L’instinct paternel, on en parle ?

Fier d'être père.

L’instinct paternel, on en parle ?
Écrit par ELLE.CI
Publié le 08 juin 2018 à 15h21

Fier d'être père.

L’instinct paternel, prouvée biologiquement ?

Les conclusions de différentes recherches sont formelles : il y a bien une baisse du taux de testostérone chez les nouveaux papas. Autrement dit, nous assistons chez les nouveaux pères à des modifications d’ordre biologique. Ces modifications seraient liées à l’adaptation aux nouvelles contraintes de vie avec bébé : moins d’heures de sommeil, plus de fatigue… De prime abord, ce phénomène ne se constaterait donc que chez les pères qui s’investissent dans l’arrivée d’un bébé.

Revers de la médaille, cette baisse de la testostérone peut être accompagnée d’une baisse de la libido. Et c’est d’ailleurs cet aspect du phénomène qui a fait couler le plus d’encre et de salive.

Le phénomène de couvade

… ou de grossesse des pères. Pendant la grossesse de leur compagne, il arrive que certains hommes éprouvent des symptômes associés à la grossesse. Cela va de la prise de poids (jusqu’à 10 kilos) aux changements alimentaires (dégoût pour certains aliments, envie soudaine de nouveaux aliments…) en passant par la nausée, les sautes d’humeur. Tout y passe.

Différentes théories peuvent expliquer ce phénomène :
- une volonté du futur papa de participer à la grossesse ?
- une réaction physiologique ?
- une jalousie parce que délaissé ?

Une chose est sûre, ce n’est pas irréversible et avec une bonne discussion à cœur ouvert, il est possible de trouver une solution à cette situation : un peu de sport, beaucoup d’attention, de bonnes habitudes alimentaires et tout devrait rentrer dans l’ordre. Et puis la grossesse ne dure que 9 mois !

LIRE AUSSI >> une américaine accouche 2 fois de son même enfant

Plus d'articles : Société