C'est mon histoire : Il m'a trompée avec ma soeur

Son mari et sa soeur étaient les deux personnes qui comptaient le plus pour Fanta. Jusqu’à ce qu’une révélation la bouleverse.

C'est mon histoire : Il m'a trompée avec ma soeur

©Victor Ilunga

Écrit par ELLE.CI
Publié le 09 février 2017 à 17h05

Son mari et sa soeur étaient les deux personnes qui comptaient le plus pour Fanta. Jusqu’à ce qu’une révélation la bouleverse.

Mon entourage trouvait notre mariage trop précipité. Selon eux, j’étais trop vulnérable. J’ai rencontré Gilles 3 mois après la mort de mes parents dans un accident de voiture. Je commençais à peine à travailler et je m’occupais de Nadia, ma soeur cadette.

Un mariage presque parfait

Gilles m’a aidée à remonter la pente, il a apaisé ma peine, et rapidement je me suis sentie en sécurité. J’étais armée pour avancer et pour prendre ma revanche sur cette vie qui ne m’avait pas fait de cadeau. Au bout de 5 mois, j’étais passée d’orpheline à mariée. Pourquoi attendre plus longtemps, c’était le bon, Gilles était le bon, j’en étais persuadée. Naturellement, Nadia vivait avec nous. C’était ma première fille comme j’aimais le dire. D’ailleurs plus elle grandissait, plus elle me ressemblait. Huit ans de mariage et deux enfants plus tard, Gilles et moi filions le parfait amour hormis quelques disputes. De son côté, Nadia était plus belle que jamais, et j’étais moi-même choquée de me voir en elle. J’insistais pour qu’elle me présente son petit ami, mais elle me disait ne pas en avoir ou affirmait que ce n’était rien de sérieux. Ma soeur finissait toujours cette conversation en disant : “Quand la relation deviendra sérieuse, forcément tu le sauras.”.

La trahison

Cette phrase m’est clairement revenue à l’esprit lorsque je les ai vus ce jour-là. Je quittais le boulot chargée de mon arsenal : de la lingerie, des bougies et du champagne. Je préparais une surprise à Gilles. Il venait d’être promu et je tenais à le féliciter à ma façon. Mon époux avait travaillé tellement dur pour cela ; en témoignent ses nuits blanches au bureau et ses nombreuses missions. Je n’avais qu’un seul objectif ce soir, mettre fin à la distance que la quête de cette promotion avait installée. J’avais tout prévu. Les enfants étaient gardés par une amie pour le week-end. Nadia passaient quelques jours chez une amie. Je m’avançais pour préparer le dîner et accessoiriser la déco de notre chambre. Aucune raison d’être dérangée. En rentrant à la maison, des bruits suspects m’ont dirigée vers la chambre. J’ai ouvert discrètement la porte au cas où il y aurait eu des voleurs. Je n’ai pas surpris des criminels mais ma soeur dans mon lit avec Gilles.

De la colère au pardon

Depuis quand ? Pourquoi? Que leur avais-je fait ? Toutes les questions fusaient dans ma tête. Nadia s’était enfuie de la maison. Seul, face à moi, se trouvait Gilles, la tête baissée, barbouillant :  “Fanta, elle te ressemble tellement…”. Elle me ressemblait ? Etait-ce une raison ? Certainement pas. Après cette terrible révélation, j’ai passé quelques jours loin de la maison avec nos enfants. A mon retour, ma petite soeur avait laissé une lettre où elle me demandait de lui pardonner. Elle était vraiment désolée. Trois mois plus tard, elle venait me dire au revoir ainsi qu’aux enfants, parce qu’elle avait accepté un poste en Inde. J’ai découvert la force des liens du sang et celle du pardon. Son départ à l’étranger m’a terriblement affectée. Mon premier bébé s’en allait. Quant à Gilles, c’est fini. Je n’ai pas réussi à me remettre de cette situation. Il était tombé dans mon estime et il m’était impossible d’aimer un homme que je ne respectais plus. Me tromper c’est une chose, avec ma soeur, c’est autre chose. Au bout de 5 mois nous avons divorcé, j’ai déménagé avec nos enfants qu’il chérit toujours autant.

Plus d'articles : Société