C’est mon histoire : mon fiancé est bipolaire, et sa deuxième personnalité est une femme.

Un changement hors de proportion

north

north

Écrit par ELLE.CI
Publié le 17 octobre 2019 à 10h10

Un changement hors de proportion

Je m’appelle Keren, j’ai 27 ans et je vis avec un homme souffrant d’une double personnalité. La bipolarité, croyez-moi, ce n’est pas une maladie exclusivement réservée aux occidentaux. Louis en est la preuve vivante. Je partage mon appartement depuis bientôt 2 ans avec lui, mais ce n’est que récemment que j’ai découvert cette autre personne, qui est en réalité une jeune femme du nom de Jeanne. Selon son psychologue, cette autre partie de lui ne se révèle que lorsqu’un évènement dramatique ou stressant se produit dans sa vie. Ça fait beaucoup d’informations à la fois, je le reconnais. Alors laissez-moi vous raconter depuis le début.

C’était un soir de Juin. Alors qu’il pleuvait des cordes, je me rendais chez mon dentiste pour remplacer un plomb. Pendant que je peinais à trouver un taxi sur le boulevard Latrille, une voiture passa de vive allure et me trempa entièrement. Au lieu de continuer sa course comme le font la plupart des chauffeurs irrespectueux, le conducteur arrêta son véhicule et descendit s’excuser. Il avait une taille si imposante, une coupe de cheveux bien soignée et était beau comme un dieu. Il ne laissait personne indifférent. Je suis, en un rien de temps, tombée sous charme. Et au bout de 3 parfaits rencards, nous nous sommes mis en couple. S’en est suivi des fiançailles au bout d’un an de relation.

Les problèmes ont vite frappé à notre porte   

Etant entrepreneur, Louis était son propre patron. Il avait une boutique de vêtements en ligne qui marchait plutôt bien. Moi de mon côté, j’évoluais dans ma carrière d’avocate et je n’avais pas me plaindre. Chacun vivait dans son appartement et rien ne posait de problème parce que nous avions le même principe: s’aimer tout en ayant son propre espace.  Il n’a pas fallu longtemps pour que tout bascule. Un après midi, je reçois un appel de Louis me disant qu’il s’est fait arnaqué, par conséquent il a tout perdu et se retrouve avec un compte à découvert. Je n’ai pas hésité à lui apporter mon aide et quand le moment de rendre les clés de son appartement est arrivé, je lui ai tout simplement demandé de vivre avec moi. Etant quelqu’un de fier, cette situation le dérangeait vraiment, alors il sortait assez les soirs et ne rentrait que deux jours après. Je savais qu’il déprimait et qu’il avait vraiment besoin d’être seul alors je ne voulais pas en rajouter en me plaignant de son attitude, quoique j’avais très peur de le perdre. Je compris très vite que les mauvaises surprises ne finiraient pas de s’enchainer.

«Qui est Louis ? Appelez-moi Jeanne »

 Il est 3h30 du matin, mon sommeil est perturbé par des bruits étranges provenant de la salle de bain. Et je constate que Louis n’est plus couché. Plus je m’approche, plus je sens mon parfum envahir le couloir. Et voici Louis vêtu comme une femme, maquillé comme une femme et sentant comme une femme ! Pensant qu’il serait gêné que je le voie ainsi, je ne dis aucun mot et j’attendais l’explication qu’il me donnerait. C’est alors qu’il prit la parole : « senteur lavande … hum vous avez bon goût très chère. Permettez-moi de vous dire que vous avez une magnifique salle de bain ! L’espace est parfait pour une bonne mise en beauté. » Je perdis patience : « qu’est-ce que tu fais Louis ? C’est encore l’une de tes mauvaises blagues, c’est ça ? » Sa réponse me troubla, et ce jusqu’à présent : « Qui est Louis ? Appelez-moi Jeanne. J’ai 35 ans, je suis une expatriée qui a décidé de revenir dans son pays natal. Je ne sais pas comment je me suis retrouvée dans votre appartement mais accordez moi de passer la nuit ici, et demain j’irais rejoindre mon époux. » Trop dépassée par les évènements, j’ai décidé de jouer le jeu. Jeanne se coucha donc sur le divan du salon. Le lendemain, c’est une personne complètement différente qui m’apporta le petit déjeuné au lit. Je n’y comprenais rien. Quand je lui ai expliqué ce qui s’était passé la veille, j’étais encore plus surprise de l’entendre me dire qu’il ne savait pas de quoi je parlais. Et pendant trois mois, l’histoire se répétait.

A la recherche de réponses

Ne sachant absolument rien de sa famille, à part le fait qu’elle vivait à l’étranger, je ne pouvais pas obtenir des réponses de leur part. J’ai donc décidé de fouiller dans ses affaires, alors qu’il n’était pas à la maison. Au bout d’un moment je suis enfin parvenue à mes fins. J’ai découvert dans ses documents, un dossier médical particulier. C’était un bilan d’analyses psychiatriques. Et comme résultat il a été mentionné que mon fiancé présentait les signes de trouble bipolaire en phase dépressive. Et dans l’analyse, le médecin a signifié qu’il ne se rendait pas compte des changements soudains de personnalité, par conséquent, il n’avait aucune maîtrise sur « Jeanne » et « Louis ». Ce changement arrive généralement quand il fait des crises d’anxiété ou quand il stresse. C’était vraiment difficile à encaisser. Tout ceci paraissait irréaliste, mais c’était la triste réalité.

J’ai vraiment peur de la suite. Dois-je le quitter ? Ou le faire suivre par des spécialistes ? J’ai vraiment besoin de votre avis et de vos conseils.

LIRE AUSSI >> C'est mon histoire: mon rencard s'est transformé en un entretien d'embauche

Plus d'articles : Société