Plaintes au travail, comment éviter la spirale négative ?

Positive attitude !

Plaintes au travail, comment éviter la spirale négative ?
Écrit par ELLE.CI
Publié le 28 Juin 2018 à 12h00

Positive attitude !

Nombreux sont les dictons et les proverbes qui érigent le travail en valeur. Et pourtant … Dans la pratique, les bureaux sont remplis de bougons qui n’ont pas envie d’être là et qui comptent bien nous le faire savoir. Tout le monde se plaint et de tout : des horaires, des collègues, des supérieurs, du matériel, de la bouffe, des locaux, de la fraîcheur, de la chaleur, du trop de travail, du pas assez de travail.

Il s’agit en plus d’un mal qui contamine : les anciens blasés « infectent » les nouveaux. Alors que vous étiez plein d’entrain et d’envie, ne vous êtes-vous pas étonnée à vous entendre vous plaindre à votre tour un matin ? En effet, au bout de trois mois ou moins, vient le temps du venir à reculons les lundi, à des soupirs dès qu’on raccroche au téléphone et des pas qui traînent dans les couloirs.  

Loin de transformer nos lieux de travail en lieu de villégiature où le maitre-mot serait la coolitude, il est important que l’endroit dans lequel nous passons le plus clair de notre temps ait une atmosphère saine et stimulante.

Pourquoi on se plaint ?

Selon les experts, au-delà de la manifestation de la simple mauvaise humeur, les petites plaintes à répétition distillées tout au long de la journée servent :

  - à évacuer le caractère contraignant du travail ;

  - à établir un lien avec les autres ;                                                                                                                                                           

Parfois on a pas grand-chose à se dire, alors se plaindre d’un supérieur trop exigeant est notre seul point commun.

   - mais aussi à exprimer une insatisfaction.

Ceux qui cachent une réelle souffrance derrière leurs soupirs : la souffrance de ne pas être reconnus dans leur travail pour diverses raisons.

Comment on arrête ?

On ne le dira jamais assez : se plaindre ne change rien aux choses. Pire, se plaindre est un signe d’immaturité parce que cela revient à dire que ce sont les autres qui sont responsables et que vous ne pouvez rien faire à la situation si ce n’est subir, ce qui dans bien des cas est faux.

Alors, on arrête de se plaindre et on passe à l’action !

Votre boulot vous est vraiment pénible et ne vous donne plus de satisfaction, il est peut-être temps d’en changer ?  Vous ne souhaitez pas changer de boulot, alors il n’y a plus de raison de vous plaindre.
Changez ce qui peut l’être et acceptez ce qui ne peut pas changer !

 

LIRE AUSSI >> Nos bonnes résolutions au boulot