Les 7 commandements du bon collègue

Un collègue au top.

Les 7 commandements du bon collègue
Écrit par ELLE.CI
Publié le 08 novembre 2017 à 15h56

Un collègue au top.

Quoique l’on puisse dire, le travail est plus efficace dans un environnement cordial et chaleureux. Pour éviter d’arriver à des situations de guerre froide ou conflictuelles, voici 7 commandements que tout travailleur devrait appliquer.

Tes appels personnels, hors de l’open-space, tu passeras.

Pas que ta vie n’est pas intéressante mais tes rendez-vous chez le médecin pour ton problème de dos, tes problèmes familiaux doivent rester privés, sauf à ce que tu ne veuilles que chacun donne son avis sur la question.

Dans les temps, toujours tu seras.

Qu’il s’agisse des réunions, des conf call, des rendez-vous, des déjeuners d’affaires, des formations, des délais, de l’heure d’arrivée : sois à l’heure et en cas d’imprévu, préviens.

Sur tes collègues,  jamais tu ne baveras.

Tel a dit, tel pense, il parait,  … « Congossa », critiques non constructives, colportage de rumeurs, etc. sont à fuir. Cette activité est aussi inutile que nuisible.

Pas de mail avec la terre entière en copie, tu n’enverras.

En plus d’inonder les boites de réception de personnes non concernées par le sujet, d’afficher à la terre entière vos fautes d’orthographe (puisque ce mail aura été rédigé à la hâte dans le but de nuire), jamais cela n’a permis de régler les situations conflictuelles.

Poli, tu resteras.

Bonjour, bonsoir, aurevoir, bon appétit, s’il vous plait, merci, avec plaisir, excusez-moi. Cultivez ces petits mots qui ne coutent rien et contribuent à maintenir une bonne atmosphère.

Tous les jours, une douche tu prendras.

Prendre un minimum soin de son apparence est un signe de respect pour les personnes que l’on côtoie tous les jours. Il est important d’avoir des vêtements propres, repassés, des chaussures cirées, une haleine fraîche et une odeur agréable.

Le bureau propre, tu laisseras.

Ranger son bureau, laisser les toilettes en état d’usage, mettre les papiers dans la corbeille destinée à cet effet. Adoptons de saines habitudes.

 

LIRE AUSSI >>  Au secours, je ne supporte plus mes collègues