Précilia Dosseh, Drépanocytose, blogueuse et pleine de vie

Vous valez plus qu’une maladie.

© Benyto
David DOLEGBE
Écrit par David DOLEGBE
Publié le 08 janvier 2019 à 16h00

Vous valez plus qu’une maladie.

1. Vous êtes née avec un stade élevé de la drépanocytose dès le jeune âge, quelle différence cela faisait-il avec vos camarades en pleine forme ?

La différence se faisait déjà sentir dans le physique et dans ma morphologie puisque avec les anomalies, je n’ai pas eu la chance de vite apprendre à marcher et parler. Au fur et à mesure que je grandissais la différence se concrétisait  au niveau des capacités à pouvoir se mouvoir comme les autres enfants.

2. Vos habitudes étaient forcément différentes des enfants de votre âge, comment avez-vous surmonté les différentes difficultés auxquelles vous étiez exposée ?

Il faut dire déjà que ce n’était pas facile pour l’enfant que j’étais de savoir qu’on est à la base différent des autres. C’est à l’école que j’ai compris que je n’étais pas comme les enfants de mon âge. C’était un peu difficile pour moi et pour surmonter les difficultés, je me disais que j’étais un enfant à part et que j’étais puni quand on m’interdisait certaines choses dues à mon état de santé.

3. Aujourd’hui, vous avez 25 ans et la vie vous sourit alors que la science avait prédit que vous ne dépasserez pas l’âge de 10 ans puis 20 ans. Vous sentez vous chanceuse ou privilégiée ?

Parler de chance ou de privilège, je ne pense pas. Il y a eu plusieurs personnes comme moi, qui ont eu des soins précis et intensifs avec des parents huppés qui malgré tout s’en sont allés ou ont gardé des séquelles et handicap. Particulièrement, je dirai que c’est la grâce de Dieu. C’est une grâce de savoir que Dieu malgré tout me permet d’être en vie et de pouvoir surmonter ces impasses de la maladie de la drépanocytose.

IMG_2992

Précilia Dosseh, Etudiante en communication et blogueuse ivoirienne

4. Vous avez donc décidé de lancer dans le blogging pour mettre en avant les réalités de malades de la drépanocytose. Qu’est-ce que cette activité a apporté à votre vie ?

Mon Blog Drépa_No est une merveilleuse expérience comme je le dis souvent dans mes articles. C’est pour moi un coup de cœur, vu le domaine dans lequel je me suis spécialisée qui est la communication. Je ne savais pas que cette initiative allait prendre de l’ampleur, c’était juste une lucarne pour m’exprimer et parler de mes hauts et de mes bas. Aujourd’hui, je me rends compte que c’est le début d’un grand rêve qui est de créer une fondation en l’honneur des malades de la drépanocytose. Ce blog m’a permis de découvrir beaucoup de choses, d’avoir confiance en moi, de grandir, d’apprendre mais aussi de rester forte.

5. Comment abordez-vous la vie ?

Chaque jour est pour moi une opportunité de conquérir de nouveaux horizons. Je vis pleinement la vie que je croque à pleine dents mais sainement surtout. C’est pour moi un honneur de savoir que j’ai le monde qui m’attends avec mes proches à mes côtés et qui attendent quelque chose de moi en retour.

6. Quel est votre message à toutes les personnes atteintes de cette maladie et qui ont encore des doutes ?

La première chose que j’aimerais leur dire est que vous valez plus que la maladie. J’en ai fait de ça mon slogan parce que vous n’êtes pas que des drépanocytaires. Vous êtes des personnes vaillantes et vous valez plus que des anomalies. Donc essayez de vivre la vie comme vous l’entendez tout en acceptant que vous êtes faibles mais n’acceptez pas que vous êtes mourants. Battez-vous, et allez jusqu’à conquérir le monde !