Histoire de miss : Andrea Kakou, une nature discrète

De miss à entrepreneure !

Histoire de miss : Andrea Kakou, une nature discrète

© DR

Ines
Écrit par Ines
Publié le 29 mai 2017 à 17h06

De miss à entrepreneure !

Andréa Kakou a été la reine de beauté en 2015. Douce, belle et discrète, elle continue d’illuminer les personnes de son aura à travers ses activités. Entrepreneure et ambitieuse, elle revient sur son parcours pour nous, et sur sa nouvelle vie.

Bonjour Andréa, cela fait 2 ans que vous avez remporté le titre Miss Côte d'Ivoire 2015 et êtes très discrète depuis 1 an. Que devenez- vous ?

Bonjour ELLE,  je suis toujours à Abidjan. Je gère mes affaires entre autres mon salon de coiffure Andrea’s beauty et la création de mon agence de voyage qui me prend beaucoup de temps. Avec d’autres projets que je gère en parallèle…

En devenant la Miss Côte d'Ivoire 2015, vous êtes devenue la représentante de la beauté ivoirienne du jour au lendemain, comment avez-vous géré cette célébrité soudaine ?

Je l’ai plutôt bien géré grâce à ma famille et mes amis qui me faisaient garder les pieds sur terre, pour eux je n’étais pas la miss mais ANDREA. J’étais donc Miss Côte d’Ivoire seulement quand j’avais l’écharpe et ma vie reprenait son cours tant bien que mal (rires) le reste du temps.

Quels ont été les moments les plus forts de votre mandat ?

Les moments forts...Il y en a tellement eu. Le moment le plus fort, je dirais mon couronnement, c’était très émouvant de voir ma famille et mes amis fondre en larmes et le fait de voir tous vos efforts récompensés. Durant tout le mandat chaque sortie, chaque rencontre sont considérées comme des moments forts avec mon président Victor Yapobi. En fait il n’y a que des moments forts (rires).

Quel souvenir gardez-vous de votre mandat de Miss Côte d'Ivoire ?

Je garderais surtout mon moment à Miss World. J’étais déjà allée en Chine pour Miss Model mais voir d’autres Miss de différents pays, échanger avec elles, même si tu ne comprends pas toujours tout (rires). J’ai tissé de belles relations avec certaines filles. Ce fut une expérience unique.

«Cette élection fait, de qui la gagne, une personne accomplie sur divers points. »

Á travers la télé, internet, on a tendance à penser que le quotidien d'une miss est "facile". Comment se déroulaient réellement les coulisses de votre mandat ?

Je rectifie alors : la vie de miss n’est pas de tout repos. Les manifestations et les différents évènements auxquels nous sommes tenues nécessitent une grande dose d’énergie, de temps et de moyens. Surtout au niveau des tenues (toujours le pagne), le rapport avec la vie de famille et autres…

Quels sont les avantages d'être une miss ?

Des avantages, il y en a plusieurs mais je pense que le plus important est le réseau relationnel qu’on se crée. C’est le plus important pour moi que ce soit pendant le concours, le mandat mais aussi après pour nous qui avons essayé d’entreprendre.

Avec quelles miss avez-vous gardé le contact ?

Avec Jennifer Yeo miss Cote d’Ivoire 2014, c’est comme sœur pour moi aujourd’hui.

andrea nguessan

Qu'est-ce que votre élection vous a apporté aujourd'hui ?

Cette élection de miss en 2015 m’a permis en deux ans d’acquérir indépendance, plus de confiance en moi et de l’audace. C’est pour cela qu’aujourd’hui je suis capable d’entreprendre et de créer. Cette élection, fait de qui la gagne, une personne accomplie sur divers points.

« L’humilité, le travail et la prière : voici les 3 vertus qu’une miss doit intégrer et appliquer selon moi. »

Vous avez créé pendant votre mandat de 2015  une association nommée «Sri-Leh» et y êtes toujours active. Quelles causes soutenez-vous à travers «Sri-Leh» ?

Oui, Sri-leh est toujours actif ! Nous avons procédé à une restructuration interne avec plusieurs activités que nous ferons au cours de l’année. Sri-leh s’occupe des enfants vivant en situation difficile en particuliers les enfants vivant à la MACA (Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan).

Quelles sont vos actions pour «Sri-Leh» ?

Nous sommes sur des opérations ponctuelles. Nous aidons quelques enfants de parents qui ont malheureusement des difficultés à scolariser leurs enfants. On aimerait pour notre activité principale rénover une école primaire que nous sélectionnerons.  

Comment apporter son soutien à l'association ?

Pour nous apporter votre aide, humainement nous avons toujours besoin de bénévoles pour nos différentes activités. Vous pouvez aussi nous faire des dons en nature (cahier, livre, vêtements, vivres…) ou en espèces en me contactant sur ma page officielle Andrea Kakou miss Côte d’Ivoire 2015.

Le 03 juin 2017, la prochaine miss Côte d'Ivoire sera élue. Quels conseils pourriez-vous donner à la future miss ?

L’humilité, le travail et la prière. Voici les 3 vertus qu’elles doivent intégrer et appliquer selon moi. Ce concours n’est pas seulement une question de beauté mais il faut du travail bien fait et une préparation de taille.

Votre leitmotiv ?

Comme certains l’ont sûrement déjà entendu lors de mon sacre : « C’est justement la possibilité de réaliser un rêve qui rend la vie intéressante ».