Le brown-out ou le phénomène de la démission mentale

Lumière sur ce phénomène

Le brown-out ou le phénomène de la démission mentale

© DR

jessica brou
Écrit par Jessica
Publié le 05 octobre 2017 à 18h50

Lumière sur ce phénomène

Vous avez sûrement entendu parler du burn-out qui est la surcharge de travail, peut-être du bore-out qui est l'ennui lié à une sous-charge de travail mais connaissez vous le brown-out ? Lumière sur ce phénomène qui touche de plus en plus de salariés.

Qu'est-ce que les humains et les appareils électriques ont-il en commun ? Ils peuvent être victimes de brown-out. Tirée du domaine de l'électricité, cette expression anglaise signifie une baisse volontaire ou involontaire de l'intensité pour éviter la surchauffe. Dans le monde du travail, le principe est le même. Il s'agit d'une baisse de l'engagement liée à une perte de sens du travail. Les victimes de brown-out travaillent sans pour autant se soucier de la qualité de ce qu'ils réalisent.

Développé pour la première fois par l’anthropologue américain David Graeber, ce concept s'explique par l'avancée des technologies qui a réduit le temps de travail mais a fini par créer des tâches "stupides" et "inutiles". Mais ce n'est pas la seule cause, le brown-out peut survenir chez les personnes ayant une mauvaise hygiène de vie et ayant un manque de sommeil liée à l'hyperactivité numérique, celles expertes dans un domaine mais qui se voient confier des tâches plus éloignées de leur coeur de métier.

Le brown-out touche généralement des personnes placées haut dans la hiérarchie d'une entreprise car plus un salarié monte en grade, plus il s'éloigne de son coeur de métier car il doit gérer une équipe. Le management prend le pas sur l'expertise. C'est pour cette raison qu'il faut peser le pour et le contre lorsqu'on se voit proposer une promotion.

LIRE AUSSI >> Cette méthode de 15 minutes augmentera votre créativité

Comment savoir si je suis victime d'un brown-out ? Il se manifeste différemment selon les personnes. Si vous travaillez sans en voir l'intérêt, avez l'impression de ne jamais finir vos tâches de la journée ; ne prenez plus de décisions importantes pour votre vie professionnelle et personnelle ; contribuez au minimum pendant les travaux d'équipe et réunions ; procrastinez : checkez vos mails au réveil, au coucher et pendant vos moments off ; avez une mauvaise hygiène de vie ; êtes passive ; alors vous êtes peut-être touchée par ce phénomène.

Comment y remédier ou l'éviter ? Vous avez besoin de ne plus envisager votre travail comme une corvée et avez besoin de stimulation intellectuelle. Le remède passe par la perception en évitant la routine. Vous pouvez aller plus loin en changeant de poste au sein de votre entreprise, en démissionnant, en demandant une promotion ou en vous reconvertissant dans un domaine qui vous passionne. Mais les experts avertissent que cela n'empêche pas une rechute et peut arriver plusieurs fois dans une carrière.