Trois bonnes raisons de vous lancer dans l’entrepreneuriat

Sautez le pas

Trois bonnes raisons de vous lancer dans l’entrepreneuriat

Photo by ROOM on Unsplash

Écrit par ELLE.CI
Publié le 15 septembre 2019 à 16h14

Sautez le pas

Il n’est pas facile de quitter son petit confort pour se lancer dans cette aventure pour le moins périlleuse qu’est l’entrepreneuriat; pourtant, cette expérience influencera votre vie toute entière et cela pour plusieurs raisons. En voici quelques-unes.

« LE MEILLEUR MOYEN DE PRÉVOIR LE FUTUR C’EST DE LE CRÉER »

Cette citation du théoricien et conseiller en management d’entreprise autrichien Peter Drucker est certainement l’un des socles de la pensée entrepreneuriale. En se lançant dans ce périple incertain et excitant qu’est la création d’entreprise, vous n’êtes plus prisonnière du temps, vous le créez et en disposez à votre guise. Surtout, vous vous lancez dans une expérience unique dont vous êtes la seule à détenir l’authenticité. Votre projet, c’est vous : votre identité, votre croyance, votre pensée. En somme, vous devenez votre propre patronne. Au revoir donc aux supérieurs hiérarchiques, horaires fixes ou matrice aliénante du « métro-boulot-dodo ». En optant pour la vie d’entrepreneure vous sautez pieds joints dans l’émancipation et l’indépendance professionnelles, dont vous tenterez de tenir solidement les rênes malgré les vicissitudes, telle une « cow-girl ». Développer une pensée entrepreneuriale et créer une entreprise c’est également prendre des risques et faire des sacrifices, entre autres financiers, humains, et juridiques. Cependant, si vous vous montrez persévérante.s et que vous suivez les étapes intelligemment, le jeu pourrait en valoir la chandelle.

Cette expérience sera également unique grâce au réseau que vous réussirez à vous constituer. Rencontres fortuites ou non vous seront bénéfiques à vous et votre projet. En effet, l’importance du réseau se trouve dans ses constituantes : comme une toile d’araignée ou un filet, il s’élargit, rejoint et connecte plusieurs points les uns aux autres. Vous apprendrez donc à démarcher, aller vers les autres, vous socialiser et même parfois vous mettre en avant pour valoriser votre projet. De cette expérience résulteront certaines relations professionnelles qui vous suivront peut-être sur un plus long terme. Il est même possible qu’en fonction du secteur d’activité au sein duquel vous souhaitez opérer vous puissiez rencontrer des personnes qui fortes de leurs expériences, vous donneront des conseils ou des avis. « Maître de votre destin et capitaine de votre âme » comme le dirait le poète William Ernest Henley dans le poème Invictus, vous apprendrez tout autant sur les autres et vous mêmes en vous ouvrant à la richesse de l’altérité.

DÉVELOPPER UNE VISION

Alors, ce n’est pas un secret : pour entreprendre, il vous faut une idée. Celle-ci peut naître autour du fait de rentabiliser ou d’améliorer un service, ou alors de créer un besoin. Toutefois, il est primordial de pouvoir concrétiser votre pensée, car nul ne pourra y adhérer sans que vous sachiez exactement ce que vous voulez faire et pourquoi. Matérialiser ses idées, c’est les rendre possibles et palpables, mais c’est aussi développer un plan adéquate pour la mise en oeuvre. En étant dirigeante de votre propre vision, vous n’êtes plus au service d’une personne, mais d’un concept, d’une croyance que vous souhaitez initier.

Par contre, rien n’assure à votre projet un quelconque succès mais un dessein bien défini a toujours plus de chances qu’une pensée vague et floue. En outre, il est certainement possible que vous connaissiez des personnes qui vous parlent toujours de « ce qu’ils vont faire », mais dont vous ne voyez jamais l’ombre d’une esquisse, et cela bien que leurs idées paraissent intéressantes de prime abord.

Ici, un piège à éviter : ne perdez pas votre temps à parler, mais faites! Ironie du sort que de réaliser que ce ne sont pas toujours les plus illuminés, malins, cultivés, ou les plus diplômés qui viennent à bout de leurs projets, mais ceux qui concrétisent leurs visions. Feu Steve Jobs, CEO de la multinationale Apple et entre autres de la société d’animation Pixar, n’a jamais été diplômé d’une université d’Ivy League américaine.

Pourtant, dans votre poche, sur votre bureau ou celui de votre collègue, se trouve possiblement l’unes des créations qui naquirent de sa vision. L’idée n’est pas de vous dire que vous vendrez 790 téléphones par secondes dans le monde comme l’a fait Apple en 2018. Mais en croyant en vos idées, vous êtes néanmoins sûr.e.s d’aller plus loin que celui qui ne fait que penser, et n’agit jamais.

Pour entreprendre, il faut penser dans une certaine marge et regarder la société avec un oeil (presque) naïf en vous posant ces questions essentielles : « Qu’est ce que je peux apporter de nouveau? », « Comment puis-je mettre mon potentiel, mon expérience, au service de mes idées, de ma vision? ».

SE SURPASSER

Avec la liberté et l’indépendance de s’affranchir de la routine, viennent aussi les responsabilités. En acceptant la prise de risque, vous exigerez de facto de vous-mêmes une plus grande productivité. Un projet ne se fait pas en une nuit, et entre « business plan » et stratégies de communication, il y a de quoi s’arracher les yeux. En revanche, vous apprendrez probablement à vous surpasser et à viser l’impossible. Vous échangerez les heures fixes du boulot, à la flexibilité de votre planning personnel. Vous ne dormirez plus en attendant les tâches du lendemain, mais dormirez lorsque vous aurez terminé d’accomplir toutes vos tâches.

En sortant de votre zone de confort, vous réveillerez ainsi des capacités de résilience dont vous n’avez jusque là eu aucunes connaissances. Cette nouvelle aventure se nourrira uniquement de votre passion, persévérance et surtout de votre détermination à vaincre la peur de l’échec. C’est d’ailleurs ici que tout se joue : un cerveau peureux ne verra que les limites de ces agissements lorsqu’un esprit courageux ne verra qu’en chaque personne, idée ou échecs, de nouvelles opportunités. En trouvant le courage en vous, vous pourrez accomplir de grandes choses, et il est possible que certaines personnes vous rejoignent.