Sibeth N’diaye, la nouvelle femme de pouvoir

C’est les femmes qui gagnent !

Sibeth N’diaye, la nouvelle femme de pouvoir

©Le Parisien

Iana SERI
Écrit par Iana SERI
Publié le 02 avril 2019 à 09h30

C’est les femmes qui gagnent !

Un rôle presque taillé pour elle, la géante du monde de la communication d’origine sénégalaise Sibeth N’diaye rentre au gouvernement français. Elle avait déjà fait parler d’elle à plusieurs reprises depuis la victoire de son candidat à la présidentielle tant sa stratégie de communication était au coeur de la victoire d’Emmanuel Macron. A seulement 39 ans elle est officiellement ministre, cette femme africaine suscite l’admiration tant son ascension est fulgurante.

FEMME AMBITIEUSE

Pendant la campagne, elle a été les yeux et les oreilles de son patron. Seule femme de l'équipe rapprochée de Macron, discrète et efficace, elle a constamment fait preuve de sang-froid et de professionnalisme. Intermédiaire incontournable des médias, la jeune femme a assisté aux entretiens du candidat avec les journalistes, mais impossible de lui tirer une information. Elle nous a montré qu’elle était une femme passionnée mais aussi une dame de fer.

Passée par l'Unef, proche des amis de Dominique Strauss-Kahn, Sibeth Ndiaye explique avoir pris sa carte du Parti socialiste en 2002. Au PS, elle fut un peu plus qu'une simple militante. Femme de coeur, elle y a notamment été désignée, en 2009, secrétaire nationale en charge de la petite enfance.

FEMME DE COMBAT

Son père a participé à la création du Parti africain de l'indépendance avant de rejoindre le Parti démocratique sénégalais. Sa mère, elle, a présidé le Conseil constitutionnel. S’engager pour une cause à laquelle elle croit a donc été naturel pour Sibeth.

Et être une femme noire au gouvernement ne risque pas d’être facile pour elle quand beaucoup de racistes et d’anti-féministes voient déjà sa nomination comme une provocation.

"Je m'apprête aujourd'hui à franchir une marche. Cette marche, je n'ignore pas qu'elle est haute", a souligné la ministre, née au Sénégal. "La France m'a beaucoup donné, aujourd'hui c'est à mon tour de le lui rendre." a-t-elle fini par dire.

On la soutient, en espérant qu’elle aussi à sa manière fasse bouger les moeurs et les mentalités pour le droit des femmes.

En langue diola, son prénom signifie "qui a gagné beaucoup de combats".

LIRE AUSSI >>  10 citations inspirantes sur les femmes et le féminisme

Plus d'articles : Société