On décrypte l’hydroquinone

/

Tout savoir sur cette crème aux effets douteux

Vous en avez entendu parler, vous l’avez peut-être vu dans les ingrédients d’un de vos produits de beauté, mais qu’est ce que l’hydroquinone ? On vous dit tout !

 

Son origine

L’hydroquinone, appelé aussi benzyl ether d’hydroquinone est un dérivé du benzène.

Le benzène est un des composants du pétrole brut. On le retrouve dans les pneus, le solvant à graisse, certains, des pesticides et même dans des explosifs ! Cet actif est découvert par hasard en 1936 par Oettel.H qui constate que les poils des chats noirs s’éclaircissent après avoir bu de l’eau additionné d’hydroquinone. Dans les années 1960, on commence alors à l’utiliser à but thérapeutique, pour permettre aux personnes atteintes de maladies entraînant une hyperpigmentation (coloration anormale de la peau) de retrouver une peau plus uniforme. Très vite, l’hydroquinone est utilisée dans les cosmétiques grand public dans les produits dit éclaircissants et dépigmentants.

Comment ça marche ?

L’hydroquinone agit directement sur les mélanocytes, qui sont les cellules contenant les mélanosomes. Ces mélanosomes sont attaqués, dégradés par l’hydroquinone, ce qui engendre la baisse, voire l’arrêt de production de mélanine (pigments protégeant la peau du soleil et donnant à la peau sa coloration) entraînant une dépigmentation. 

Mais les mélanocytes ne sont pas les seuls à subir l’hydroquinone, elle altère également les mitochondries, essentielles à l’apport énergétique et à la survie des cellules, et les conséquences sont graves pour l’équilibre de la peau.

 Hydroquinone, amie ou ennemie ?

 Vous l’aurez compris, l’hydroquinone n’est pas vraiment l’ami de la peau ! Mis à part l’effet dépigmentant recherché par les utilisateurs, le prix à payer est cher !

  • Affaiblissement de la peau et de sa résistance au rayon du soleil
  • Cicatrisation difficile, apparition de vergetures, de tâches pigmentaires et d’acné 
  • Hyperpigmentation des extrémités
  • Inhibe la spermatogenèse
  • Hyperpilosité de la poitrine et de la barbe (même chez les femmes)
  • Mycose et mauvaise odeur corporelle type « poisson frais »
  • Diabète, cancer de la peau

 

Que disent les autorités ?

 En 2015, les autorités ivoiriennes décident de mettre un terme à l’utilisation abusive de l’hydroquinone et votent l’interdiction de la vente de produits contenant plus de 2% d’hydroquinone.

Malgré l’interdiction, ces produits dépigmentants contenant plus de 2% d’hydroquinone sont toujours commercialisés illégalement en Côte d’Ivoire. Les adeptes du « Tcha » étant peu ou pas informés des conséquences, continuent à se mettre en danger en utilisant ces produits.

 

 

La petite histoire:

L’obsession du teint blanc ne date pas d’hier. Autrefois, les femmes, et les hommes, utilisaient un mélange à base de plomb appelé céruse pour obtenir un teint blanc et laiteux.

 

 

 

Charline DJERARI, responsable communication Elle Côte d'Ivoire et Vibe
Radio
La vie est une mélodie sans fin, parfois rythmée et dynamique, parfois
plus douce voire nostalgique, et nous en sommes le chef d'orchestre. Une
partie de ma mélodie, c'est ma passion pour le bien-être et la nature
que je vous partage, une autre est d'apprendre, c'est pourquoi je me
forme sans cesse. La portée de ma partition, c'est la communication, et
chaque note un nouvel élan d'imagination, de création.