« On mange quoi ce midi ? », le casse-tête

Le casse-tête de la pause.

« On mange quoi ce midi ? », le casse-tête
Écrit par ELLE.CI
Publié le 02 novembre 2017 à 16h58

Le casse-tête de la pause.

Passé 10 heures du matin, la question au cœur de toutes les préoccupations n’est plus le dossier brûlant comme on pourrait le croire mais bien celle-là : « On mange quoi ce midi ? ».  Une sempiternelle question qui dans certains cas relève du casse-tête chinois sauf pour les veinards qui ont des cantines dans leur entreprise. Le commun des travailleurs doit y répondre et plusieurs tendances se distinguent.

Nous avons d’un côté les adeptes du repas ramené de la maison. Que ce soit les restes du repas de la veille, des repas spécialement apprêtés le week-end ou encore des repas faits le matin, une chose est sûre le repas fait maison demande de l’organisation. Sauf à ce que le bureau dispose d’un micro-ondes, il faut aussi ne pas aimer manger chaud.

 

Mariam, 35 ans

«  Je préfère préparer tous mes repas de la semaine le dimanche au soir. Je n’ai pas confiance aux conditions de salubrité des endroits proches de là où je travaille. »

 

D’un autre côté, il y a ceux qui ne jurent que par la livraison. Il faut dire que l’offre ne manque pas et cela, peu importe votre lieu de situation. Cette offre va d’ailleurs en se diversifiant avec le temps. On trouve de tout et pour tous les prix. L’option de la livraison sied bien aux travailleurs qui ont des emplois du temps chargés ou des temps de pause courts. Gare toutefois aux mauvaises surprises : retard de livraison, erreurs de commande, etc.

                                                                      

Charles, 30 ans

« Avec le soleil souvent au zénith, je préfère rester dans le confort de mon bureau et me faire livrer sur mon lieu de travail. »

 

Une dernière partie des travailleurs se rend au restaurant. En effet, la pause est sacrée et elle doit être marquée comme il se doit. Alors, pas question de rester sur place. Il faut changer d’air. En fonction du lieu de travail, le choix est plus ou moins étendu. Dans ce domaine, les travailleurs du Plateau et de Zone 4 sont les plus privilégiés. L’avantage du restaurant est qu’on peut y aller aussi bien avec des collègues que des personnes en dehors du boulot.

 

Flora, 28 ans

« Depuis un an que je travaille ici, j’ai fait le tour de tous les restaurants à proximité et je sais quand j’ai envie de manger tel ou tel plat. »

 

LIRE AUSSI >> 3 restaurants à la déco modeste mais bons