Interview : Hapsatou Sy, entrepreneure beauté et présentatrice

Partie de rien...

Interview : Hapsatou Sy, entrepreneure beauté et présentatrice

© Charlotte Brunet

Ines
Écrit par Ines
Publié le 26 Mai 2017 à 10h40

Partie de rien...

Entreprendre, Hapsatou Sy l’a dans le sang. Elle a lancé plusieurs entreprises à succès. Même après avoir connu l’échec, elle a su rebondir. Nouvelle maman et auteure d’une autobiographie à succès “Partie de rien”, elle nous raconte son parcours, ses nouvelles aventures professionnelles, sa vision de la vie et un projet pour la Côte d’Ivoire !

Quel a été votre premier business ?

 

Mes salons Ethnicia. Ma première aventure entrepreneuriale ! Je les ai développés [les salons] en 2004. Ethnicia est un concept « d’espaces de beauté globale et sur-mesure». En 2013, les espaces ont fermé. Depuis, je me consacre au développement des produits de ma marque de cosmétiques Hapsatou Sy et à leur distribution en France et à l’international. Mon showroom est situé au Viaduc des Arts !

 

Comment êtes-vous passé d’entrepreneure à animatrice télé ?

 

Je ne suis jamais passée de l'un à l'autre. Je suis une entrepreneure, à qui la télévision a un beau jour, ouvert ses portes. J'ai accepté de découvrir ce milieu tout en continuant à entreprendre. En 2012, on m'a proposé d'être membre du jury de l’émission « L’inventeur 2012 » sur M6, c'est ainsi que mon aventure télévisuelle a débuté. Puis, j'ai intégré D8 pour co-animer l’émission "Le Grand 8", et présenter Projet Fashion. Depuis janvier 2017, je suis animatrice pour l'émission "Afrique Investigation" sur Canal Plus Afrique. En parallèle, je travaille pour ma marque de cosmétiques HapsatouSy.

 

On vous a connu avec le lancement des instituts Ethnicia, qui étaient une révolution en matière de beauté en France. Quelles leçons avez-vous retenues de cette aventure ?

 

J'ai adoré cette aventure, j'ai vécu une expérience formidable au cours de laquelle j'ai éprouvé des sensations de bonheur intense, mais aussi des périodes très difficiles. Je ne tire aujourd'hui que du positif de cette expérience débutée à l'âge de 24 ans. J'ai appris de mes échecs, et j'ai pris conscience de mes capacités à surmonter les obstacles.

 

Après la fermeture de mes salons, j'ai choisi de rebondir et de voir dans cet échec une belle opportunité. Je suis actuellement très fière de travailler avec mes équipes, au développement des produits de ma marque de cosmétiques HapsatouSy.

 

Avez-vous des projets en Afrique ?

 

Oui, j'ai des projets en Afrique ! J’ai ouvert un concept de boutiques « la boite à beauté HapsatouSy »  à Dakar et un showroom au Congo Brazzaville. Grande nouvelle, nous ouvrons très prochainement «  la boite à beauté HapsatouSy » en Côte d’Ivoire à la fin juin. Nous en sommes vraiment ravis, car les ivoiriennes sont très coquettes et notre marque y est très attendue.

 

 

“Il y a autant de beautés et de modes qu'il y a de personnes”

 

 

« Partie de rien » raconte votre parcours d’entrepreneure, pourquoi avoir voulu publier un livre ?

 

On m’avait déjà sollicité en 2012, mais je ne me sentais pas prête. Je voulais depuis longtemps raconter mon aventure entrepreneuriale et coucher mon histoire sur papier. Cela me tenait vraiment à cœur, alors je l'ai fait dès lors que je me suis sentie prête. Dans cet ouvrage, je raconte comment je me suis lancée dans l'entrepreneuriat et je dévoile les événements et rencontres qui ont marqué mon parcours. L'objectif de ce livre est avant tout de conseiller les entrepreneurs, d'orienter ceux qui hésitent encore à se lancer dans ce milieu. C’est la raison pour laquelle j’ai intégré des témoignages d’experts qui interviennent sur les différents sujets abordés... Je ne vous en dis pas plus ! Lisez-le, et vous aurez les réponses à vos questions.

Hapsatou_Sy

 

Vous avez lancé  votre ligne de mode Antikod  et marque de beauté  : la beauté et la mode sont-elles liées pour vous ?

 

La beauté et la mode sont deux notions qui dépendent de la singularité chacun, quelles que soient nos origines et particularités physiques. Á chacun la beauté qui lui ressemble, à chacun sa mode ! Alors oui, la beauté et la mode sont liées en ce qu'elles demandent une véritable approche du "sur-mesure" qui prend en compte la singularité et la différence. Il y a autant de beautés et de modes qu'il y a de personnes.

 

Hapsatou Sy AntiKod, Artisan Make Up, Afrique Investigation, Abbie et Vincent. Comment arrivez-vous à jongler entre votre vie de famille et votre vie professionnelle ?

 

Je suis devenue mompreneur, et je dois dire que j'adore cette nouvelle vie !

 

Afin de concilier les deux sans choisir l’un ou l’autre, je m'organise en faisant des listes de priorités. Comme je le dis souvent, j'accepte d'avoir un rythme décalé... La chance que j'ai en tant qu'entrepreneure, c’est de pouvoir gérer mon agenda comme bon me semble. Une autre astuce est de ne pas laisser le travail empiéter sur ma vie privée. Pour cela, je me réserve du temps pour ma famille et mes petit bonheurs.  Ces temps précieux sont indispensables pour rester au top de ma forme au travail et m’épanouir.  

 

Je compte également beaucoup sur mes collaborateurs ; je fais le tri entre les missions  que je peux réaliser,  et celles qui doivent être déléguées.  Enfin, je suis maman mais le papa aussi est là : nous sommes deux et quand je dois travailler, je sais que je peux compter sur lui, on s’épaule mutuellement !