Est-ce que la monogamie existe ?

Etre fidèle ou ne pas l’être ?

Est-ce que la monogamie existe ?
Ophélie Farissier
Écrit par Ophélie
Publié le 18 avril 2019 à 19h17

Etre fidèle ou ne pas l’être ?

Se dire oui pour la vie et promettre de rester fidèle face à n’importe quelles épreuves. Est-ce vraiment de l’utopie de croire que deux personnes sont des âmes sœurs et sauront ne pas céder à la tentation ? Pourquoi l’infidélité est monnaie courante dans les couples ? Ne serait-ce pas là le signe que notre fonctionnement n’est pas optimal face à la nature humaine ?

Les films romantiques, les contes aux fins heureuses nous ont tous conditionné à trouver le bonheur grâce à une seule personne. Il n’y a pas de chiffres permettant de corroborer les faits, mais ce n’est plus une légende, l’infidélité sur le continent africain est banalisée. Trop souvent, les histoires de tromperie polluent les couples influant sur la confiance et la jalousie. Elixir, baya, pagnes sexuels tous les moyens existent pour récupérer son homme, la pratique est si courante qu’elle se transmet de mère en fille.

Mais mesdames nous ne sommes pas non plus sans reproches, les femmes ont compris qu’elles aussi pouvaient être séduites et avoir des relations extra-conjugales. Le seul problème est que l’homme n’accepte pas, mais là c’est un autre débat, la question de paternité joue pour beaucoup…

La majorité du temps, l’amour est un des objectifs centraux de vie. Tomber amoureux, se marier et avoir des enfants est un modèle de réussite, et d’accomplissement. Certains diront que nos parents vivaient à une autre époque, qu’ils ne renonçaient pas à la relation au moindre problème. Que la nouvelle génération abandonne trop vite et trouve la solution dans le divorce. Peut-être est-ce aussi une forme de liberté ? Certaines femmes réalisent peut-être que le dictat d’une société où l’homme ramène l’argent à la maison et entretient sa femme (et ses maîtresses) n’est pas la seule façon de vivre.

LIRE AUSSI >>  http://www.elle.ci/Societe/C-est-mon-histoire/C-est-mon-histoire-je-vis-une-relation-a-distance

mono2

Pour beaucoup la monogamie et l’amour sont indissociables. Mais l’amour est un sentiment, alors que la monogamie une règle qui devient un contrat légal avec le mariage. Le fait de passer à l’acte de la trahison prouverait que l’amour n’était pas si fort.

Certains pays comme le Sénégal prônent la polygamie. Les témoignages varient en fonction de la situation. Mais les historiens rapprochent cette pratique surtout au pouvoir politique. Epouser plusieurs femmes de différentes tribus renforce la cohésion sociale et le positionnement politique.

La pratique a tendance à s’amoindrir surtout pour la question économique. Souvent les hommes cherchent des secondes femmes indépendantes sur le point de vue économique et qui surtout peuvent apporter un renfort dans le foyer.

Et s’il ne s’agirait pas plutôt d’égo ? Le nouveau est tentant et l’homme vit de plus en plus longtemps. Deux personnes qui se sont rencontrées à 20 ans, qui se marient et vivent au moins jusqu’à 70 ans, partageraient 50 ans de hauts et de bas, sans fauter une fois. S’ils franchissent ce pas, ils remettent en cause la relation en entier, basée sur un mensonge.

Pouvons-nous être amoureuses de plusieurs personnes ?  

Afin d’être d’une neutralité sans failles, il faut se rapprocher des animaux, après tout nous sommes cousins. Dans le monde animal, la monogamie sexuelle n’existe quasiment pas. Le cygne symbole de l’amour grâce à son rapport unique à la fidélité. Il a un partenaire à vie et si l’autre meurt, il peut se laisser mourir de chagrin.

Mais nos cousins les plus proches restent les chimpanzés et les bonobos. Et aucuns des deux ne sont monogames !

Chacun appréhende sa vision du couple. Mais la tentation avec les réseaux sociaux et les applications de rencontres sont tellement fortes qu’au final, on ne le répète pas assez mais choisir un mode de vie avec une grande communication entre les deux personnes est essentiel pour éviter le chagrin, la jalousie et la perte absolue de confiance.