Premier rendez-vous : 10 sujets à ne pas aborder

Grosse erreur !

Premier rendez-vous : 10 sujets à ne pas aborder

©Shutterstock.com

Écrit par ELLE.CI
Publié le 05 mai 2017 à 06h00

Grosse erreur !

Vous avez choisi la date, le lieu et votre tenue, mais en ce qui concerne les sujets de conversation, c’est l’improvisation totale ! Autant il est important de parler de certaines choses aussi délicates soient-elles lorsque l’on est en couple, autant certains sujets sont à bannir lors du premier rendez-vous. C’est un moment capital, déterminant pour la suite de la relation. Si vous ne voulez pas tout gâcher dès le premier contact, voilà 10 sujets à éviter AB-SO-LU-MENT !

Votre ex

À moins que X pose des questions sur lui, n’évoquez pas spontanément votre ou vos ex. Pourquoi parler de lui maintenant ? Il ne fait plus partie de votre vie. Fuyez les comparaisons. Dire : « tiens donc, tu as des yeux aussi beaux que ceux de mon ex ! », c’est tout sauf un compliment.

Votre incrédulité en l’amour

Pourquoi êtes-vous donc allée à ce rendez-vous ? Mesdames, évitez le mélodrame. Le profil de la fille qui n’a jamais eu de chance en amour, qui est allée de déceptions en déceptions n’est pas attendrissant… Faites preuve de confiance en vous, donnez l’impression de bien savoir ce que vous voulez pour la suite sans en faire trop et il y a de fortes chances que cela incite votre nouvelle rencontre à vous découvrir davantage.

Votre vie “déprimante”

« Je ne sais pas pour toi, mais vraiment j’ai passé une mauvaise journée, je n’en peux plus de ce travail... ». Bonjour l’ambiance avec une telle introduction. Vous êtes là pour passer un bon moment, évitez les vibrations négatives. Parlez de choses agréables, riez enfin bref, profitez.

L’argent

Même si pour vous c’est important, n’en faites pas cas. Il risque de prendre ses jambes à son cou. L’argent est un sujet très sensible même pour les couples les plus durables. Il y a des choses qui viennent avec le temps, alors découvrez le et arrêtez de parler d’argent.

La politique

Vous voulez créer la troisième guerre mondiale ? Sûrement pas ! Vous êtes à ce rendez-vous pour faire ample connaissance, à moins que X ne vous intéresse vraiment pas.

Le mariage et les enfants

«Dans un an au plus tard, il faut que je sois mariée et enceinte. » Oh, non ! Vous n’allez pas dire ça ? Le temps passe, vos copines ont toutes de jolies alliances, et alors ? Chacun a son rythme. Certains hommes ont une certaine peur de l’engagement et ont besoin d’être mis en confiance avant d’entreprendre de “grands chantiers”. Prenez le temps d’être sûre que cet homme est capable de vous rendre heureuse.

Votre famille

Un petit passage en revue de la famille, oui. Dire le nombre de frères et sœurs, signifier le décès d’un parent, là encore ça passe. Mais vous n’allez pas parler constamment des frasques de votre petit frère rebelle, la surprotection de votre mère, vos rapports tendus avec votre père...Stop, arrêtez tout de suite le massacre.

Vos défauts et mauvaises habitudes

L’idée n’est pas de mentir, mais de ne pas dire toute la vérité, du moins pas pour le moment. À moins que le mec en face vous ennuie terriblement et que vous prévoyez de ne plus jamais le voir, gardez-vous de dresser la liste de tous vos défauts et/ou mauvaises habitudes. Évitez les phrases du genre « Moi je suis vraiment très jalouse, je préfère honnête, je fouille dans le téléphone de mon chéri. ». N’hésitez pas à écrire à la rédaction, s’il vous rappelle le lendemain, car après avoir lâché une telle bombe, cela ne risque pas d’arriver.

Le sexe

Tout ce qui est du domaine de l’intimité ne devrait pas être évoqué lors de ce premier rendez-vous. Vous risquez soit d'embarrasser votre interlocuteur, soit de lui faire mauvaise impression. Il pourrait se méprendre. Certes, vous êtes la fille décomplexée qui parle de tout sans tabou, mais pour une première, faites profil bas.

« Je t’aime »

Ne parlez pas sentiments au premier rendez-vous. Cela fait des mois que vous parlez au téléphone ou sur Facebook, mais ne lui faites pas une déclaration enflammée. C’est bien trop tôt.