliente amoureuse des mots...ceux que l’on écrit mais aussi ceux que l’on chuchote.
J’ai l’honneur d’avoir la responsabilité éditoriale et créative au côté d'une équipe créative, accessible, pas suiveuse et qui ont de l’humour….
Méfiez vous de mon air à la fois espiègle et sérieux, je suis un pitre!