Interview Konnie Touré – Cover Girl de ELLE Côte d’Ivoire

/

7 questions en tête à tête avec l'inspirante nouvelle cover girl

ELLE CI. Qui est Konnie en quelques mots ?

Konnie Touré, c’est une femme de presque 40 ans, qui vit d’un métier qu’elle a choisi, qu’elle adore et qui découvre la vie !

ELLE CI. Peux-tu nous décrire ton parcours professionnel ?

Cela fait 21 ans que j’exerce le métier d’animatrice de radio et dans la foulée je suis devenue également présentatrice TV.

Je suis aussi productrice et c’est la casquette que je porte le mieux en ce moment. Enfin je suis également directrice générale de Vibe Radio.

ELLE CI. Une personne qui t’a propulsé/porté dans ta carrière ?

Claudi Siar car il était là aux premières heures de ma carrière. C’est le grand animateur que vous connaissez sur RFI, qui m’a, et même encore aujourd’hui, prodigué les meilleurs conseils. Il m’a aidé à faire les meilleurs choix au meilleur moment.

ELLE CI. Le secret de ta popularité sur les réseaux sociaux ?

(Rires) Je ne le suis pas tant que cela finalement, sur Instagram je n’ai même pas un million de followers…même si j’espère l’avoir avant fin décembre. Peut-être que le secret, c’est le fait que je sois moi-même, que j’administre mes pages moi-même et que je m’exprime dans un langage bien choisi qui est le mien dans ma vie de tous les jours… Voilà je pense que cela fait partir de cette popularité sur les réseaux sociaux. Et puis, aussi, le fait que je sois dans ce milieu depuis longtemps et qu’on me connait aussi surtout avant tout par rapport aux actions dans la vie réelle.

> LIRE ÉGALEMENT : KONNIE TOURE, LA NOUVELLE COVER GIRL DE ELLE CÔTE D’IVOIRE

ELLE CI. Productrice, actrice, animatrice tv, animatrice radio, chanteuse, MC, influenceuse… On dit de toi que tu es une slasheuse multi-potentielle, qu’en penses-tu ?

Je suis une slasheuse c’est vrai ! Mais vraiment le mérite je ne vais pas le porter totalement parce que je “slashe” dans le même domaine donc ce n’est pas comme si j’étais banquière et présentatrice. Je suis dans le domaine des médias et toutes ces casquettes-là s’y retrouvent… Mais après ce sont des choses qui viennent au fur et à mesure. Je ne suis pas chanteuse professionnelle, ça c’est important de le dire. J’adore chanter mais je crois qu’il me faut encore apprendre avant de me lancer dans une carrière et il me faut surtout du temps à y consacrer. Ce que je dis de tout ça ?! C’est que c’est quelque chose que j’ai choisi et que j’assume entièrement. Maintenant, il faut que je fasse attention à ne pas être submergée et surmenée afin d’éviter de faire un burn out… Sinon moi j’aime particulièrement faire tout cela à la fois… C’est cool !

ELLE CI. Si tu devais écrire un mémoire autobiographique, quel en serait le titre ?

Wow ! Bon je ne veux pas faire ma fausse modeste mais je n’aime réellement pas parler de moi. Je mettrai peut-être Konnie Touré : le résultat de la patience…quelque chose en rapport avec la patience car c’est vraiment le maitre-mot de ma carrière. Accepter d’avoir démarré au bas de l’échelle et d’avoir pris le temps de consolider tous les acquis. Continuer à apprendre, à avancer à mon rythme et au rythme du destin que Dieu aura choisi pour moi, sans être pressée et sans vouloir forcement montrer ou prouver quoique ce soit. Je fais ce que j’aime en prenant le temps. Et pour les récompenses, je suis déjà très heureuse de ce que j’ai comme retour à ce stade de ma vie. Très heureuse pour ce qui m’arrive aujourd’hui, pour les résultats de cet acharnement au travail. Mais le fait est que je suis consciente qu’il y a encore beaucoup à faire. J’ai encore du chemin car je n’ai fait que 10% de mon objectif.

ELLE CI. Un Homme A Marier : pourquoi cette série ?

Un Homme A Marier est une série qui voudrait entre fiction et réalité. Sur les réseaux sociaux, il y a eu beaucoup de débats sur ma situation matrimoniale : ‘’tu as presque 40 ans pourtant tu n’es pas mariée, tu n’as pas d’enfant, tu n’es pas une femme accomplie…’’. Je peux comprendre que certaines personnes aient peur que cela leur arrivent. Ce n’est pas forcement ce que j’encourage. Mais il y a eu énormément de choses qui ont été dites autour de cela. Et souvent le débat était tellement d’un niveau bas, que je me disais qu’il fallait que tu fasses quelque chose pour y répondre ! C’est de là que tout est parti. Tirer profit de ce gros débat qui ne me touche pas tant que cela au final…et gagner de l’argent dedans… (Rire)

L’idée était de répondre à tout cela à travers cette série et de dire aux gens : écoutez, la vie est ce qu’elle est. Il faut faire ce qu’on aime et attendre que le temps, le destin ou Dieu fasse ce qui ne dépend pas de nous. Surtout dire d’arrêter de mettre la pression à ces jeunes femmes-là. Enfin répondre à la question pourquoi elle n’est pas mariée ? Car il y a tellement de raisons qui peuvent expliquer cet état qui ne la dérange pas plus que cela. Et pour vous répondre, nous sommes allés totalement dans la dérision dans cette série. En fin de compte, c’est une super expérience, c’est ma première fiction avec Konnivence production et je n’en dors pas… (Rires) Mais c’est tellement de bonheur, c’est une expérience extraordinaire et je suis tellement heureuse. Attention, ce n’est que la première saison ! (Rires)

ELLE CI. Qu’est-ce qu’on peut souhaiter à Konnie Touré pour l’avenir ?

L’existence d’autres saisons de la série Un Homme A Marier !

Qu’il y ait Une Femme A Marier ! Qu’il y ait un long-métrage derrière cette série. Que Konnivence grandisse et que Konnie peut être ouvre son cœur et enfin accepte de rentrer dans un foyer… C’est un devoir ! (Rires) Non vraiment, qu’elle continue de faire ce qu’elle adore et surtout qu’elle ne se laisse pas aspirer par les mauvaises énergies des mauvaises personnes. Quand je dis mauvaises personnes, je ne dis pas personnes méchantes, mais des personnes qui ne sont pas sensées lui dicter ce qu’elle a à faire. Ça me fait trop bizarre de parler de moi à la troisième personne donc je reviens dans le “je”…

Que je puisse continuer à garder mon sourire sans que les choses de la vie ne le fassent disparaitre.

ELLE CI. Un conseil pour les jeunes filles qui te regardent et qui t’admirent ?

Mon conseil pour toutes les jeunes filles, mesdemoiselles, et mesdames pourquoi pas, c’est déjà de vous dire de ne pas faire les choses pour ce que les gens diront. Faites parce que vous êtes prêtes. Faites parce qu’il est temps, parce que c’est le moment. Et puis de grâce, on ne devient pas riche un coup hein (Rire). Tous ce que vous voyez sur les réseaux sociaux là, attention ! Acceptez d’être qui vous êtes réellement. Appréciez ce que vous possédez à sa juste valeur. Continuez à bosser comme des malades. En réalité, c’est le seul secret : le travail. Cela prend le temps que cela prend ; mais pas à pas on avance, on concrétise les acquis et on s’assoit ses acquis. Un moment donné ça paie toujours. Si vous voulez être autonome, travaillez. Ayez autant d’énergies que vous mettez dans la recherche d’un homme à marier, que celle dans la recherche d’un boulot, dans la recherche d’une autonomie financière. Avoir une autonomie affective c’est aussi très important. Ne pas attendre tout des autres. Faire les choses pour vous tout en pensant aux autres, en gardant de la générosité. J’espère que vous retiendrez l’essentiel de ce long conseil.

Merci beaucoup ELLE Cote d’Ivoire de m’avoir reçu ! J’ai passé un bien joli moment. Merci beaucoup !

Directrice Éditoriale ELLE Côte d'Ivoire
Inconditionnelle optimiste, Artiste & Ambassadrice de l’Empowerment de la femme, je suis une Slasheuse aguerrie.
#cancersurvivor , je suis une résiliente amoureuse des mots...ceux que l’on écrit mais aussi ceux que l’on chuchote aux creux de votre âme.
J’ai l’honneur d’avoir la responsabilité éditoriale et créative au côté d'une équipe créative, accessible, pas suiveuse et qui ont de l’humour…. Méfiez vous de mon air à la fois espiègle et sérieux, je suis un pitre!