Mory Kanté, le chanteur guinéen est décédé

/

Mory Kanté, le chanteur guinéen qui a fait danser toute la planète avec son tube « Yéké Yéké » est décédé ce vendredi 22 mai 2020 des suites d’une maladie.

La nouvelle a été rendue publique ce vendredi par son fils Balla Kanté à l’Agence Française de Presse. L’artiste souffrait d’une maladie depuis quelques temps, il n’a pas tenu et a rendu l’âme ce vendredi 22 mai 2020 dans un hôpital de Guinée Conakry. Celui que l’on surnommait le « griot électrique » a passé l’arme à gauche à l’âge de 70 ans après une carrière fructueuse meublée par une douzaine d’album.

Mory Kanté s’en est allé “vers 9H45 ce matin à l’hôpital sino-guinéen. Il souffrait de maladies chroniques et voyageait souvent en France pour des soins, mais avec le coronavirus ce n’était plus possible. On a vu son état se dégrader rapidement, mais j’étais surpris quand même car il avait déjà traversé des moments bien pires” a déclaré son fils Balla Kanté à l’AFP.

Un hommage lui a été rendu de manière officielle par le président guinéen, Alpha Condé. Sur son compte Twitter, le chef de l’état de la Guinée a salué la mémoire de l’artiste en mentionnant qu’il avait « un parcours exceptionnel » et « Exemplaire » et qu’il demeure « une fierté ».

 

La carrière d’une légende

La carrière du chanteur a débuté dans les années 70 en Guinée. Il intègre le groupe Rail Band de Bamako, un groupe du saxophoniste Tidiani Koné dans lequel Salif Keita était chanteur. En 1973, l’artiste devient le chanteur principal de la formation après le départ de Salif Kéita. Sa renommée commence à grandir. En 1978, il s’installe à Abidjan avec sa famille. Il joue dans plusieurs lieux publics avec d’autres groupes et commence a construit sa propre identité musicale en alliant musique traditionnelle et urbaine. En 1981, il sort son premier album solo. Ensuite vient le succès dans toute l’Afrique. Il s’exporte alors en Europe ou il se produit dans plusieurs villes laissant sa famille à Abidjan. En 1987, il sort « Yéké Yéké » un titre de son album « Akwaba » qui devient un tube interplanétaire. La chanson fait le tour du monde et Mory Kanté devient mondialement célèbre. Mory Kanté devient alors une légende.

Cette légende de la musique africaine s’est éteinte rejoignant ainsi Manu Dibango, Tony Allen, Idir dans l’au-delà. L’Afrique a perdu des légendes en cette année 2020. Que la terre leur soit légère. Repose en paix Mory !

Redécouvrez son célèbre titre « Yéké Yéké ».

Rédacteur Culture ELLE Côte d'Ivoire
Blogueur et amoureux du 7ème art, je suis une personne atypique qui aime voir le monde en couleur...une âme d'artiste dont tous les domaines de l'art me fascine. Je vous fais découvrir mes coups-de-cœur, les actualités culturelles et cinématographiques mais également de la beauté et de la bonté et c'est ce qui rend extraordinaire votre passage sur elle.ci.