Interview : Diane Audrey Ngako, fondatrice de l'agence Omenkart

De "ThaCrunch Blog" à Omenkart

Interview : Diane Audrey Ngako, fondatrice de l'agence Omenkart

© Studio XL

Écrit par ELLE.CI
Publié le 28 février 2018 à 10h49

De "ThaCrunch Blog" à Omenkart

Entrepreneur d'origine Camerounaise, Diane Audrey Ngako est notamment connue pour la promotion du continent Africain, loin des stéréotypes, à travers la plateforme Visiter l'Afrique qu'elle a lancé en 2014. De passage à Abidjan pour les Adicom Days, elle a accepté de répondre à nos questions sur ses futurs projets et l'avenir de Visiter l'Afrique.

Début janvier 2018, vous avez annoncé que vous ne serez plus à la tête de Visiter l'Afrique, la plateforme de promotion d'un visage optimiste du continent Africain. Quels souvenirs en gardez-vous ?

Aujourd’hui, je suis toujours dans l’équipe, je fais la transition à Alphee Edwige Adimi, notre nouvelle Directrice Générale qui était avant en charge du contenu de nos sites. Je pense qu’il faut savoir donner à chaque talent, la place qu’il mérite. En plus de 3 ans au sein de la famille Visiter l’Afrique, Alphee Edwige Adimi, a été un élément central et majeur au succès de ce beau projet. L’année dernière justement, nous étions ensemble aux Adicom Days pour recevoir notre award.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur le rachat ou nous donner un indice sur la structure qui a fait l'acquisition de Visiter l'Afrique ?

J’ai annoncé que je ne serai plus à la tête du site mais je n’ai jamais détaillé cette histoire de « rachat » dont de nombreux sites ont spéculé. Aujourd’hui, nous sommes en discussion avec de grands groupes intéressés par le rachat de notre plateforme et marque. Nous sommes conscientes qu’avec plus de moyens, de personnes, notre site ira encore beaucoup plus loin. Nous avons eu des propositions d’opérateurs téléphoniques, compagnies aériennes et même hôtelières. Nous ne sommes pas pressées. Nous prenons notre temps mais en effet, d’ici quelques mois, nous prendrons et annoncerons notre décision.

Vous serez speaker aux Adicom Days à Abidjan, quel sujet allez-vous aborder ?

Je parlerai à la fille que j’étais à 7 ans, âge de la raison.

Dans un récent post sur votre compte Instagram, vous avez confié avoir connu votre « premier échec le mois dernier » en tant que chef d'entreprise. Quels sont les défis que vous rencontrez depuis la création d'Omenkart ?

D’une manière générale, je suis assez ravie de mon agence Omenkart et ceux qui ont pu m'aider à la réaliser. Nous avons su faire parler de notre travail dans un environnement où à chaque coin de rue vous trouvez une agence. Je pense qu’en tant qu’entrepreneur, mon challenge a été les ressources humaines mais ça tout le monde vous le dira. Ce n’est pas évident de créer un environnement où tout le monde se sent bien et est prêt à se donner à 100%. Je pense aussi qu’étant une jeune agence, on remet souvent en doute vos prix et non vos idées en partant du principe que vous avez beaucoup de choses à apprendre et à prouver. Les entreprises oublient que vous payez des charges (bureaux, salaires, impôts,…).

L'entreprenariat est devenue une mode. Selon vous, quelles sont les bonnes questions à se poser avant de prendre la voie de la création d'entreprise ?

Il n’y a pas de bonnes questions. Si vous pensez lundi que vous voulez / devez entreprendre, lancez-vous vraiment. C’est à dire, laissez votre boulot pour vos donner à fond. Je pense qu’au bout de quelques semaines et même des fois mois, vous serez si vous êtes fait pour ça. Il m’a fallu un an pour savoir si cette vie était pour moi et la réponse a été OUI malgré les hauts et les bas.

Depuis ThaCrunch Blog en passant par vos expériences avec Roots, le Monde Afrique ou encore la création de Visiter l'Afrique jusqu'à aujourd'hui, que ressentez-vous par rapport au chemin parcouru ?

Fierté et respect. Ce n’était pas gagné mais j’y suis arrivée et chaque fois que je suis partie vers un autre projet, les personnes des médias et entreprises m’ont soutenu.

Avez-vous un nouveau projet sur les rails ? Si oui, pouvez-vous nous dire quelques lignes ?

Oui ! Douala Art Fair, une foire d’art contemporain et de Design à Douala. Elle se tiendra du 1er au 3 juin à Douala.

Cet événement sera promu localement et internationalement. Nous avons l’ambition d’en faire « l’événement de l’année » dans l’agenda culturel du Cameroun. L’idée est d’initier et d’engager divers profils de publics en provenance du Cameroun, d’Afrique et du monde. Douala Art Fair vise à promouvoir et susciter l’intérêt des camerounais pour les Arts. Nous espérons créer des opportunités pour les artistes afin que ceux-ci puissent gagner en visibilité, avoir accès à des résidences, du mécénat et bien entendu vendre leurs œuvres.

LIRE AUSSI >> Diane Ngako fait racheter “Visiter l'Afrique”