L'activiste écolo Darlène Kassem milite contre l'ouverture d'une centrale à San Pedro

We stan ! 

L'activiste écolo Darlène Kassem milite contre l'ouverture d'une centrale à San Pedro
Écrit par ELLE.CI
Publié le 13 janvier 2020 à 12h22

We stan ! 

Une pétition a été ouverte, à ce jour plus de 1257 signatures ont été collectées 

LIRE AUSSI >> Joyeux anniversaire Darlene Kassem

Les autorités ivoiriennes ont annoncé la construction d’une centrale à Charbon d’une capacité de 700 mégawatts dans la ville de San-Pedro. Ce projet viserait à accroître la production de l’électricité en Côte d’Ivoire. Cette décision aurait été prise à l’issue d’un conseil des ministres… La mise en service de cette station a été annoncée pour l’année 2020. 

Ce projet tombe bien mal à l’heure de l’alerte globale où des pays comme le Sénégal investissent des millions de Francs CFA dans les énergies renouvelables en vue de préserver l’environnement. 

L'activiste  écologiste Darlène Kassem consciente des enjeux que représentent cette centrale a tenu à batailler contre son ouverture. Elle explique d’ailleurs sa démarche dans un post instagram 

“« Charbon propre » en écrivant cela de cette manière, ils ne font que nous prouver que c’est un oxymore : deux réalités complètement opposées dans un même groupe de mots. Le charbon ne peut pas et ne sera jamais propre. Comment une centrale à charbon fonctionne ? On brûle du charbon pour faire bouillir de l’eau qui produit de l’électricité (visionner une vidéo YouTube sera plus simple). Nous avons signé les accords de paris en promettant de réduire de 28% les gaz à effet de serre dans nos activités et partons à chaque fois avec des projets incroyables qui sont censés réduire les gaz à effet de serre. Mais où sont ces projets ? Les énergies renouvelables doivent être prioritaires dans nos politiques, comme promis aux COPs.

Parlant d’impact environnemental ou la carbon footprint... il est dit que le charbon utilisé dans le projet provient de mines de la Colombie, roussie, Afrique du Sud et de l’Australie. Tous ces voyages augmentent l’impact de cette activité sur notre environnement. Que le charbon soit transporté par air ou eau, l’impact est le même ou pire.

Ce projet est en partie financé par la Chine... la compagnie CHEC. La Chine est le plus grand pollueur du monde, il faut le savoir. Ce pays s’est retiré de toutes les COPs sans état d’âme. 

Ce projet fournira des emplois.. à des personnes qui vont se retrouver atteintes de maladies insoupçonnées dues au contact et à la respiration de la fumée du charbon. En gros c’est un CDD avec la mort. 

Il n’est dit nulle part comment les déchets générés seront traités. On espère que les belles plages de San Pedro seront épargnées. La population locale est-elle réellement informée dans un français compréhensible des réalités de cette centrale? Parce qu’il ne suffit pas de débiter des infos, il faut les véhiculer dans un langage compris de la population.

Ce qu’il nous reste à faire ? S’informer objectivement, SIGNER LA PÉTITION (lien en bio) et passer le mot. Il nous reste deux semaines pour réagir. Objectif : 50000 signatures. 2020, pour une émergence éco-consciente.”

Pour info : L’exploitation du charbon comporte des risques pour la santé et l’environnement.  Sa combustion relâche dans l’air des toxines comme le soufre, l’arsenic, le mercure, le dioxyde de carbone et le plomb qui provoquent plusieurs maladies respiratoires et même des malformations. A elle seule, une centrale au charbon d’une capacité de 150 mégawatts produit  plus d’un million de tonnes d’émissions de gaz à effet de serre par an, soit autant que 300 000 voitures». Nous devons forcer notre gouvernement à respecter strictement les accords de Paris visant à réduire la part des énergies fossiles dans leur mix énergétique et aller vers des énergies propres et renouvelables. 

Darlène Kassem a besoin de vous afin de pouvoir mener ce combat à bien. Signez la pétition pour faire pression.

Le lien de la pétition ici