C’est mon histoire : je ne sais pas qui est l’auteur de ma grossesse

 Désemparée !

C’est mon histoire : je ne sais pas qui est l’auteur de ma grossesse

© DR

Lafalaise Dion
Écrit par Lafalaise Dion
Publié le 25 septembre 2017 à 12h12

 Désemparée !

  Á 22 ans, Carmelle jeune ivoirienne, se retrouve avec une grossesse dont est elle ne connaît pas l’auteur. Comment en est-elle arrivée là ?

Il y a 2 ans, après l’obtention du baccalauréat, je rentrais à Abidjan pour poursuivre mes études dans une université privée. Une fois dans la capitale économique, je résidais chez ma grande soeur. Un jour, lorsque je partais faire des courses, je fus interpellée par deux jeunes. Ils m’ont dit qu'ils venaient de la part d’un artiste qu’on appellera “DJ X” pour prendre mon contact. Sans hésitation, je le leur remis car le dj dont il était question était un artiste chanteur connu dans tout le pays. Quelques minutes plus tard, je recevais son appel. Il me confiait qu’il était intéressé par moi et qu’il me trouvait très belle. Je fus flattée par ses propos. Moi, la jeune fille qui venait juste d’arriver à Abidjan, j’intéressais un des plus grands artistes du moment.

« On passa la soirée à parler de lui, de sa musique et de ce qu’il attendait de moi. »

Naïve et amoureuse d’une star

J'étais tellement flattée que j'acceptais son premier rendez-vous. Il m’invita dans une boite de nuit où il devait donner un spectacle. Pendant sa prestation, j'étais assise auprès de staff. Je voyais toutes ces filles crier son nom, elles le désiraient  toutes, mais il n’avait d’yeux que pour moi. Á la fin du concert, il ne vint pas me saluer. Il quitta la salle immédiatement. Une fois dehors, il fit signe à ses danseurs et nous quittions la salle pour le rejoindre. On passa la soirée à parler de lui, de sa musique et de ce qu’il attendait de moi.

« Nos rencontres étaient tardives compte tenu de son emploi du temps, on ne se voyait que chez lui, jamais en public. »

Une relation cachée

Á cause de son statut de célébrité, il ne voulait pas exposer sa vie privée.  Je devais rester discrète et ne parler à personne de notre relation. Cela me convenait, je ne voulais que son attention et son amour. Des mois passèrent, on ne se quittait plus. Nos rencontres étaient tardives compte tenu de son emploi du temps, on ne se voyait que chez lui, jamais en public. Les seules personnes dans la confession était ma meilleure amie, et son staff.

« Cette découverte venait de me briser le coeur, quand je lui en ai fait cas, il m’a juste jeté au visage qu’il était une star et qu’il ne pouvait se contenter d’une seule petite amie. »

Un homme infidèle

Un jour sur les réseaux sociaux, j'aperçus une photo de lui en compagnie d’une jeune femme. Les deux semblaient très proches. Je décidais alors de mener mon enquête pour découvrir l’identité de cette fille. Après avoir parcouru le compte facebook de la dernière, je me rendis compte que c’était sa petite amie depuis plusieurs années. Il y avait des photos d’eux partout. Il se permettait de commenter chaque publication de celle-ci sans se gêner. Elle l’accompagnait d’ailleurs  au cours de toutes ses soirées. Cette découverte venait de me briser le coeur, quand je lui en ai fait cas, il m’a juste jeté au visage qu’il était une star et qu’il ne pouvait se contenter d’une seule petite amie.  Plusieurs semaines s’écoulèrent après l’incident, je ne recevais aucun appel de sa part, il refusait de répondre à mes appels. Sur conseils de mon amie je décidais de l’oublier. Je rompis tout contact avec lui. Pour m’aider à traverser cette période sombre, mon amie m’invitait à sortir avec elle. Mais je ne m’amusais jamais. Á chaque fois que je mettais les pieds dehors, je n’entendais que la musique de mon ex en boucle dans tous les établissements de nuits.  

“C'était un bel homme avec un charisme impressionnant”

La fin d’une relation, le début d’une belle histoire

Quelques mois plus tard, au cours de mes virées nocturnes, mon amie me présentait le frère de son prétendant. C'était un bel homme avec un charisme impressionnant. Je succombais à son charme, lui aussi. On échangea nos contacts à la fin de la soirée. Les jours qui suivirent, on se revoyait. Chaque rencontre était magique. L’alchimie qu’il y avait entre nous était flagrante. Moi qui avait juré fermer mon cour à l’amour depuis ma rupture, voilà que cet inconnu me faisait baisser ma garde. Au bout de quelques semaines, j’étais de nouveau en couple. Et cette fois, on avait le droit de se montrer en public et même s’afficher sur les réseaux sociaux. J'étais une femme épanouie. Jean-Yves me rendait heureuse et j’étais très amie à ses sœurs.

 “Après plusieurs hésitations, je me rendis chez lui finalement”

Le retour de l’ex

Un jour, au cours d’une soirée, je me retrouvais en face de mon ex. Toute la soirée, il ne me quitta pas des yeux, j’en fus gênée d’ailleurs. Le lendemain, je reçus son appel. Il me fit des excuses pour le tort qu’il m’avait causé et souhaitait qu’on puisse se revoir pour en parler de vive voix.  Après plusieurs hésitations, je me rendis chez lui finalement. On parla toute la soirée et il me demanda de rester dormir chez lui. Il était tard, je ne voulais pas risquer ma vie en rentrant seule à la maison, je restais dormir en lui faisant promettre de ne rien tenter.  

Pendant la nuit, il vint me retrouver sur lit.  Je ne pus résister à ses caresses et ses baisers. On fit l’amour toute la nuit en guise de réconciliation. Au lever du jour, je me suis éclipsée pour rejoindre ma demeure avant que quelqu’un ne puisse me repérer.  Une fois à la maison, je décidais de n’en parler à personne car j’avais honte de ce que j’avais fait cette nuit. Quant à mon petit ami, je le retrouvais plus tard dans la journée sans jamais lui mentionner ce que j’avais fait. J’avais peur qu’il me quitte. Je l’aimais et je ne voulais le perdre. Pour rien au monde. J’ai alors supprimé toute trace de mon ex dans mon répertoire et je déclinais ses invitations à le revoir. Mais j'étais loin d’imaginer ce qui allait se produire dans ma vie.

« J’ai eu des rapports sexuels sans aucune protection avec les deux hommes, dans la  même période. »

Enceinte sans connaître l’identité du père

Deux semaines s'étaient écoulées depuis cette fameuse  nuit, et je commençais à me sentir mal. J’avais des nausées et je constatais une absence de mes menstrues. Au départ, je pensais à un mal passager, mais les mêmes symptômes persistaient et mon cycle menstruel était perturbé. Je décidais donc de partir voir un médecin généraliste.  Au bout de la consultation, il me fit savoir que je n’étais pas souffrante, c'était plutôt le début d’un événement heureux, une grossesse. Je n’en revenais pas. J'étais choquée, comment cela pouvait-il arriver à ce moment de ma vie ? Je rentrais chez moi désemparée. Jusqu'à ce jour où je fais cette confidence, je n’ai informé personne. Je ne sais pas à qui en parler.  Je ne suis qu’une jeune étudiante issue d’une famille modeste. En plus de quoi, je n’ai aucune idée de l’identité du père de cet enfant que je porte. J’ai eu des rapports sexuels sans aucune protection avec les deux hommes, dans la même période. Je suis confuse. J’ai besoin de conseils. Dois-je interrompre discrètement la grossesse ? Informer mon petit ami ou mon ex ? Je ne sais que faire. J’ai jamais vécu une telle situation. J’ai besoin d’aide.

LIRE AUSSI >>   C'est mon histoire : J'ai menti à mon mari que j'étais orpheline