Déborah Mutund, nouvelle Cover girl ELLE Côte d’Ivoire – Télécharger

//

#ELLETOGETHER #BODYPOSITIVE

Télécharger le ebook

* indicates required




Aujourd’hui peut-on parler d’égalité de chance sans s’adresser à la jeunesse?

Peut-on réellement le faire sans parler de confiance en soi et d’estime de soi, notamment dans un monde où les diktats vont bien au-delà de tout.

Aujourd’hui la rédaction du ELLE Côte d’Ivoire choisi de s’adresser à vous mais surtout aux générations à venir en emmenant le débat vers l’acceptation de soi, la confiance, l’estime de soi, l’ambition, la responsabilisation et « l’em-pou-voire-ment ».

Ce choix nous a mené vers une Cover Girl d’exception qui représente une des reines africaines du mouvement « Body positive » Déborah Mutund.

‪Son message porte les femmes et leur capacité à s’émanciper par elles-mêmes et cela va bien au-delà de l’égalité hommes-femmes.

‪Il concerne la relation que l’on tisse avec nous-même, notamment avec notre corps.

‪Armons nous de la capacité à faire des choix…nos propres choix.

‪Deborah est de celles qui font le choix puissant en acceptant d’être soi, la clé d’un réel empowerment.

Le But : Faire entendre la voix des personnes qui n’ont pas un corps dans la norme représentée par notre société actuelle car plus la diversité est affichée… plus elle sera célébrée.

Ras-le-bol des complexes, des diktats, de la quête d’un idéal impossible à atteindre.

Partant du principe que chaque corps est différent, la rédaction fait le choix de soutenir ce mouvement qui nous pousse à regarder ce que l’on considère comme des défauts (cellulite, vergetures, cicatrices, poils…) d’un autre œil. Si l’on devait résumer la philosophie en une seule phrase :

« Je m’aime et je mérite d’être aimée telle que je suis. »

 

Hey, c’est Frédy, ou Frédérique Leininger sous mon voile d’Animatrice TV & Radio. Ivoirienne et Française, j’embrasse ma double culture comme une richesse. Je vous accompagne à optimiser votre bien être et personal branding. Je me définie comme une Storyteller. Survivante du cancer, je prône l’urgence de lâcher prise. et d’embrasser notre féminité.