Un mois, un métier : fleuriste

Et si on se mettait au langage des fleurs?

Un mois, un métier : fleuriste
Écrit par ELLE.CI
Publié le 21 novembre 2018 à 11h09

Et si on se mettait au langage des fleurs?

Quel est le rôle d’un fleuriste ?

Le fleuriste est un artisan spécialisé dans le commerce des fleurs et la composition florale. On demande au fleuriste d’apporter une ambiance particulière à une circonstance et/ou à un lieu à partir du langage des fleurs dont il a le secret des codes : apporter de la gaieté dans une cérémonie de mariage ou alors inspirer au recueillement dans une cérémonie mortuaire.

A savoir : le fleuriste est le relais entre l’horticulteur (celui qui cultive les fleurs) et le client.

Quelles qualités pour être un bon fleuriste ?

Connaitre les fleurs : La base.

Avoir l’œil : le métier de fleuriste est une affaire de beau, d’élégance et d’esthétisme.

Être créatif : le fleuriste doit être capable de proposer à un client désorienté une composition et de surprendre un habitué.

Avoir le sens de la clientèle : parce que même s’il s’agit de fleurs, il s’agit surtout de les vendre ces fleurs. Il faudra à tout bon fleuriste un minimum de sens commercial. Sourire, être disponible, donner des conseils, … On ne vient pas au métier si on est ronchon.

Etre souple au niveau des horaires : se lever tôt, travailler les jours fériés, les dimanches, telle est la vie du fleuriste.

Et si le métier vous intéresse ?

Pour l’instant, en local il n’existe pas d’école qui délivre de diplôme ou de formation qualifiant au métier de fleuriste.

Alors, si vous pensez avoir du talent, nous ne saurions que trop vous conseiller de vous rapprocher d’un professionnel déjà installé et de proposer contre sa formation et ses conseils, vos services.

Il vous est par ailleurs possible d’effectuer des stages de perfectionnement dans d’autres pays qui donneraient plus de poids à votre profil.

Témoignage

« Les fleurs, je suis tombé dedans et j’y suis resté. Quand je suis arrivé à Abidjan, j’ai atterri chez un oncle qui l’était. J’ai appris avec lui et j’ai continué après lui. Arriver à donner vie à l’idée d’un client est vraiment ma satisfaction. Composer un bouquet de fleurs, cela n’a l’air de rien, mais c’est tout un art. Je reçois tous types de clients : un amoureux qui veut surprendre sa femme avec autres que des roses, une mamie qui veut égayer son quotidien, une jeune fiancé qui hésite encore sur les fleurs pour son mariage. Avant, j’avais surtout pour clientèle des expatriés comme clients, mais cela a changé depuis quelques années. Tout le monde s’intéresse aux fleurs désormais. »

LIRE AUSSI >> Un Mois, un Métier  - Fiscaliste

Plus d'articles : Société