Elle s'endette pour devenir célèbre sur Instagram

Le like à tout prix

Elle s'endette pour devenir célèbre sur Instagram

© @lissettecalv Instagram

Écrit par ELLE.CI
Publié le 12 mars 2018 à 10h51

Le like à tout prix

Lissette Calveiroa, 26 ans, instagrammeuse et endettée à hauteur de 5 millions de FCFA. Cette américaine originaire de Miami s'est endettée pour un raison particulière : devenir célèbre sur Instagram.

Le like à tout prix. Tel a été le credo de Lissette Calveiroa. En un an, la jeune femme a cumulé 5 millions de FCFA de dettes pour devenir une instagrameuse célèbre. En 2013, elle déménage à New-York et rêve devant les photos de ses bloggeuses préférées. Elle aussi, souhaite faire partie du club fermé des instagrameuses stars. Lissette Calveiroa commence par mettre sa vie sur les réseaux sociaux, dépenses ses économies et son salaire dans des voyages et vêtements de luxe.

Une vie autour des réseaux sociaux

Elle a vécu au-dessus de ses moyens pour devenir célèbre sur les réseaux sociaux. « Je faisais mon shopping en fonction du nombre de likes que j'allais obtenir. [...] Je ne voulais pas courir le risque que l'on me voie porter deux fois les même vêtements ». Le budget mode mensuel de la jeune femme avoisinait le montant de 600 000 FCFA sans compter les voyages dans des destinations paradisiaques comme Los Angeles, Las Vegas ou encore les Bahamas. En 2016, malgré avoir réussi son pari - Lissette Calveiroa a une communauté forte de 31 000 abonnés - elle décide de changer de vie et met fin à ses études pour un emploi à mi-temps. La jeune femme réalise qu'elle vit dans une sorte de « mensonge » et veut remettre de l'ordre dans ses finances.

La fin de la spirale infernale

Fini d'imiter les instagrameuses célèbres ! Lissette Calveiroa fait appel à un coach financier pour apprendre à mieux gérer son argent et en finir avec la fièvre acheteuse. Peu fière d'elle, elle met son expérience à profit de sa communauté pour que cela serve de leçon. « Personne ne parle de ses finances sur Instagram ». Aujourd'hui, elle regrette ne pas avoir pu épargner tout cet argent. « Instagram ou n'importe quelle image de prétendue vie parfaite ne valent vraiment pas de s'endetter » a t-elle confié au Cosmopolitan US.

LIRE AUSSI >> Insta mode la semaine : Seretix, la reine du Luxe et du Vintage