Conception : STOP aux idées reçues!

/

La position sexuelle idéale n’existe pas

Inutile de ne faire l’amour que dans une seule position car vous avez entendu dire qu’elle était la plus favorable à la procréation, c’est un mythe ! En revanche les positions qui vont amener le sperme le plus à proximité du col de l’utérus sont recommandées, c’est-à-dire la position du missionnaire, les positions où la femme est sur le dos ou le coté, et la levrette. Les positions où la femme est sur l’homme sont en revanche à éviter.

Aussi, mettre les jambes en l’air après l’amour est inutile. Les spermatozoïdes ne s’écoulent pas dans l’utérus comme dans un entonnoir, mais ils franchissent le col, guidés par des signaux chimiques. Vous pouvez en revanche rester sur le dos une dizaine de minutes avant de vous lever, de manière à donner leur chance au plus grand nombre de passer.

La période de fertilité ne se limite pas au 14ème jour du cycle

Il faut effectivement faire l’amour pendant votre période de fécondité mais toutes les femmes n’ont pas la même durée du cycle. Certaines ont des cycles plus longs, d’autres plus courts donc selon la durée du vôtre, votre ovulation peut se produire avant ou après le 14e jour du cycle.

Le mieux est donc de faire l’amour 3 jours avant l’ovulation et 2 jours après. Mais pour mettre toutes les chances de votre côté, faites l’amour souvent.

Une absence de grossesse après 4 mois de rapports réguliers n’est pas inquiétant

Chaque femme est différente et si votre amie est tombée enceinte dès le premier mois suivant l’arrêt de sa contraception, la conception de votre bébé peut très bien prendre plusieurs mois. Pas de panique, un délai moyen d’un an est médicalement raisonnable pour que la fécondation se fasse.

Si bébé ne pointe toujours pas le bout de son nez après une période de plus d’un an de rapports sexuels réguliers (plus de six mois si vous avez plus de 35 ans), il est tout de même plus sage de consulter votre gynécologue afin d’explorer le problème. Sans penser immédiatement à la stérilité, votre médecin pourra mettre le doigt sur un facteur réversible qui empêchait jusqu’alors la fécondation.

Prendre trop longtemps la pilule ne diminue pas les chances de tomber enceinte

Prendre la pilule n’améliore, ni ne diminue la fertilité. En revanche, le fait de prendre la pilule peut masquer des pathologies que l’on découvre au moment où on l’arrête. En effet, en maintenant artificiellement un cycle régulier, la pilule peut cacher une irrégularité du cycle ou l’absence des règles, dus à une dégradation de l’état des ovaires ou à une autre pathologie.

De même, la pilule ne rallonge pas significativement le délai pour tomber enceinte lorsqu’on l’arrête par rapport à une femme qui ne l’aurait pas prise. S’il peut y avoir un petit délai, c’est dû à une paresse des ovaires chez certaines femmes à reprendre un cycle normal.

Pour tomber enceinte, il faut surtout arrêter de stresser !! Il est important de se détendre pour mettre toutes les chances de votre côté, car les facteurs psychologiques ont aussi toute leur importance. Moins vous focaliserez sur le fait de tomber enceinte, plus les choses arriveront naturellement et rapidement !

Rédactrice sur les thématiques de parentalité
Mariée, Maman 2.0 de 2 bouts de choux de 6 et 3 ans je suis entrepreneure dans la parentalité : Fondatrice de Babimams Magazine et rédactrice en chef d'une émission de parentalité sur TV5 Monde, Les Maternelles d’Afrique, et aujourd'hui je dirige une crèche/centre d’activités pour les enfants à partir de 6 mois, Babilou.
Je suis Chroniqueuse et Présentatrice pour le talk-show le Chœur des Femmes sur Canal+Elles et rédactrice pour Klorane Bébé dont je suis égérie Afrique avec ma fille.