Les femmes tiennent le volant du rallye en Côte d’Ivoire

Women in the race

Les femmes tiennent le volant du rallye en Côte d’Ivoire
Cédric Kouao
Écrit par Cédric Kouao
Publié le 09 mars 2020 à 09h37

Women in the race

Longtemps considéré comme un sport d’homme, le rallye dévoile peu à peu des signes qui montrent son côté féminin. Désormais, les hommes ne sont plus les seuls à régner en maître sur ce sport. A présent, les femmes tiennent, aussi, le volant du rallye en Côte d’Ivoire.

Le rallye, sport extrême, a toujours été un sport dont les plus intéressés sont les hommes. Mais, depuis un certain temps, force est de constater que les femmes décident de s’attaquer à ce sport en y mêlant agilité, douceur, passion mais surtout habileté et rage de vaincre. Et elles sont bien présentes dans ce monde assailli d’homme. Car, dans l’acte 46 du légendaire rallye ivoirien, sur 35 équipages en course, 5 femmes se distinguent. Parmi elles, 2 concourent ensemble en tant que Pilote et copilote. Deux habituées des pistes ivoiriennes. Aissata Soumahoro de ASACCI- Association Sportive de l’Automobile Club de Cote d’Ivoire et Elodie Mollon, de RCAA – Rallye Club d’Assinie Abidjan. Deux dames passionnées par l’extrême et la vitesse. Elles donnent un magnifique spectacle dans une voiture brandée AC by AC, la première marque africaine de joaillerie contemporaine. Une marque de luxe dont la cible de cœur est la femme. Cette marque s’inscrit bien dans des registres qui mettent en avant des valeurs et atouts de la femme. L’intensité et l’élégance.

DSC_1533

Sur la piste, les deux femmes sont plus que complices. Leur professionnalisme et leur passion prend le pas sur leur rage de vaincre. Elles désirent gagner mais l’envie de donner un beau spectacle est plus que tentant.

Aissata Soumahoro est la fille de Feu Soumahoro Moriféré, décédé le 20 octobre dernier lors du Top Chrono de Cocody. A ses côtés, Aissata a beaucoup appris pendant près de 2 ans de formation. C’est la seconde fois qu’elle prend le volant après son expérience auprès d’Eric Pages en 2017 comme copilote sur le Bandama puis son père en 2019. Quant à Elodie, elle aussi est familière des rallyes. Elle a été organisatrice puis participante au côté de Luigi Bottari en tant que copilote.

Elles adorent les pistes de rallyes et ne comptent pas laisser les hommes les dompter éternellement. Elles s’y mêlent et le font bien. On ne peut que leur souhaiter une belle carrière et que cette carrière inspire d'autres femmes qui envisagent pratiquer ce sport.

DSC_1523