C'est mon histoire : Je suis sortie avec un footballeur célèbre

Sonia, 27 ans, était loin d’être une groupie. Pourtant, elle rencontre un homme connu à la salle de sport. Il tombe sous son charme et elle succombe.

C'est mon histoire : Je suis sortie avec un footballeur célèbre

©DR

Écrit par ELLE.CI
Publié le 02 mars 2017 à 07h00

Sonia, 27 ans, était loin d’être une groupie. Pourtant, elle rencontre un homme connu à la salle de sport. Il tombe sous son charme et elle succombe.

Du haut de mes 27 ans, mon parcours amoureux était plutôt normal, avec des hauts et des bas, comme tout le monde. A cette époque, je commençais la boxe Thaï. Le sport me faisait beaucoup de bien. J’étais au summum de ma forme. J’adorais ça ! M'entraîner, me surpasser...

La rencontre

Au club, quelques habitués me faisaient de l’oeil mais aucun ne me plaisait ou ne m’abordait. Sauf ce mardi soir… Pendant l’échauffement, je sentais un regard insistant. A la sortie du club, je remarquais que j’étais suivie. Ses premiers mots envers moi ont été : “Bonsoir, mademoiselle.”. Il était grand et beau. Une conversation plus tard, il avait mon numéro. Son visage m’était familier. A peine entrée dans le taxi, il m’appelle : “Re-bonsoir Sonia, c’est Luc”. N’étant pas le seul “Luc” parmi mes contacts, je lui demande son nom de famille. Et là, c’est le déclic. Luc est un footballeur ivoirien qui avait joué en club à l’étranger et en équipe nationale. Après cette première rencontre, nous nous sommes entraînés ensemble. Il était simple, gentleman et séduisant. J’ai accepté de dîner avec lui. Pendant des heures, nous avons parlé de tout (sauf de sport). Je dois le reconnaître, j’étais bluffée. Les rendez-vous, dîners, déjeuners, week-ends avec Luc sont devenus fréquents. Nous étions comme les meilleurs amis du monde. Plus nous nous voyions, plus il me laissait entrer dans vie et ses affaires. Il était réceptif aux conseils de la jeune chargée de communication que j’étais.

Une relation sous le joug de la discrétion

C’est d’ailleurs au cours d’une séance de travail que nous avons échangé notre premier baiser. Luc n’a jamais eu besoin de m’exhorter à la discrétion. En bon macho, il lui est arrivé plusieurs fois de se plaindre de la distance que j'installais lorsque nous étions en public. Parfois, il menaçait de révéler au grand jour notre relation. Je continuais les entraînements avec Luc. Je travaillais pour lui dans l’ombre.

“Sur le chemin de la gloire, il avait perdu trop de lui, et j’aime à penser que je l’ai aidé à se retrouver.”

Dans l’intimité, J’ai découvert un homme à la fois adulé et dans une profonde solitude. Sa vie de famille et même son couple étaient au bord de l’effondrement. Sur le chemin de la gloire, il avait perdu trop de lui, et j’aime à penser que je l’ai aidé à se retrouver. J’ai mis fin à notre relation au bout de 9 mois. Je crois qu’il est plus facile de prendre un nouveau départ que de maintenir une relation perdue d’avance. Cinq ans après notre histoire, Luc et moi sommes restés amis. Cependant, il ne m’a toujours pas pardonné d’avoir avorté à son insu. Lui qui n’a eu que des garçons avec sa femme, reste persuadé que j’étais enceinte de la fille tant espérée.