Le culte de la féminité ou l’art de la séduction en Afrique en 8 points

///

Wikipedia définie la féminité comme l’ensemble des caractères morphologiques, psychologiques et comportementaux spécifiques spécifiques aux femmes. La féminité est liée au sexe ou au genre et reste fortement influencée, voire conditionnée par l’environnement socioculturel.

Dans toutes les civilisations, la séduction a toujours existé, elle est devenue l’essence même de cette la féminité en Afrique.

La femme africaine joue un rôle de transmission des valeurs, en tant que gardienne des valeurs culturelles et morales de notre société.

Elle porte également les attentes de la société comme le mariage, l’éducation des enfants et les relations familiales.

Plus les années passent, plus nous nous rendons compte que cette féminité résulte essentiellement dans l’art de la séduction et peut représenter même une forme de liberté et d’empowerment si nous la maitrisons librement.

La femme africaine est certainement la plus imaginative et créative dans l’art de séduire son partenaire et cela va bien au-delà de la lingerie fine ou encore du make up.

Du Sénégal au Cameroun, du Ghana à la Côte d’Ivoire, de l’Algérie au Maroc, le culte de la féminité ou l’art de la séduction en Afrique a de beaux jours devant lui. Ces méthodes secrètes ne seront pas toutes dévoiler ici…notamment par solidarité féminine (Messieurs, moins vous en savez, plus l’imagination vous éveillera).

Pour résumer les grands axes de féminité à travers la séduction, focus sur les expertes du domaine : les sénégalaises. A vos notes!

ZOOM EN 8 POINTS

1) La transmission

La séduction à travers la féminité puise son origine dans des méthodes transmissent de génération en génération au sein de la famille. La femme sénégalaise grandit en observant sa mère et en apprenant toutes les attitudes à tenir, les petits secrets, les recettes pour bien s’occuper de son mari. La mère étant la plus grande référence pour elles.

Les mères feront des réflexions sur la conduite et le maintien et pousse à être très soignée. Ainsi, naturellement, plus tard, lorsqu’elles deviennent mère, elles transmettent à leur tour ces savoirs.

Exemple d’enseignement : Être accueillantes, créatives, raffinées et surtout mesurées.

2) Accueil et dignité

  • Avoir une bonne réputation et donc être attentive au regard que l’on peut lui porter
  • Être discrète en tous points
  • Savoir recevoir chez soi
  • Pouvoir s’adapter à toutes les situations…notamment les imprévus

3) L’empowerment en trouvant l’équilibre vie pro-vie perso : Dans le passé il était question de pure soumission mais en 2021, priorisons la fusion du couple

  • Prendre soin de soi
  • Être le chef d’orchestre de la maison : Savoir tenir sa maison et bien cuisiner
  • Savoir prendre soin de son mari
  • Prendre soin de sa belle famille.

On dit que lorsque la femme se marie c’est comme si elle sortait de la chambre de sa mère pour entrer dans celle de sa belle mère en quelque sorte. Que devons-nous penser de cette expression aujourd’hui?

Notons que nos chers parents hésitent encore à aborder le côté sexuel dans l’éducation des filles et aujourd’hui beaucoup de choses sont encore tabous dans notre société.

Après le mariage les parents vous laissent prendre votre appartement ou maison, vous vous retrouvez tout seul avec votre conjoint et vous n’avez presque personnes pour vous conseiller.

Les parents vous disent « Mougneul » (soit résistante) et quand les problèmes éclatent, personne ne veut prendre la responsabilité ou s’engager à t’ouvrir les yeux. Quelques fois ces problèmes peuvent éclater le couple malheureusement.

4) Obtenir l’intérêt pour son mari 24h/24, le tenir en haleine

  • Développer l’imaginaire dans l’intimité afin de nourrir une union de longue durée
  • Il faut savoir suggérer l’amour et ne pas forcément tout déposer (des sms sensuel, suggérant un peu de peau par ci ou par là, faire monter la pression toute la journée…)
  • Montrer à son mari beaucoup d’attention et cela peut passer également par l’écoute active
  • User de ses charmes pour l’attirer et pour créer un climat de bien-être (câlin, baiser langoureux…)
  • Connaitre et maîtriser tous les outils susceptibles de vous mettre en valeur. Au Sénégal, on parle de djongué. Cela signifie qu’une femme doit être féminine et avoir plus d’un tour dans son sac!

 5) Le vêtement

La séduction passe d’abord par le vêtement.

Chaque type de vêtement a une fonction et une importance particulière :

  • La lingerie sensuelle
  • La lingerie en fil coton
  • La lingerie en fil de soie
  • La lingerie en fil de nylon avec des modèles et créations fait à la main par le crochet
  • Les tailles-basses
  • les boubous pour mettre en avant la suggestion
  • les petits ou grands pagnes remplissant chacun une fonction, leur utilisation à un moment ou à un autre de la journée, à l’occasion de telle ou telle cérémonie, a un sens.

Les vêtements viennent épouser délicatement notre corps…notre peau…ils cultivent le fantasme et l’intrigue suffisamment pour être dans une séduction mesurée.

6) Les accessoires

Les femmes doivent faire preuve d’ingéniosité. Voici quelques accessoires imparables :

  • Bin Bin ou Baya : Le BAYA est un accessoire de séduction extrême et privé. Seule la personne qui partage l’intimité de la femme est habilitée à le découvrir. Bien que sa description lui donne un visage aphrodisiaque et érotique, il ne s’agit pas de titiller le plaisir de n’importe qui mais seulement celui qui vous appartient. Dans ce sens ce collier est autant à la femme qu’à son partenaire.
  • Des déguisements : l’avènement des love store…emmène la société a faire tomber certains tabous qui ont la peau dure.
  • Sex Toys : C’est également une façon de diversifier vos moments coquins et (re)découvrir le corps de votre partenaire. Il existe aujourd’hui de nombreux sex toys et chacun a sa fonction et son public ! Alors, lequel choisir ? Boules de geïsha, oeuf, vibro, plug…selon vos envies et votre expérience à deux…de quoi envisager des nuits de folie douce.

7) La gestuelle

La femme africaine a un port naturel. Ce port, cette façon de bouger, de faire parler les mouvements et les gestes dans le quotidien, est « étudiée », « entretenue », « travaillée » par elle de génération en génération.

Le dialogue avec les éléments du corps est très important en Afrique – autrement plus valorisé qu’en Occident où le champs réservé au mouvement corporel est aujourd’hui très réduit et sans doute limité à l’essentiel : la fonctionnalité.

La séduction par la gestuelle en Afrique est un sujet de recherche intéressant et passionnant.

8) Rompre la routine

  • Dépasser les blocages dans son intimités
  • Développer son bien-être pour se rendre toujours séduisante
  • Prendre les « salagne salagne » associés au « ndiongué »
  • Prendre en compte les besoins de Monsieur et de sa belle famille
  • Avoir des astuces pour gérer sa famille
  • Tout commence par soi et il faut se connaître pour mieux multiplier les « salagne salagne » car la routine tue et écorche le couple.

A vous de découvrir votre style!

Directrice Éditoriale ELLE Côte d'Ivoire
En vrai couteau suisse créatif, je déborde de passion et d’énergie. Speaker, Storyteller et Artiste, j’œuvre pour mon sujet favori : LA FEMME
#cancersurvivor , je suis une résiliente amoureuse des mots...ceux que l’on écrit mais aussi ceux que l’on chuchote aux creux de votre âme.
J’ai l’honneur d’avoir la responsabilité éditoriale et créative au côté d'une équipe créative, accessible, pas suiveuse et qui ont de l’humour….
Méfiez vous de mon air à la fois espiègle et sérieux, je suis un pitre!